Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 16 Résultats Classements Options
  1. // Amical
  2. // Allemagne-Serbie (1-1)

L'Allemagne broute contre la Serbie

Modififié

Allemagne 1-1 Serbie

Buts : Goretzka (69e) pour l'Allemagne // Jović (13e) pour la Serbie

Un match nul pour conclure une année naze, une victoire pour lancer 2019 sur les chapeaux de roue ? Raté.


Si l'Allemagne nouvelle montre ses bonnes résolutions en début de match, les Serbes préfèrent les actes aux promesses : première offensive, premier corner, premier but. Le coup de tête de Jović laisse la jeune garde allemande sonnée, en particulier un homme : Timo Werner. Le 9 n'y est pas, perdant deux duels face à l'imposant Dmitrović. Et se retrouve tout heureux de voir la reprise de Ljajić s'envoler au-dessus des buts gardés par Neuer, juste avant la pause.


La suite, Neuer n'est plus sur le terrain pour la voir. À savoir une Allemagne qui pousse sous l'impulsion de Reus (entré à la pause) et qui conclut grâce à la finition de Goretzka (entré avant l'heure de jeu). L'action est techniquement très propre – intervention et passe de Gündoğan, contrôle et centre en retrait de Reus, crochet et frappe de Goretzka –, mais les Serbes peuvent s'en vouloir : tout est parti d'une mauvaise relance. S'ils ne perdent pas tout, ils peuvent en remercier Dmitrović, décisif devant Sané et Reus. Moins inspiré, Pavkov conclut le match d'un vilain rouge direct, 20 minutes après avoir remplacé le buteur du soir.

Un démarrage de diesel. Logique à la Volkswagen-Arena.



Allemagne (4-3-3) : Neuer (Ter Stegen, 46e) - Halstenberg, Süle, Tah, Klostermann (Kehrer, 90e) - Kimmich, Havertz (Reus, 46e), Gündoğan - Sané (Schulz, 90e), Brandt (Goretzka, 56e), Werner. Sélectionneur : Joachim Löw.

Serbie (4-5-1) : Dmitrović - Bogosavac (Mitrović, 79e), Milenković, Spajić, Rukavina (c) - Ljajić, Gaćinović (Radonjić, 62e), Maksimović (Jovićic, 88e), Milinković-Savić (Lukić, 63e), Lazović (Živković, 79e) - Jović (Pavkov, 70e). Sélectionneur : Mladen Krstajić.
EC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur