Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. // CDM 2019
  2. // Gr. B
  3. // Allemagne-Chine (1-0)

L'Allemagne démarre au petit trot face à la Chine

Parfois bousculées par la Chine, les favorites allemandes sont logiquement sorties gagnantes de leur première rencontre du Mondial (1-0). Tout ça sans feu d'artifice offensif.

Modififié

Allemagne 1-0 Chine

But : Gwinn (66e) pour l'Allemagne.

Ce n'est que la première étape d'un parcours qui, idéalement, est prévu pour durer 30 jours et se clôturer par une victoire finale : venue en France chercher une troisième couronne, l'Allemagne s'est contentée d'une toute petite victoire pour son entrée en lice. C'était face à une équipe chinoise limitée bien que volontaire, dans un Roazhon Park clairsemé, mais coloré pour la deuxième joute de cette Coupe du monde 2019.

Yang Li s'engouffre dans les brèches


La Nationalmannschaft est entrée pleine d'entrain dans sa Coupe du monde, avec des premiers frissons sur un centre de la capitaine Alexandra Popp (2e) et une frappe limpide de Sara Daebritz (3e). Terriblement étouffées dans leur camp et de facto très peu à l'aise dans les sorties de balle, les Roses d'acier et leur 4-4-2 rigide se sont vu offrir un cadeau par Sara Doorsoun, mais Yasha Gu et Yang Li n'ont pas réussi à conclure (14e). Dans la foulée, les filles de Martina Voss-Tecklenburg ont trouvé la barre à l'autre bout du pré, sur un centre trop long de Carolin Simon (17e), puis Popp a battu l'hésitante gardienne Peng Shimeng dans les airs, mais n'a pas trouvé le cadre (20e), tout comme la pile électrique Svenja Huth (27e). Et puis juste avant la pause, la Mannschaft a desserré l'étau, la Chine a commencé à montrer ce dont elle était capable et s'est offert plusieurs chaudes situations, dont une pour Yang Li annihilée par le montant gauche d'Almuth Schult (44e).

La lumière venue de Gwinn


Mais pas de quoi renverser la tendance pour autant en seconde période, même avec l'entrée de la Parisienne et star locale Wang Shuang. Commençant à s'impatienter, la sélection double championne du monde (2003-2007) aurait pu trouver la faille sur un centre vicieux de Giulia Gwinn (57e), puis à bout portant sur corner (59e). Finalement, le ouf de soulagement allemand est venu d'une belle patate en demi-volée signée de la même Gwinn (joueuse de Fribourg), à la suite d'un autre coup de pied de coin après plus d'une heure de jeu (1-0, 66e). Il suffisait ensuite de contenir tout ça sans embarras. Le score n'est pas aussi impressionnant que celui réalisé par les Bleues 18 heures plus tôt, mais la compétition est lancée pour Dzsenifer Marozsán et ses coéquipières. Et les nerfs ont déjà été mis à contribution.



Allemagne (4-5-1) : Schult - K. Hendrich, Hegering, Doorsoun, C. Simon (Oberdorf, 46e) - Gwinn, Marozsán, Leupolz (Magull, 63e), Daebritz, S. Huth (Schueller, 86e) - Popp (c). Sélectionneuse : Martina Voss-Tecklenburg.

Chine (4-4-2) : S. Peng - Y. Lin, P. Han, H. Wu (c), S. Liu - J. Lou (R. Tan, 33e), R. Zhang, W. Yao (S. Wang, 46e), Y. Gu - L. Yang (D. Song, 70e), S. Wang. Sélectionneur : Jia Xiuquan.


Par Jérémie Baron
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi

dimanche 7 juillet Emmanuel Macron : « Pour le sport féminin, les choses ne seront plus jamais les mêmes » 70 dimanche 7 juillet Revivez États-Unis - Pays-Bas (2 - 0) 255
Partenaires
Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Un autre t-shirt de foot est possible
vendredi 5 juillet Infantino veut une Coupe du monde féminine à 32 équipes 22 mercredi 3 juillet Revivez Pays-Bas - Suède (1 - 0) 190 mardi 2 juillet Valenciennes bat des records d'affluence aux buvettes du Mondial 36 lundi 1er juillet Les stations de métro de Lyon rebaptisées au nom des capitaines du Mondial 16 samedi 29 juin Dhorasoo : « J’espère que la France ne sera pas la dernière à réagir » 195 vendredi 28 juin Revivez France - Etats-Unis (1 - 2) 493 jeudi 27 juin Pierluigi Collina défend la VAR 94 mardi 25 juin La mascotte Ettie volée au Parc des Princes 39