Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // CDM 2018
  2. // Gr. A
  3. // Arabie saoudite-Égypte (2-1)

L'Arabie saoudite termine sur une bonne note

En s'imposant sur le fil face à l'Égypte (2-1), l'Arabie saoudite peut repartir de Russie la tête légèrement haute. Au contraire des Pharaons qui rentrent avec zéro point dans leur besace. Mais avec le record de leur légendaire portier Essam El-Hadary.

Modififié

Arabie saoudite 2-1 Égypte

Buts : Al Faraj (45e), Al Dawsari (94e) pour l'Arabie saoudite // Salah (22e) pour l'Égypte

Les supporters égyptiens et saoudiens mis à part, ils sont peu nombreux à avoir préféré cet Arabie saoudite-Égypte sans véritable enjeu au plus vendeur Uruguay-Russie. Erreur fatale. Déjà, parce que la rencontre s’est avérée fort sympathique. Mais surtout, car les quelques puristes installés devant leur téléviseur ont pu assister à un moment d’histoire. En foulant la pelouse de la Volgograd Arena, le légendaire portier égyptien Essam El-Hadary est devenu, à 45 ans et 5 mois – soit trois ans de plus qu’Aliou Cissé, le sélectionneur du Sénégal – le plus vieux joueur à disputer une Coupe du monde. Pour son unique match dans la compétition. Et, si celui qui pèse à présent 156 sélections avec l’Égypte n’a plus la même détente, ni la même vitesse d'exécution que lors de sa période faste à Al Ahly, il a toutefois pu célébrer son record en détournant de fort belle manière un penalty de Fahad Al Muwallad. Pas suffisant, toutefois, pour empêcher l'Égypte de s'incliner pour la troisième fois en trois matchs.

Salah buteur, El-Hadary entretient sa légende


Visiblement touchés par le record établi par Essam el-Hadary, les 22 acteurs commencent la rencontre sur un tempo bien lent. Mais, au grand bonheur des supporters présents à Volgograd, le rythme va s’accélérer d’un coup avec Salem Al Dawsari à la baguette qui slalome entre cinq Égyptiens avant d’allumer une première mèche au-dessus (15e). Le match peut réellement débuter avec d’un côté des Saoudiens qui tentent de construire, sans vraiment réussir à pénétrer dans la surface adverse, et des Égyptiens qui patientent pour mieux piquer en contre. Une tactique qui fonctionne à merveille pour les Pharaons et Mohamed Salah qui profite d’une transversale sublime de Said, d’une défense statique et d’une sortie hasardeuse de Yasser Al Mosailem pour ouvrir la marque d’un joli lob (0-1, 22e).


De quoi alerter les Saoudiens ? Pas vraiment, puisque l’ailier de Liverpool se présente à nouveau seul face à Al Mosailem, mais manque cette fois-ci son piqué (24e), avant que Trezeguet, le faux, vienne effleurer la lucarne d’une jolie frappe enroulée (34e). Intenable sur son couloir gauche, le Marcelo saoudien, Yasir Al Shahrani, sonne alors la révolte en obtenant un penalty sur un centre contré de la main par Ahmed Fathy (39e). Serein, Fahad Al Muwallad se présente, mais Essam El-Hadary met toute sa rage pour détourner sur sa barre le penalty de l’attaquant saoudien. Visiblement désireux de faire briller leur portier, les Égyptiens provoquent un second penalty sur un tirage de bras de Gabr sur Al Muwallad. Mais, cette fois-ci, El-Hadary lâche les armes devant Al Faraj (1-1, 45e+5).

