Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Atalanta-Napoli (2-0)

L'Atalanta déguste le Napoli

Inoffensive avant la pause, la Dea a finalement gobé le Napoli en deux coups de fourchette en seconde période. Voilà qui permet aux poulains de Gasperini de rester au contact de l'Inter, actuel troisième de la Serie A.

Modififié

Atalanta 2-0 SSC Napoli

Buts : Pašalić (47e), Gosens (55e) pour l'Atalanta

Comme un bon plat qui mijote en cuisine, l'Atalanta appartient à cette catégorie de plaisirs qui valent la peine d'attendre. Ce jeudi, la Dea a donc patienté 45 minutes. Avant de gober en deux temps un tout petit Napoli, qui n'a décidément jamais semblé dans son assiette au stade Atleti Azzurri d'Italia.

En attendant le spectacle


Respectivement invaincus en Serie A depuis le 20 janvier et le 9 février, Nerazzurri et Partenopei commencent la rencontre comme un stage d'observation, en espérant que l'adversaire dérape le premier. Problème : les deux machines sont parfaitement huilées défensivement et le match file sur des rails qui empruntent un trajet visible à des kilomètres à la ronde. Les wagons napolitains, coincés par la discipline bergamasque, n'arrivent pas à faire la jonction avec la locomotive Mertens, quand l'Atalanta stationne sans résultat aux alentours de la surface adverse. Seuls Gómez, d'un tir lointain dévié par Ospina (blessé à la demi-heure de jeu et remplacé par Meret), puis Zapata, dangereux dans la profondeur, parviennent à ambiancer le voyage, mais rien à faire : la mi-temps accouche d'un zéro-zéro plutôt rasoir.

Baila como el papu


Bonheur : dès la sortie des vestiaires, l'Atalanta sonne la fin de la sieste. Gómez donne soudainement le tempo, la Dea danse plus vite que la musique, et le Napoli bafouille sa propre partition. Esseulé au point de penalty, Pašalić, servi par un centre tendu de Gómez, n'a plus qu'à ajuster tranquillement Meret de la tête. Libérés, les gars de Gasperini partent désormais sans complexe à l'abordage : Toloi s'offre un une-deux avec Castagne en contre, et la balle finit par atterrir droit dans les pieds de Gosens dans la surface, qui double la mise en toute sérénité. Gattuso réagit trop tard, en sortant notamment un Mertens invisible ce soir pour Milik juste après le but de break, et les Azzurri ne peuvent plus que limiter les dégâts. Un scénario idyllique pour l'Atalanta, qui contrôle facilement son affaire et grimpe à quatre unités de l'Inter et de la 3e place de la Serie A.



Atalanta (3-4-2-1) : Gollini - Toloi, Caldara (Palomino, 72e), Djimsiti (Hateboer, 88e) - Castagne, de Roon, Freuler, Gosens - Pašalić (Tameze, 88e), Gómez (Muriel, 88e) - Zapata. Entraîneur : Gian Piero Gasperini.

SSC Napoli (4-3-3) : Ospina (Meret, 30e) - Di Lorenzo, Maksimović, Koulibaly, Mario Rui - Fabian Ruiz, Demme (Lobotka, 73e), Zieliński - Politano (Callejón, 73e), Mertens (Milik, 58e), Insigne (Lozano, 58e). Entraîneur : Gennaro Gattuso.


  • Résultats et classement de la Serie A 2019-2020

    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Olive & Tom

    Hier à 18:10 Un salary cap instauré en troisième et quatrième division anglaise 3
    Hier à 16:55 Cazorla pour deux ans à Al-Sadd 4 Hier à 16:10 Soupçonné de collusion, Gianni Infantino se défend 7 Hier à 15:30 Christophe Jallet devrait rejoindre Mediapro 16
    Partenaires
    Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
    Hier à 14:58 À 53 ans, Miura bat un nouveau record 22
    Hier à 13:20 Au Mexique, le Faucon Millénium évacue un joueur blessé 18 Hier à 09:55 Orlando rejoint Portland en finale du tournoi d’ouverture de MLS 6
    À lire ensuite
    Robben, mon amour