Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Euro 2022
  2. // Finale
  3. // Angleterre-Allemagne (2-1)

L'Angleterre remporte son Euro

C'est fini les vannes sur les Anglais et leur manque de trophée. Chloe Kelly a décidé que désormais, le 31 juillet serait un jour férié, de celui où on peut passer sa journée à chanter « It's coming home ! » , sans que personne n'y trouve rien à redire. Pour la finale de leur Euro contre l'Allemagne ce dimanche, les Lionesses ont fait le boulot et s'offrent au bout de la prolongation le tout premier Euro de leur histoire, bien aidées par des remplaçantes qui ont fait basculer la rencontre.

Modififié

Angleterre 2-1 Allemagne

Buts : Toone (62e), Kelly (111e) pour les Lionesses // Magull (79e) pour Die Nationalelf

Cette fois, ils peuvent le dire : « It's coming home ! » Les Anglaises ont mis fin aux décennies d'attente de tout un pays, qui n'avait pas vu une équipe nationale gagner un trophée depuis 1966, en s'imposant 2-1 après prolongation contre l'Allemagne en finale de leur Euro féminin à domicile. Un succès que les Lionesses doivent grandement à leur coach Sarina Wiegman, qui n'a donc toujours pas perdu un match d'un championnat d'Europe, après avoir amené les Pays-Bas vers le titre en 2017.

Dominer et gagner, un savoir-faire féminin chez les Anglais

Avant même le coup de sifflet, la sélectionneuse anglaise avait d'ailleurs battu un record. Pour la première fois dans l’histoire d’un Euro (masculin ou féminin), le même XI était aligné lors de chaque rencontre, phase de poules et finale confondues. Ce qui n’a pas empêché les Anglaises de se montrer les plus coriaces, à l’image d’une tête d'Ellen White sur le tout premier contre du match, qui force Merle Frohms à se déployer (3e). Dans la foulée, Lucy Bronze lance sa finale avec un centre capté in extremis par la portière allemande, qui prend au passage un gros coup d’épaule de la numéro 9 anglaise (6e). Bloquées par une défense locale qui tient le choc, les Allemandes s’en remettent à Sara Däbritz, qui envoie des frappasses à l’entrée de la surface (10e, 12e).

Après une série de coups de pied arrêtés infructueux côté anglais, la Nationalelf est sur le point de punir les locales avec un ballon allemand qui traîne bien trop longtemps dans la surface anglaise sans trouver preneur, avant d’être capté par Mary Earps dans les pieds de Marina Hegering (25e). L'Allemagne réclame ensuite un penalty dans ce cafouillage, avant de donner l’occase à l'Angleterre de se plaindre aussi, à la suite d'une défense hasardeuse de Lea Schüller à l'entrée de la surface (30e). Mais pas de jaloux, ça ne sera rien pour les deux. Dernier coup de chaud pour les Allemandes avant un retour aux vestiaires bien mérité : un contre mené par Ellen White, qui joue en une-deux avec Beth Mead dans la profondeur, avant que sa frappe ne passe au-dessus (41e).

Coachings gagnants

Reparti sur le même rythme infernal que lors du premier acte, les joueuses de Martina Voss-Tecklenburg prennent cette fois-ci le dessus et signent même leur premier tir cadré sur une frappe un peu trop écrasée de l’entrante Tabea Wassmuth (47e). Puis Lina Magull en remet une couche avec une frappe croisée au point de penalty qui frôle le poteau (50e). Un énième rappel à l’ordre qui convainc Sarina Wiegman de faire entrer du sang neuf, avec Ella Toone et Alessia Russo. Huit minutes plus tard, Toone libère les Lionesses, alors que l’Angleterre est à 10 avec la sortie sur blessure de Beth Mead, qui subit la malédiction qui avait frappé l'autre meilleure buteuse du tournoi Alexandra Popp avant le coup d'envoi de la finale. Sur un contre lancé par Keira Walsh, Ella Toone devance la défense allemande et lobe Merle Frohms pour ouvrir le score contre le cours du jeu (1-0, 62e).

Les Allemandes ne se laissent pas abattre pour autant et lancent Lina Magull seule en contre. Sa frappe est stoppée par Mary Earps, mais Léa Schüller vient faire frissonner Wembley en reprenant à son tour (66e). Kathrin Hendrich, elle, ne manquera pas son coup lorsqu'elle casse les lignes anglaises pour lancer un contre dévastateur. Sydney Lohmann et Tabea Wassmuth se chargent des dernières passes pour... Lina Magull, qui coupe la trajectoire du ballon au premier poteau pour égaliser (1-1, 78e). De quoi emmener cette finale jusqu'en prolongation, qui comme prévu étaient de trop après 90 minutes très intenses. Heureusement Chloe Kelly, qui n'a cessé de demander des encouragements à un Wembley plein à craquer, s'arrache pour marquer en deux temps sur corner et libère les Anglais d'un destin trop cruel lors des finales à domicile (2-1, 111e). La joueuse de City, en transe, en enlève son maillot et l'agite au-dessus de sa tête, comme Iniesta face à Chelsea. Un but qui offre à l'Angleterre le tout premier Euro de son histoire et lance une soirée de folie dans une enceinte anglaise qui bat des records d'affluence pour la finale d'un championnat d'Europe. Sweet Caroline de Neil Diamond résonne à s'en fracasser les tympans, entonné par des Anglaises qui n'en reviennent pas.



Angleterre (4-2-3-1) : Earps - Bronze, Bright, Williamson, Daly (Greenwood, 88e) - Stanway (Scott, 88e), Walsh - Mead (Kelly, 64e), Kirby (Toone, 55e), Hemp (Parris, 119e) - White (Russo, 55e). Sélectionneuse : Sarina Wiegman.

Allemagne (4-3-3) : Frohms - Gwinn, Hendrich, Hegering (Doorsoun, 103e), Rauch (Lattwein, 113e) - Magull (Dallmann, 91e), Oberforf, Däbritz (Lohmann, 73e) - Huth, Schüller (Anyomi, 67e), Brand (Wassmuth, 46e). Sélectionneuse : Martina Voss-Tecklenburg.


  • Résultats et classements de l'Euro 2022

    par Anna Carreau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Partenaires
    Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE
    Partenaires
    Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons