Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options

L'Ajax assomme l'Eredivisie !

En bousillant l'AZ à l'ArenA (4-0), le leader ajacide a fait un grand pas vers le titre de champion. Un pas d'autant plus grand que ses deux poursuivants, Twente et Feyenoord, se sont neutralisés (2-2). Avec désormais 6 points d'avance sur le FC Twente, Amsterdam fume la pipe.

Modififié
Journalistiquement parlant, c'est un peu dur de parler de l'Ajax. Il n'existe pas assez de synonymes pour éviter les répétitions : les Ajacides (ou « ajacied » ), les Lanciers (tombé un peu désuétude), les Amstellodamois (terme trop administratif et chargé de houblon)… On tenterait bien un petit « le club de la capitale » , mais c'est La Haye et non Amsterdam la capitale des Bas Pays. Et les « Rouge et Blanc » ? Impossible : tous les grands clubs néerlandais jouent avec ces deux couleurs (Ajax, PSV, Feyenoord, AZ, Arsenal). Alors aujourd'hui, on va tenter le « Port de Jacques Brel » , juste comme ça, pour voir…

Gueule de bois au Red Bull…

Le Port de Jacques Brel se porte bien puisqu'il a fait le trou hier après-midi en jumelant les joyeux dimanches dans l'Arène. Le weekend dernier, Ajax avait mis un 3-0 à Heerenveen juste après avoir célébré Johan 1er, distingué par son pote Michel au nom de l'UEFA. Hier, les Ajacides ont mis un 4-0 à l'AZ, coupable d'avoir gagné à l'aller 3-2. Un monde parfait ? Pas vraiment. Car entre les deux dimanches joyeux, il y a eu le Jeudi Noir, comme en 1929 (tapez « la Crise » sur Wiki). En C3, Ajax s'est littéralement fait démonter par le Red Bull Salzbourg. Un massacre à toit ouvert… Frank de Boer avait pourtant prévenu : le club autrichien était redoutable, au vu du 3-0 net qu'il avait infligé au Bayern en match amical de la trêve hivernale. Rien n'y a fait : ses joueurs n'ont pas vu le jour. Le pire, c'est que la ville de Mozart a pris le Port de Jacques Brel à son propre piège avec un pressing étouffant… On attendait donc le fameux « jour d'après » , le match de l'après-désillusion, face à l'AZ. D'autant plus que juste avant la tannée contre Salzbourg, l'Ajax avait perdu son meilleur joueur du moment, Lasse Schöne. Le Danois s'est abimé la cheville à l'échauffement sur un petit mouvement anodin ! Il devenait donc indisponible contre l'AZ, tout comme le brillant milieu Serero et le latéral gauche Boilesen (blessés). Mais autant le dire tout de suite, la réaction amstellodamoise d'hier fut fulgurante : Siem de Jong a marqué très tôt sur un joli centre vanderwiellien de Van Rhijn (3e). En deuxième période, l'Ajax a exhibé deux beaux chefs-d'œuvres d'art brut, soit deux mines du gauche de Duarte (angle fermé) et de Kishna. Retenez bien ce nom-là : Ricardo Kishna. Métis du Surinam (père hindou et mère hollandaise), cet attaquant de 19 ans, costaud et fin dribbleur, est la nouvelle pépite offensive du centre de formation ajacide (même s'il a commencé le foot à l'ADO La Haye). Entretemps, le gaucher Duarte avait marqué pour le 2-0 en début de deuxième période, du droit.

Victoire totale, donc, sur les hommes de Dick Advocaat. Ne restait plus qu'à suivre ensuite le sommet de cette 25 journée, FC Twente – Feyenoord. Une victoire des locaux était indispensable pour préserver un peu de suspens à cette édition 2013-2014 promise au Port de Jacques Brel. Le problème, c'est qu'un Twente un peu affaibli par les matchs à répétition du mini Boxing Day est tombé sur un Feyenoord revanchard, bien décidé à lui faire payer le 4-1 subi à l'aller au Kuip. Du coup, un Rotterdam morfale et bien en place a marqué deux fois, par Pellè (super but en pivot, ce qui lui fait 19 pions en championnat) et Boëtius. À ce moment précis, le dauphin Twente avait 7 points de retard sur les Lanciers. En se révoltant d'abord par Castaignos (1-2), les locaux ont fini par égaliser au bout du bout grâce à Cuco Martina à la 95e (2-2). Twente (48 points) est ce matin à 6 longueurs de l'Ajax (54 points). Vitesse vient ensuite avec 46 unités après sa victoire 3-1 face au RKC et Feyenoord reste scotché à la 4e place avec 45 points.

