Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Résumé

L'Atlético, le Barça et la Juve calent, Manchester United assure

Après avoir déjà perdu deux points au match aller, l'Atlético d'Antoine Griezmann a de nouveau concédé le nul à domicile face à Qarabağ (1-1). La Juve a glané un nul difficile sur le terrain du Sporting (1-1), tandis que le Barça a déçu dans le même temps à l'Olympiakos (0-0). Manchester United a validé son billet pour les 8es avec sa victoire contre Benfica (2-0).

Modififié

Groupe A


FC Bâle 1-2 CSKA Moscou

Buts : Zuffi (32e) pour Bâle // Dzagoev (65e), Wernbloom (79e) pour le CSKA

Le duel entre Bâle et le CSKA Moscou pour la deuxième place du groupe A se poursuit. Si les Suisses avaient joué un mauvais tour en terres russes au match aller, ce sont cette fois-ci les joueurs de Goncharenko qui ont pris leur revanche. Même si tout avait mal commencé pour eux, après l'ouverture tout en finesse de Zuffi à la demi-heure de jeu. Mais en seconde période, un festival de Dzagoev suivi d'un tir croisé de Wernbloom replace le CSKA dans la course pour les huitièmes.

Manchester United 2-0 Benfica

Buts : Svilar csc (45e), Blind (78e) pour United

Mile Svilar avait été malheureux au match aller, et le portier du Benfica le sera encore un peu plus après ce retour au théâtre des rêves. Tout avait pourtant bien commencé pour le gardien le plus précoce de l'histoire de la Ligue des champions, qui avait stoppé un penalty provoqué et tiré par Toto Martial. Une joie de courte durée, puisque sur une frappe sèche de Matić, le ballon tape le poteau puis le dos du pauvre Svilar qui marque contre son camp juste avant la pause. Vu que le calvaire n'était pas assez important, un second penalty est accordé en deuxième mi-temps aux Red Devils et est cette fois-ci transformé par Blind, en force, plein centre. Manchester United est qualifié, Benfica a zéro point et est bon dernier.



Groupe B


PSG 5-0 Anderlecht

Buts : Verratti (30e), Neymar (45e+4), Kurzawa (52e, 71e, 78e) pour le PSG

Celtic 1-2 Bayern Munich

Buts : McGregor (74e) pour le Celtic // Coman (22e), Javi Martínez (76e) pour le Bayern

Un You'll Never Walk Alone de feu, un terrible manqué d'Armstrong dès la 4e minute à la suite d'un oubli de Rafinha, et ce beau Celtic-Bayern semble alors tenir toutes ses promesses. Le portier du Bayern, Sven Ulreich, se permet une passe décisive sur un dégagement, Kingsley Coman devançant le gardien du Celtic pour ouvrir le score. Au retour des vestiaires, Forrest donne un bonbon à McGregor qui égalise et met un petit coup derrière la tête de l'équipe bavaroise. Mais les joueurs de Jupp Heynckes ont des ressources, et Javi Martínez donne de sa personne deux minutes plus tard pour redonner l'avantage de la tête, en y laissant son arcade au passage. Le Bayern reste à trois points du PSG.


Groupe C


Atlético de Madrid 1-1 Qarabağ

Buts : Partey (56e) pour l'Atlético // Marcos Madera (40e) pour Qarabağ

Diego Simeone voulait récupérer les deux points paumés bêtement en Azerbaïdjan, mais décidément, Qarabağ est résolu à être plus qu'une simple épine dans la chaussure de l'Atlético. Gameiro se signale d'entrée avec un énorme raté à la suite d'un très bon travail de Correa. Un manquement puni à la surprise générale par les visiteurs, l'Espagnol Marcos Madera place un coup de casque sur corner qui envoie Oblak et le ballon au fond des filets. Après la pause, le siège du château azéri commence : sur un nouveau débordement du très remuant Correa, Griezmann glisse en retrait le ballon à Thomas Partey qui nettoie la meurtrière du gardien de Qarabağ. L'expulsion de l'ancien Rennais Pedro Henrique annonçait un calvaire, mais Savić a eu la bonne idée de prendre lui aussi un rouge, histoire de maintenir les débats équilibrés. La muraille tient, Simeone enrage, et l'Atlético se dirige lentement, mais sûrement vers la Ligue Europa.

AS Roma 3-0 Chelsea

Buts : El Shaarawy (1re, 36e), Perotti (62e) pour la Roma



Groupe D


Sporting 1-1 Juventus

Buts : Bruno Cesar (20e) pour le Sporting // Higuaín (78e) pour la Juventus

Chiellini dans le vent, Buffon repousse dans l'axe sur un Bruno Cesar opportuniste, et voilà le Sporting qui fait déjà plier la Juve au bout de vingt minutes de jeu. Les joueurs de Jorge Jesus se regroupent alors derrière pour placer des contres assassins, pas forcément la meilleure technique face à la Juve. D'abord timides, voire en dedans, les Bianconeri reprennent peu à peu le contrôle du jeu et Higuaín n'est pas loin d'égaliser en seconde période. Ce n'est qu'une question de temps pour Pipita, qui égalise et sauve un point précieux pour les hommes de Max Allegri, qui consolident leur deuxième place. Le Juve-Barça du 22 novembre vaudra la première place.

Olympiakos 0-0 FC Barcelone



Dans un vacarme assourdissant ponctué d'un bruit de tuyau rouillé allant jusqu'à même gâcher le son du match, les coéquipiers de Lionel Messi n'ont jamais réussi à forcer le verrou de l'Olympiakos. Le génie argentin avait pourtant cru ouvrir le score en première période, mais une parade stratosphérique de Proto l'a contrarié dans son affaire. D'ailleurs, pour le consoler, un supporter grec est même descendu lui faire un câlin. Une possession stérile, un Silvio Proto en feu sur les rares actions dangereuses barcelonaises, le FC Barcelone n'a jamais vraiment réussi à emballer cette rencontre, mais reste tranquillement installé en tête du groupe D.


  • Résultats et classement de la Ligue des champions
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue des champions

    Par Andrea Chazy
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Concours FIFA 19 Gagne un séjour à Barcelone pour assister au Clasico il y a 2 heures Un chien tacle un joueur en D4 roumaine 13
    il y a 6 heures DERNIER JOUR : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions
    À lire ensuite
    La Louve aux deux visages