Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lazio-Atalanta (1-4)

L'Atalanta cuisine la Lazio

Moins brillante qu'à l'accoutumée, mais effrayante de réalisme, l'Atalanta a ébouillanté en trois temps la Lazio en première mi-temps, avant de gérer son affaire en seconde (4-1).

Modififié

SS Lazio 1-4 Atalanta

Buts : Caicedo (57e) pour la Lazio // Gosens (10e), Hateboer (32e), Gómez (41e, 61e) pour l'Atalanta

Francesco Acerbi, étoile furtive

C'est peut-être aussi ça, une équipe qui grandit. D'ordinaire brillante collectivement, l'Atalanta n'a régalé que par séquences ce mercredi, quand la Lazio a souvent proposé un football plus généreux et pétillant. Mais la Dea avait son petit stratagème en tête et ce plan-là s'est purement et simplement déroulé sans accroc.

Le festin bergamasque


Quand on veut boulotter son adversaire, il vaut mieux avoir la bonne recette. La Lazio a choisi de mordre très haut, à coups de combinaisons savoureuses initiées par Acerbi et relayées au milieu par Luis Alberto et Milinković-Savić. C'est croquant comme un gâteau apéritif, mais, rien à faire, l'Atalanta ne se laisse pas avoir, et refuse de passer à table. La Dea a décidé de mijoter une recette plus prudente ce mercredi, en dispensant avec parcimonie, mais minutie des coups de spatule savamment sentis. Dominés lors du premier quart d'heure, les Bergamasques restent néanmoins aussi dangereux qu'opportunistes, et Gosens, servi par une tête d'Hateboer, peut ouvrir le score, à bout portant. Dur pour la Lazio, qui avale de travers et a décidément du mal à se remettre en appétit. À la demi-heure de jeu, Hateboer profite d'un centre parfait de Gosens et des approximations de la défense romaine pour doubler la mise, d'un plat du pied superbement exécuté. Paumée derrière, la Lazio s'effondre dès lors comme un soufflé, et Patric a la mauvaise idée de mal dégager une tête dans les pieds surdoués de Papu Gómez, qui triple la mise, d'une jolie frappe croisée.

Gómez remet le couvert


Essorée avant la pause, la Lazio n'est pourtant pas encore dégoutée au moment de revenir sur le pré. C'est même tout le contraire : les gars d'Inzaghi multiplient les mouvements et combinaisons léchées, et l'Atalanta finit logiquement par passer à la casserole. Un centre enroulé de Milinković-Savić trouve Caicedo, qui s'emmène le cuir, avant de zigouiller Sportiello de près. Succulent, mais l'Atalanta est décidément impossible à croquer ce soir : à peine quatre minutes plus tard, Gómez envoie un énorme cachou du gauche, dans la lulu de Strakosha. Un peu plus tôt, Sportiello avait aussi fait tourner le match dans le bon sens pour les siens, en gagnant un face-à-face contre Immobile. Et voilà qui suffit à l'Atalanta, pas forcément plus brillante ce soir, mais sidérante de réalisme, pour remporter sans trembler ce choc en retard de la première journée de Serie A.


SS Lazio (3-5-2) : Strakosha - Patric, Acerbi, Radu (Bastos, 58e) - Lazzari (Anderson, 70e), Milinković (Akpa Akpro, 70e, Leiva (Cataldi, 50e), Luis Alberto (Escalante, 70e), Marušić - Immobile, Caicedo. Entraîneur : Simone Inzaghi.

Atalanta (3-4-2-1) : Sportiello - Toloi, Palomino, Djimsiti (Romero, 46e) - Hateboer, Pašalić (De Roon, 56e), Freuler, Gosens - Malinovskyi, Gómez (Muriel, 582sup>e) - Zapata (Lammers, 82e). Entraîneur : Gian Piero Gasperini.


  • Résultats et classement de Serie A



    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Partenaires
    Olive & Tom Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE