Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options

L'aigle de Benfica en cage

Modififié
Si l'aigle de la Lazio, Olympia, vole depuis le début de la saison, ce n'est plus le cas de sa grande sœur, Victoria. Le rapace de Benfica est resté à terre depuis le début du mois de décembre, et il semble qu'elle ne reprendra plus son vol.



En effet, lors des deux dernières rencontres à domicile de Benfica (face au Sporting Lisbonne et à Rio Ave), Juan Barnabé, l'homme qui assure les spectacles des aigles, a été interdit de stade. Mais pourquoi donc? Plusieurs hypothèses planent, mais aucune n'a été confirmée par voie officielle. La première, c'est que l'homme a également signé un contrat avec la Lazio, ce qui enlève "l'exclusivité" au club portugais. Chose que les dirigeants lisboètes n'ont guère appréciée.



La seconde, c'est que Benfica a d'énormes dettes envers la société de Juan Barnabé, Eagle and Victory, et que le club souhaite donc rompre le contrat pour éviter de les rembourser. Mais dans ce cas-là, il semble impossible d'éviter une confrontation au tribunal.


En attendant, Victoria ne vole plus. Benfica non plus d'ailleurs.



EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi
À lire ensuite
Vieri va bientôt débuter