Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Copa América 2019
  2. // quarts
  3. // Venezuela-Argentine (0-2)

L'Argentine rejoint le Brésil sans la manière

Grâce à des réalisations de Lautaro Martínez et Giovani Lo Celso, l'Argentine a battu 2-0 un Venezuela faiblard en quarts de finale de la Copa América. La manière n'y est toujours pas, mais cette Argentine rejoint le Brésil dans le dernier carré.

Modififié

Venezuela 0-2 Argentine

Buts : Martínez (10e) et Lo Celso (74e)

Si l'équipe nationale d'Argentine était un collégien fainéant qui plie ses devoirs plus vite que la durée d'un épisode de Détective Conan, elle lirait des « peut mieux faire » et autres « n'exploite pas ses capacités » sur ses bulletins. L'Argentine est qualifiée pour les demi-finales de la Copa América, et ce, pour la troisième fois consécutive, après ses deux défaites en finale en 2015 et 2016, mais elle ne séduit pas. En face, le Venezuela bataillait avec des épées en plastique en attaque et un gardien en mousse, bref, c'était un adversaire faiblard. L'Albiceleste a marqué rapidement et plié le suspense à un quart d'heure de la fin.

La copie conforme du scénario de Qatar-Argentine

Au Maracaña, Luis Scaloni reconduit son trio offensif Messi-Agüero-Martínez. En défense, Pezzella remplace Saravia, forfait, et au milieu, Acuña est préféré à Lo Celso. Comme face au Qatar, l'Argentine met la pression d’entrée sur le but adverse. Agüero tente sa chance en angle fermé (3e), puis, sur corner, Faríñez est tout heureux de voir cette tête de Martínez rebondir sur Pezzella et lui revenir dessus (7e). La troisième est la bonne pour les Argentins : à la réception d'un corner botté de l’autre côté du terrain, Martínez dévie un tir du Kun au fond des filets (10e). Comme face au Qatar, une nouvelle fois, c’est l’attaquant de l’Inter qui ouvre le score. Mais, comme face au Qatar, là encore, les hommes de Scaloni vont largement baisser de rythme après 20 premières minutes attrayantes.


Les Argentins ont déjà tiré huit fois au but, quand la Vinotinto met Franco Armani à contribution pour la première fois (18e). Le gardien argentin dégage des poings. Il n’aura presque plus rien à faire jusqu’au milieu de la seconde période. Le match se rééquilibre quand même dans la possession de balle à la suite d'un replay vidéo demandé par Wilmar Roldán (l’arbitre colombien qui avait récemment fait le signe de la VAR dans une compétition où la VAR... n’existe pas), mais la défense argentine est autoritaire, à commencer par l'intraitable Juan Foyth, décalé sur le côté droit en l’absence de Saravia. Quand on fait les comptes, les Vénézuéliens collectionnent moins les occasions de but que les cartons jaunes venant sanctionner de vilaines fautes : Rincón (12e), Herrera (15e), Rondón (44e).

La boulette de Fariñez

70e minute. À bout portant, Ronald Hernández a une balle d'égalisation au bout du pied. Mais Armani dégaine une parade décisive. Ce sera la seule véritable alerte sur les buts argentins de toute la partie. Quelques minutes auparavant, Giovani Lo Celso a remplacé Marcos Acuña. Et l'ancien joueur du PSG fait le break à l'affût d'une boulette du gardien vénézuélien Fariñez qui lui relâche le cuir dans les pieds. Dybala entre en fin de match. À la place de Lionel Messi, souvent imprécis le peu de fois où il a touché le ballon ? Non, car Luis Scaloni n'ose pas sortir son numéro 10, donc c'est en remplacement d'Agüero. L'Argentine est en demi-finale, son meilleur joueur, lui, n'a pas pesé sur la rencontre.


Venezuela (4-5-1) : Fariñez - Hernández, Chancellor, Mago (Soteldo, 56e), Rosales (Seijas, 83e) - Moreno, Murillo, Herrera, Rincón, Machís (Martinez, 71e) - Rondón. Sélectionneur : Rafael Dudamel.

Argentine (4-3-1-2) : Armani - Foyth, Pezzella, Otamendi, Tagliafico - De Paul, Paredes, Acuña (Lo Celso, 68e) - Messi - L.Martínez (Di María, 64e), Agüero (Dybala, 85e). Sélectionneur : Luis Scaloni.


  • Résultats et classements de la Copa América

    Par Florian Lefèvre
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 18:00 Joey Barton convoqué au tribunal 10 Podcast Football Recall Football Recall, le podcast de SO FOOT, est de retour ! 4 Hier à 15:32 Au sommaire de SO FOOT CLUB : Mercato, les Bleues, Jadon Sancho, le Real Madrid... Hier à 15:15 Quatre joueurs de l'AS Vita Club se sont enfuis en pirogue au Maroc 42 Hier à 14:39 Malines finalement interdit de Coupe d'Europe 28
    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi