Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Gr. C

L'Atalanta au septième ciel, le Dinamo six pieds sous terre

Premier buteur de la soirée, le Dinamo a cru aux huitièmes pendant un peu moins d'une demi-heure, avant de se faire crucifier par un triplé de Gabriel Jesus. Pendant ce temps-là, l'Atalanta a mis le temps, mais s'est finalement imposée avec la manière face au Shakhtar Donetsk. Les Italiens chipent la deuxième place à leurs adversaires du soir, lesquels devront se consoler avec la Ligue Europa, tandis que Zagreb repart finalement les mains vides.

Modififié

Shakhtar Donetsk 0-3 Atalanta Bergame

Buts : Castagne (68e), Pašalić (80e), Gosens (90e+4) pour l'Atalanta

Toujours en course pour passer l’hiver en Europe, Papu Gómez entraîne la meute italienne à montrer les dents d’entrée de jeu. La première tentative du Shakhtar n’intervient qu’au bout du premier quart d’heure. Et quelle tentative ! Kovalenko conclut une frappe contrée de Junior Moraes, d’une patate en pleine lucarne. Hélas, l’ouverture du score lui est refusée pour une épaule hors jeu. C’est l’étincelle qui allume les braises, et les Bergamasques, repliés dans leur moitié de terrain en guettant la moindre contre-attaque, peuvent remercier Gollini de sa solidité : sa claquette du bout des doigts sur la tête de Moraes au point de penalty permet à la Dea de rentrer au vestiaire avec encore un peu de baume au cœur : l’élimination de la scène européenne est encore virtuelle.


Mais en deuxième période, aucune équipe ne semble décidée à prendre l’avantage : entre frappes dévissées des deux côtés et une nouvelle parade époustouflante de Gollini, il faut finalement attendre la 68e minute pour que le verrou saute : Timothy Castagne trompe Pyatov en deux temps et voit son geste de renard validé à l’aide de la VAR. De la dernière place, l’Atalanta devient alors qualifiée pour les huitièmes ! Et le rouge reçu par Dodô pour une baffe franchement inutile sur Remo Freuler vient leur donner une bouffée d’air supplémentaire. Malinovskiy en profite pour crucifier son ex d’un corner repris du bout du pied par Pašalić, avant que Gosens ne dépose la cerise sur le gâteau au bout du temps additionnel. Mission accomplie pour le Mister Gianpiero Gasperini et ses petits poulains, qui auront finalement réussi à sortir des poules pour leur première en C1.



Shakhtar Donetsk (4-2-3-1) : Pyatov - Dodô, Kryvtsov, Matviienko, Ismaily - Alan Patrick, Stepanenko, Tete (Marlos, 59e), Kovalenko (Solomon, 71e), Taison - Junior Moraes. Entraîneur : Ribeiro Castro.

Atalanta (3-4-2-1) : Gollini - Masiello (Malinovskyi, 60e), Djimsiti, Palomino - Castagne, de Roon, Freuler, Gosens, Pašalić, Gómez (Hateboer, 90e) - Muriel (Ibáñez, 71e). Entraîneur : Gianpiero Gasperini.



Dinamo Zagreb 1-4 Manchester City

Buts : Olmo (10e) pour le Dinamo // Jesus (34e, 50e, 54e), Foden (84e) pour City

En quête de la première qualification de son histoire pour les huitièmes de la Ligue des champions, le Dinamo entame son ultime assaut de la plus belle des manières, puisque Dani Olmo ouvre le score à peine cinq minutes après le coup d’envoi, d’une volée qui termine en plein dans la lucarne de Bravo. Chapeau l’artiste ! Surtout que dans le même temps, le score nul et vierge à Donetsk leur offre virtuellement le deuxième ticket. Malheureusement, la pression des Citizens ne faiblit pas (70% de possession). Peu après la demi-heure de jeu, Phil Foden se lance dans une échappée folle, échappant au passage à une prise en sandwich à la croate. Nettement moins indigeste que la conclusion de cette magnifique action : un centre caviar de Mahrez pour la tête de Jesus au point de penalty. Ce dixième but en C1 fait de lui le plus jeune Brésilien à franchir le palier symbolique dans la compétition.


Le remplaçant de Sergio Agüero ne tarde pas à inscrire son troisième pion européen de la saison puisqu'il se paye un doublé d’une belle frappe croisée au retour des vestiaires, puis un triplé cinq minutes plus tard, en reprenant de volée un long centre de Benjamin Mendy. Mais pour le Dinamo, le cauchemar ne fait que commencer puisqu'à Donetsk, Castagne vient d’ouvrir la marque pour l’Atalanta et propulse la Dea à la deuxième place. Ce qui signifie que les Croates sont virtuellement éliminés. Une virtualité bientôt confirmée par Foden, qui se charge de tuer tout espoir de revenir arracher le point du nul. City se délecte du sommet du classement, tandis que le Dinamo sera passé du rire aux larmes. Des larmes faiblement éclairées par le halo de la lanterne rouge du groupe C.



Dinamo Zagreb (4-3-3) : Livaković - Stojanović, Ademi, Dilaver, Moubandje - Gojak (Majer, 81e), Moro, Dani Olmo - Kadzior (Gjira, 59e), Petković, Orsic (Hajrović, 81e). Entraîneur : Nenad Bjelica.

Manchester City (4-3-3) : Bravo - João Cancelo, Garcia, Otamendi (Harwood-Bellis, 82e), Mendy - Foden, Rodrigo (Sterling, 73e), Gündoğan - Mahrez, Gabriel Jesus (Zinchenko, 66e), Bernardo Silva. Entraîneur : Pep Guardiola.




Classement du groupe C :
1. Manchester City - 14 points (+12)
2. Atalanta - 7 points (-5)
3. Shakhtar - 6 points (-4)
4. Dinamo Zagreb - 5 point (-3)




  • Résultats et classements de la Ligue des champions

    Par Julien Duez
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom

    il y a 7 heures EuroMillions : 100 millions d'€ à gagner + 1 millionnaire garanti ce vendredi
    il y a 2 heures Werner est encore élu meilleur joueur du mois en Bundesliga
    Partenaires
    Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi