Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Real Madrid-Ajax (1-4)

L'Ajax fait tomber le Roi Madrid

Au terme d'une soirée dingue, l'Ajax Amsterdam a réalisé l'immense exploit d'éliminer le Real Madrid de la Ligue des champions (1-4). La jeunesse néerlandaise a décroché son billet pour les quarts de finale, faisant chuter le triple tenant du titre sur sa pelouse. Fou.

Modififié

Real Madrid 1-4 Ajax Amsterdam

Buts : Asensio (70e) pour le Real // Ziyech (7e), Neres (18e), Tadić (62e) et Schöne (72e) pour l'Ajax

Renverser une montagne. Renverser le triple champion d’Europe en titre. Renverser le Real Madrid, tout simplement. Voici l’immense défi qui attendait l’Ajax Amsterdam dans un stade Santiago-Bernabéu plein comme un œuf. Après avoir assisté à deux défaites à la maison contre le Barça la semaine dernière, l'enceinte madrilène aura donc vu la fin d'un règne ce mardi soir. La fin d'une époque. Oui, le triple champion d'Europe en titre a laissé tomber sa couronne au cours d'une partie complètement folle contre une équipe très séduisante. Après la cruelle défaite à l'aller (1-2), le club néerlandais a renversé le club espagnol sur sa pelouse (1-4) pour décrocher sa qualification en quarts de finale. Une première depuis seize ans.

Football plaisir


Après un succès cynique à l’aller, le Real veut gérer sereinement son avance à la maison, sans trop avoir à forcer face à la jeunesse néerlandaise. Ainsi, l’affaire n’est pas loin d’être pliée dès la quatrième minute de jeu, quand Varane voit sa tête finir sur la barre à la suite d'un bon centre de Lucas Vázquez. Et si la réussite fuyait les locaux le temps d’une soirée ? Le pressing haut de l’Ajax est payant : Kroos perd le ballon sur le côté droit, Tadić profite d’un boulevard pour filer vers le but et trouver en retrait son copain Ziyech, dont le plat du pied croisé trompe Courtois (0-1, 7e). Boum, la rencontre peut basculer dans la folie. Le pion donne de l’énergie aux visiteurs, pas vraiment inquiétés par les deux approches de Kroos dans les trente derniers mètres (12e, 16e).


Puis, c’est l’heure du bis repetita. Seul au point de penalty, Varane voit sa reprise facilement captée par Onana (18e). Dans les secondes qui suivent, l’Ajax fait trembler la terre madrilène. Tadić, encore lui, se lance dans un festival dantesque, éliminant Casemiro avec une roulette délicieuse, avant de trouver Neres à la limite du hors-jeu. L’attaquant brésilien élimine Courtois et pique son ballon pour doubler la mise (0-2, 18e). La folie totale. Et le calvaire n’est pas terminé dans cette première période pour les Merengues. Dans le jeu, le triple champion d’Europe en titre est malmené, et la défense orpheline d’un Sergio Ramos suspendu est trop souvent à la ramasse. Les Lanciers sont même tout proches de planter le troisième, mais le piqué de Neres fuit le cadre (22e), et Courtois se montre décisif devant Tadić (25e) et Ziyech (35e). Les tuiles se multiplient pour le Real Madrid : Lucas Vázquez et Vinícius Júnior se blessent et quittent la pelouse en larmes, contraints de laisser leur place à Bale et Asensio (29e et 35e). Le bon moment pour le Gallois de se faire pardonner par le public madrilène, mais sa première accélération se termine par une frappe sur le poteau dans un angle fermé (42e). Et si le Roi d'Europe tombait ce soir ?

Football total


Non, le Real Madrid ne pouvait pas laisser sa couronne aussi tôt dans la compétition. Pas dès les huitièmes de finale. Alors, l'équipe espagnole revient avec des intentions très offensives, à l'image des premières tentatives d'Asensio (49e) et Benzema (50e) qui n'inquiètent pas Onana. Les hommes de Ten Hag continuent à jouer leur partition, restant plutôt solides derrière et se tenant prêts à lancer des contres. Le chef d'orchestre se nomme Tadić, qui régale ses partenaires avec ses ouvertures millimétrées. Puis, après avoir vu la frappe de Benzema frôler le poteau gauche du portier camerounais (58e), l'ancien joueur de Southampton décide de se transformer en buteur. Sur un énième contre, Tadić, à l'entrée de la surface, s'occupe de nettoyer la lucarne de Courtois (0-3, 62e). Un pion formidable validé après quatre minutes de flottement autour de la vidéo, afin de savoir si la chique était sortie en touche quelques secondes plus tôt (difficile à déterminer).


La fin du suspense ? Pas tout de suite, Asensio se chargeant de redonner espoir à un stade en train de se vider d'un tir du gauche sans contrôle aux dix-huit mètres (1-3, 70e). Sauf que l'Ajax retient les leçons de l'aller et refuse de subir une nouvelle leçon de cynisme. Alors, deux minutes plus tard, la cerise sur le gâteau est signé Schöne. Sur un coup franc très excentré à gauche, le milieu danois envoie le cuir dans la lucarne opposée, signant là un but exceptionnel (1-4, 72e). Fin de chantier, même le grand champion madrilène semble incapable de se remettre d'un tel coup de poing. Les ultimes offensives sont beaucoup trop brouillonnes, et l'équipe de Solari termine à dix après l'expulsion de Nacho dans les derniers instants. L'Ajax va pouvoir rester sur son nuage pendant quelques jours après un tel exploit. Pour le Real, l'heure est venue de redescendre sur terre.



Real Madrid (4-3-3) : Courtois - Carvajal, Varane, Nacho, Reguilón - Modrić, Casemiro (Valverde, 87e), Kroos - Lucas Vázquez (Bale, 29e), Benzema, Vinícius Júnior (Asensio, 35e). Entraîneur : Santiago Solari.

Ajax (4-3-3) : Onana - Mazraoui (Veltman, 80e), De Ligt, Blind, Tagliafico - Schöne (de Wit, 73e), De Jong, Van de Beek - Ziyech, Tadić, Neres (Dolbert, 74e). Entraîneur : Erik ten Hag.


  • Résultats et classement de la Ligue des champions

    Par Clément Gavard
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 17:11 Bonus FDJ : 13€ OFFERTS pour jouer à l'Euro Millions et au LOTO !
    Hier à 18:30 Un club tanzanien accusé de tentative d'empoisonnement 16 Hier à 16:04 Sébastien Frey : « J'ai failli mourir d'un virus » 39 Hier à 11:55 Platini : « Je ne me sens pas suspendu » 52
    Partenaires
    Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
    À lire ensuite
    Enfin un retour gagnant?