Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // CDM 2018
  2. // Quarts
  3. // Suède-Angleterre (0-2)

L'Angleterre met fin au rêve suédois

Grâce à deux coups de boules de Maguire et d'Alli, l'Angleterre a écarté la Suède (2-0) pour foncer en demies. Vingt-huit ans après.

Modififié

Suède 0-2 Angleterre

Buts : Maguire (30e), Alli (58e) pour l'Angleterre

Les notes de l'Angleterre

Vingt-huit ans que l'Angleterre attendait cela. Vingt-huit ans que ses Trois Lions n'avaient pas réussi à avoir suffisamment faim pour arriver dans le dernier carré d'une Coupe du monde. Une compétition dans laquelle les Anglais ont toujours eu du mal à justifier leur statut d'inventeurs du jeu, eux qui s'étaient plus souvent arrêtés dans le top 8 que dans le très prisé top 4 des meilleures nations mondiales. Même la Suède, en apparence moins importante dans l'histoire de ce sport et qui a déçu cet après-midi, avait connu une demi-finale récente lors de l'édition 1994. Mais cette Angleterre-là possède autre chose. Elle n'est pas particulièrement impressionnante, pas particulièrement flamboyante, mais il serait mensonger de ne pas mentionner ses bases plus que solides tant derrière que devant. Le talent individuel de ses éléments et sa bonne science des coups de pied arrêtés ont suffi cet après-midi pour disposer de Vikings trop frileux au départ. Mais qui n'avaient peut-être pas les armes pour prolonger un peu plus leur séjour russe.

Maguire, lion affamé enfin rassasié


Les débats commencent à Samara, et les Suédois comme les Anglais se regardent, s’épient, observent chaque fait et geste de l’adversaire sans trop se découvrir. Un peu à l’image de deux armées peu habituées à se retrouver au front. Il y a bien cette tentative de Claesson au-dessus (12e) et la réponse de Kane en guise d’escarmouches, mais la grande bataille entre les factions se fait désirer. Par le biais d’un 4-4-2 à plat, les soldats d’Andersson gênent considérablement leurs homologues : Kane est bouffé par Lindelöf et Granqvist, Alli par Ekdal et le remuant Sterling galère encore à prendre à revers l’arrière-garde nordique. Devant la muraille jaune qui se dresse devant eux, les Anglais vont choisir, une fois n’est pas coutume, de passer par les airs. Un corner botté par Young, un missile téléguidé du pilote Maguire et le sous-marin suédois coule une première fois (30e). Juste avant la trêve, Sterling manque même d’enfoncer vers les abîmes le drakkar suédois, mais Olsen sauve la patrie.

Le grand Jordan Pickford


La reprise des hostilités, instiguée par les Suédois, va rapidement enlever les sourires apparents sur les visages britanniques. Reste que Southgate et ses seconds vont pouvoir se reposer sur un petit bonhomme d’1,85m pour les maintenir devant : Jordan Pickford. Une horizontale sur une tête de Berg (46e), un arrêt réflexe face à Claesson (61e) puis un autre encore face à Berg (71) ont terminé de saper le moral des troupes suédoises. Entre-temps, l’Angleterre a trouvé le temps de mettre une nouvelle fois le feu dans le camp de base adverse : un délice de service de Lingard converti du crâne par Alli, cette fois, a obligé Olson à baisser pavillon (58e). Les Suédois tentent, redoublent d'efforts pour pourquoi pas s'offrir un peu de frissons lors de ces dernières minutes. En vain. L'Angleterre file en demies, tout en ayant dépassé le stade des dix buts inscrits. La dernière fois que ces deux facteurs s'étaient produits, c'était en 1966.




Suède (4-4-2) : Olsen – Krafth, Lindelöf, Granqvist, Augustinsson – Claesson, Larsson, Ekdal, Forsberg – Berg, Toivonen. Entraîneur : Janne Andersson.

Angleterre (3-5-2) : Pickford – Walker, Stones, Maguire – Trippier, Henderson, Young – Lingard, Alli – Sterling, Kane. Entraîneur : Gareth Southgate.




Par Andrea Chazy
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


il y a 6 heures Paulo Bento débarqué de son club chinois 5
il y a 8 heures Le nouveau coup d'éclat de René Higuita 4
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible
À lire ensuite
Les notes de la Suède