Gueules de champions ?

Il semblerait que l'Ajax commence à produire sa fameuse accélération de deuxième partie de saison qui l'a sacré trois fois de suite auparavant. Sauf que cette année, le Port de Jacques Brel a ravi la place de leader beaucoup plus tôt, vers la trêve, alors qu'il n'y parvenait que dans le dernier tiers de championnat les trois dernières saisons. Qui plus est, sauf miracle, l'Ajax sera bientôt dégagé de ses obligations européennes dès jeudi soir dans le Tyrol. Et puis, comme d'hab, Ajax peut compter sur les faux pas de ses concurrents… À ce propos, on peut observer le réveil tardif de Vitesse, victorieux hier après une série incompréhensible de nuls et de défaites. Dommage : le club d'Arnhem pouvait vraiment empêcher l'Ajax de filer vers sa quatrième couronne d'affilée. Le championnat semble donc plié. Reste que… En mars, l'Ajax ira jouer le Klassieker dimanche prochain au Kuip de Rotterdam, puis recevra le FC Twente un peu plus tard. En avril, le Port de Jacques Brel se rendra au Vitesse pour un match peut-être décisif. Décisif parce que quelques paramètres non négligeables peuvent entraver la route victorieuse de l'Ajax. Les Ajacides partis peut-être trop tôt peuvent s'écrouler comme ils l'ont montré face à Salzbourg. La peur de l'exploit (quatre titres d'affilée, une perf jamais réalisée) et les blessures éventuelles peuvent inhiber les hommes de FDB. Mais « la lutte des places » peut également booster l'Ajax. C'est celle qui concerne la sélection Oranje ! Car il y a des places à prendre pour figurer dans les 23 au Mondial brésilien…


La semaine dernière, Louis van Gaal a présenté une présélection de 33 joueurs pour le France–Pays-Bas du mercredi 5 mars au SDF. Et il y a 6 Ajacides appelés : Vermeer, Cillessen, Blind, Veltman, Siem de Jong et Klaassen. Pas mal ! De quoi rester motivé en Eredivisie, même si Van Gaal va retrancher 10 noms très bientôt. Pour info, figurent également 5 gars du Feyenoord (M. Indi, Clasie, De Vrij, Boëtius et Janmaat bien décidés à plomber l'Ajax dimanche, donc !), ainsi qu'un joueur de Vitesse (D. Pröpper) et la petite bombe de Twente, l'attaquant Quincy Promes, 22 ans. Pour info également concernant les Oranje, De Telegraph a annoncé que Ruud van Nistelrooy, actuellement en train d'achever sa formation d'entraîneur, serait l'assistant de Guus Hiddink de plus en plus pressenti pour succéder à Van Gaal après le Mondial brésilien. Lequel Van Gaal, désireux de coacher en Angleterre (ou bien partir à la retraite jouer au golf au Portugal où il a une maison), a été contacté officiellement pour succéder au Feyenoord à Ronald Koeman, partant sûr et certain. Pour être complet, sachez que les Oranje sont déjà qualifiés pour l'Euro 2016, étant déjà largement en tête dans le groupe A (Rép. tchèque, Turquie, Lettonie, Islande et Kazakhstan). Enfin, il se dit que c'est Danny Blind qui succéderait à Hiddink après l'Euro 2016. Soit une ancienne légende du Port de Jacques Brel…

Par Chérif Ghemmour

PS : Non, non… Pas le Qatar 2022 ! Juste une mention spéciale pour les patineurs néerlandais, auteurs d'une razzia phénoménale aux JO de Sotchi. Relisez Les Patins d'argent, c'est plus joli que Houellebecq.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:04 Euro Millions : 130 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
Hier à 16:30 La LFP doit verser 2000 euros à Luzenac 17 Hier à 15:20 Virtus Entella bientôt réintégré en Serie B ? 7 Hier à 14:50 Un groupe lance une chanson géniale pour Bielsa 19 Hier à 13:47 Un club de 3e division espagnole ne veut plus que Vinicius Jr joue 46
Partenaires
Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
À lire ensuite
L'équipe type du dimanche