Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. //
  3. // Lyon-Rennes

« L’ADN OL ? Intensité, amour du jeu, attaque et dépassement de soi »

Référence en matière de formation de joueurs, l'OL propose désormais en parallèle un cursus pour les formateurs et les éducateurs. Respectivement directeur de l’OL Academy et entraîneur en U16 au sein du club rhodanien, Jean-François Vulliez et Pierre Sage détaillent le lancement du programme INSIDE de l’Olympique lyonnais.

Modififié

Pourquoi un club comme l'OL s'investit dans la formation de formateurs, comme c'est le cas avec le programme INSIDE ?
Jean-François Vulliez : C’est un projet qui fait partie d’une stratégie globale de l’entreprise OL. Mais ça ne s'est pas fait en un matin ! D'ailleurs, nous avons pris le temps de tester ces formations sans les communiquer au grand public. Tout le monde s’accorde à dire que nous faisons partie des meilleurs dans le domaine de la formation en France, c’est une valeur ajoutée que nous pouvons faire valoir sur le plan européen et même mondial. Mais le but, ce n’est pas de poser un drapeau OL Academy et d’établir des séances : nous sommes vraiment dans la dynamique d’un cercle vertueux d’une transmission de savoir. Il faut compter trois ou quatre ans en matière d’échanges pour que le club bénéficiaire puisse développer un projet lié à son histoire et sa culture sur son territoire. C’est une démarche de coopération avant tout.

« La formation d’entraîneurs nous permet d’ouvrir de nouveaux axes de développement, mais aussi d’étendre notre réseau professionnel, notamment pour permettre à l’OL d’être informé dans l’émergence de joueurs sur des territoires. » Jean-François Vulliez, directeur de l'OL Academy

Comment avez-vous exporté ce modèle à l'international ?
JFV : Quand nous avons commencé à travailler avec nos partenaires internationaux en 2011 (année de la première collaboration avec l’Athletico SC de Beyrouth au Liban, NDLR), mais aussi nos clubs partenaires pour remettre en place un projet de responsabilité vis-à-vis des clubs amateurs, il y avait une démarche de développement social. L’idée, c’était de ne pas se fixer de barrières. Pourquoi ne pas étendre cela à l’ensemble des éducateurs qui seraient curieux d’apprendre à travers nos informations ? Nous pouvons le faire de manière très humble, mais cet intérêt qu’on peut nous porter peut aussi servir à de la formation. Avec Pierre, qui avait une expertise dans le déploiement de la formation, il y avait aussi cette idée de mettre en place dès cette année des sessions de formation à une échelle nationale. Là, nous ne sommes qu’au début de ce projet qui va s’étendre dans le temps sur le territoire. Nous souhaitons apporter un savoir aux personnes de toutes les catégories d’âge qui aiment le football et qui sont à la recherche d’un apprentissage. Cela nous permet d’ouvrir de nouveaux axes de développement avec la formation d’entraîneurs, mais aussi d’étendre notre réseau professionnel, notamment pour permettre à l’OL d’être informé dans l’émergence de joueurs sur des territoires.

Comment ont été sélectionnés les heureux stagiaires ?
Pierre Sage : Nous avons tout simplement appliqué la règle du premier arrivé, premier servi. Avec le succès que cela a pris, nous avons établi une liste d’attente pour être certains d’avoir trente stagiaires prêts à suivre cette formation. C’est une forme de satisfaction de voir autant de personnes intéressées par ce projet, cela montre bien que l’OL est bien perçu et que ce qu’il s’y passe intéresse. Pour cette première session (25 et 26 février 2021, NDLR), nos stagiaires sont venus du Nord, de la banlieue nantaise, Bordeaux, Toulouse, Sète, Franche-Comté, Bourgogne et la région lyonnaise. Pour nos cours du soir en Football Coach Expertise qui ont débuté ce lundi, nous avons aussi des Suisses et un habitant de Rodez qui fait l’aller-retour une fois par semaine pour trois heures de cours. Autant dire que celui-là est motivé ! (Rires.) Il y a vraiment de tout : certains ont des expériences en clubs professionnels, d'autres non, ils coachent des jeunes, des seniors issus d’équipes masculines ou féminines. L’objectif, c’est d’inculquer nos méthodes à toute personne intéressée.

« La notion d'existence réelle est une étape essentielle à la transmission des connaissances. Si nous prenons l’exemple de Nantes, le fameux jeu à la nantaise a été valorisé et nous aimerions que le jeu à la lyonnaise le soit autant. » Pierre Sage, entraîneur U16 à l'OL

Quels sont les différents axes de développement prévus avec eux ?
PS : Les deux journées s’organisent de la façon suivante : après l’accueil des stagiaires, nous traitons ensemble de l’ADN OL pendant une matinée. C’est un voyage dans le temps qui permet de comprendre comment le jeu et le style lyonnais se sont construits au fur et à mesure des années. L’après-midi, nous cherchons à bien nous mettre d’accord sur l’existence réelle de ce système à travers la pratique. La notion d' « existence réelle » est une étape essentielle à la transmission des connaissances. Si nous prenons l’exemple du FC Nantes, le fameux jeu à la nantaise a été valorisé et nous aimerions que le jeu à la lyonnaise le soit autant. Dès lors, nous vérifions depuis le terrain que les entraîneurs s’apprêtent à donner leurs instructions avec un style lyonnais. Au deuxième jour, nous utilisons ces outils pour construire un modèle de jeu. En gros, comment passer de l’idée à l’action.

Comment vous qualifiez cet ADN OL, exactement ?
PS : Nous synthétisons cela en quatre notions essentielles : intensité, amour du jeu, attaque et dépassement de soi.