Le trublion Al Dawsari


Le second acte démarre sur les mêmes bases que le premier. Soit lentement. Et comme lors de la première période, les Pharaons tentent de faire mal en contre, mais Trezeguet manque le cadre sur son coup de boule (54e). Au contraire de Hussein Al Moghawi qui ne manque pas de précision, mais qui tombe sur un Essam El-Hadary des grands soirs (68e). La suite ? Des fautes, des hors-jeu, des crochets, une passe à dix des Saoudiens, des accélérations boltesques de Salah, des frappes en tribunes. De quoi patiemment attendre le coup de sifflet final qui offrirait un point à chacune des deux équipes. Mais c'était compter sans l'abnégation des Saoudiens qui poussent jusqu'au bout et finissent par débloquer la situation au buzzer par l'intermédiaire de Salem Al Dawsari, qui trompe El-Hadary d'une jolie demi-volée. Un coup dur pour l'Égypte et son portier, qui rentrent chez eux avec un vilain zéro pointé.



Arabie saoudite (4-2-3-1) : Al-Mosailem – Al-Burayk, M.Hawsawi, O.Hawsawi, Al Shahrani – Al-Mogahwi, Otayf – Bahbri (Asiri, 65e), Al Faraj, Al Dawsari – Al Muwallad (Al Shehri, 79e). Sélectionneur : Juan Antonio Pizzi.

Égypte (4-2-3-1) : El-Hadary – Fathy, Gabr, Hegazy, Abdel-Shafi – Elneny, Hamed – Salah, Said (Warda, 46e), Trezeguet (Kahraba, 81e) – Mohsen (Sohbi, 64e). Sélectionneur : Héctor Cúper.


Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

VIDEOS

FC Thouroude #30 - CHAMPION DU MONDE !

Vidéo
FC Thouroude #30 - CHAMPION DU MONDE ! FC Thouroude #29 - FAUT RAMENER LA COUPE A LA MAISON ! FC Thouroude #28 - Les Anglais à la maison, Enzo raconte France 98 FC Thouroude #27 - ON EST EN FINALE !!! FC Thouroude #26 - Une histoire belge, la chatte à DD, la chanson de La Pioche FC Thouroude #25 - It's coming home, la Belgeance et Thierry Henry FC Thouroude #24 - Enzo le footix, les vacances et l’eliminacao du Brésil FC Thouroude #23 - Le secret de Kylian et de l'Uruguay, l'artiste Neymar FC Thouroude #22 - Le giga best-of des chansons FC Thouroude #21 - Valérie Damidot, Grizou, Chuck Norris, l'astrologie FC Thouroude #20 - le hit de Kylian, la perf de Neymar, les Suèdoises FC THOUROUDE #19 - Le grand Raí, Hiroki Sakaï, le prono mysterio FC THOUROUDE #18 - Kylian, Benjamin et Enzo, notre footix préféré FC THOUROUDE #17 - Kanté va bouffer Messi, Quaresma icone fétichiste, Enzo le footix FC THOUROUDE #16 - Pas de match alors que faire aujourd'hui ? FC THOUROUDE #15 - bye bye les Allemands, Kevin de Bruyne, le prono Balec FC THOUROUDE #14 - Quel Brésilien va chialer ce soir ? FC THOUROUDE #13 - Enzo un supporter un peu lourd, le prono Thauvin, la mutinerie argentine FC THOUROUDE #12 - Où est le vrai Suarez, la pilosité de Ronaldo et Joachim Löw FC THOUROUDE #11 FC THOUROUDE #10 - Neymar, Kanté et Thomas VDB FC THOUROUDE #9 - Florian Thauvin, invité exclusif FC THOUROUDE #8 - Le gars sûr Ngolo, le pansement Giroud et l’incroyable Cristiano FC THOUROUDE #7 - Le marché noir des pénos, Tonton Pat, Da Costa FC Thouroude #6 - Harry Happy Kane, Lukaku et le dilemme de Lewandowski FC THOUROUDE #5 - Les cheveux de Neymar, la lettre d'Adrien à DD, Harry Kane FC THOUROUDE #4 - l'arbitrage vidéo, Paul Pogba et LE vrai Neymar

Dans cet article


Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 14
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall lundi 16 juillet La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT)
À lire ensuite
Bert aux grands pieds