Pouvez-vous détailler ça ?
PS : Premièrement : l’intensité, que ce soit dans le jeu, la prise de décision, la technique, les courses. Deuxièmement : l’amour du jeu. Avec ce postulat-là, on place l’enseignement du jeu comme un élément prioritaire. Là, on part du principe que les joueurs n’aiment que ce qu’ils connaissent et qu’ils ne connaissent que ce qu’ils aiment. Qu’est-ce que cela signifie ? Que nous cherchons avant tout à faire travailler les capacités motrices et cognitives de nos joueurs en fonction de leur points forts. Si un jeune footballeur est très doué dans un domaine en particulier, nous allons travailler à fond cet aspect-là pour qu’il devienne un joueur à part entière.

« Grâce à l’impulsion de Rémi Garde, nous avons codifié ce qu’était le joueur lyonnais : un joueur pas forcément de grande taille, avec des qualités techniques et une bonne intelligence de jeu et des qualités athlétiques qui s’expriment à travers la vivacité plutôt que la puissance. » Pierre Sage, entraîneur U16 à l'OL

Un peu comme le faisait Thierry Henry avec son enroulé du pied droit?

PS : Exactement. Avec l’arrivée des neurosciences, nous savons que l’exercice des points forts développent le tout. Cela va même plus loin, car la prise en compte des caractéristiques individuelles est un des premiers éléments dans la construction d’un modèle de jeu. À chaque changement de promotion, il faut prendre en compte chaque joueur pour remodéliser l’équipe afin d’axer chaque footballeur sur ses points forts. Grâce à l’impulsion de Rémi Garde, nous avons codifié ce qu’était le joueur lyonnais : un joueur pas forcément de grande taille, avec des qualités techniques et une bonne intelligence de jeu et des qualités athlétiques qui s’expriment à travers la vivacité plutôt que la puissance. C’est ainsi que sortent aujourd’hui des joueurs comme Aouar, Caqueret ou Cherki. Troisièmement : l’attaque, que l’on décline en trois phases avec la possession du ballon, la rapidité de récupération du ballon et l’apport des attaquants. Quatrièmement : le dépassement de soi. Cela implique à la fois le fait de s’engager au sens propre avec la notion de sacrifice, mais aussi un sens plus profond : comment le footballeur a conscience de son niveau actuel et comment il compte parvenir à une version plus aboutie de lui-même tout en restant connecté à son projet initial de formation.


Et cet « outil OL » , c’est quoi exactement ?
PS: C’est une méthode de fonctionnement avec cinq objectifs différents. Déjà, répondre aux exigences fixées par le club de former des joueurs et joueuses de haut niveau qui vont de la U7 féminine jusqu’à la N2 masculine. Ici, tout le monde est logé à la même enseigne dans une académie mixte. Viennent ensuite la mobilisation de nos ressources méthodologiques, le déploiement de l’ADN OL et les convictions élaborées par les staffs techniques. À l’OL, on crée des passerelles pour qu’il y ait des similitudes au moment de passer une catégorie d’âge, mais on ne souhaite pas robotiser les joueurs ou joueuses. Chaque staff doit apporter sa part de créativité tout en partant d’un cadre fixe : le jeu lyonnais. Enfin, il y a les capacités des joueurs. Le modèle de jeu évolue en fonction de ce que les joueurs apprennent et font. Parfois les entraîneurs peuvent s’en inspirer pour réévaluer leur modèle, parfois ils comblent le décalage entre le modèle de base et les capacités de joueurs grâce aux entraînements. Ces cinq objectifs doivent être accomplis pour que l’outil soit au maximum de sa performance. Après, il y a toujours beaucoup d’humilité dans la manière de faire passer notre message. Nous sommes convaincus de ce que nous proposons, mais nous ne pouvons pas en être certains. Nous savons que d’autres chemins possibles existent, mais nous en avons choisi un et nous empruntons tous le même à l’OL.

« Il y a une singularité à l’OL, car nous nous appuyons sur le courant universitaire de Jean-Francis Gréhaigne autour de l’approche systémique. » Pierre Sage, entraîneur U16 à l'OL

En tant que formateur expérimenté et orienté vers les cultures étrangères, où placez-vous la formation française par rapport aux autres modèles européens ?
PS : Elle est en mutation. Nous nous différencions des autres pays car on a amorcé un phénomène de refonte des coachs il y a une quinzaine d’années et qui commence à se diffuser dans tous les niveaux de formation. Il y a une singularité à l’OL, car nous nous appuyons sur le courant universitaire de Jean-Francis Gréhaigne autour de l’approche systémique. La FFF s’est aussi inspirée de cela, mais je pense que nous avons su rester plus fidèles à ces travaux sans nous ouvrir à d’autres courants universitaires. Paradoxalement, il y a des choses qui se passent très bien en France depuis trente ans, mais cela ne sort à la lumière que depuis une dizaine d’années. Aussi, nous nous appuyons sur deux autres courants de pensée avec le jeu de position espagnol et la périodisation tactique portugaise. Ces trois éléments sont des piliers dans le but d’entraîner, former et acclimater les joueurs jusqu’au haut niveau. Toute cette orientation est faite pour valoriser le jeu lyonnais. À terme, nous souhaitons que des clubs puissent recruter un joueur issu de l’OL en connaissance de cause.



Propos recueillis par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE
Partenaires
Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 09:08 Viens défier Édouard Cissé sur un quiz spécial "Classico PSG-OM" ! 2
À lire ensuite
Big Six et gros zéros