Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. // CDM 2018
  2. // Finale
  3. // France-Croatie (4-2)

Kylian Mbappé, Wonderkid Story

On se demandait si Kylian Mbappé serait écrasé par l'enjeu d'une finale de Coupe du monde. La première période contre la Croatie a laissé pensé que oui. Et la seconde a prouvé que non, le natif de Bondy est capable de tout, et n'importe quand.

Modififié
C'est l'histoire d'un mec de 19 ans qui, quand les autres personnes de son âge sont à la fac, à la recherche d'un premier emploi, voire à la recherche d'un sens à leur vie, joue une finale de Coupe du monde de football. La planète a découvert l'attaquant parisien il y a à peine 18 mois, voire deux ans pour les plus connaisseurs, quand le natif de Bondy a brillé sur la scène européenne, planté contre Manchester City, le Borussia Dortmund ou même la Juventus de Gianluigi Buffon. Depuis 18 mois, Kylian Mbappé a eu une histoire incroyable : un titre de champion de France, une arrivée en équipe de France, un transfert à 180 millions d'euros, et donc cette première Coupe du monde.

Mbappé, un air du Pelé de 1958


Avec une question, continuellement posée, sur son potentiel : où s'arrêtera-t-il ? On a d'abord parlé de la Ligue des champions, mais il a passé le test. On a parlé de l'équipe de France, mais il a rapidement mis tout le monde d'accord avec un match référence contre l'Angleterre. Confirmer avec le PSG alors, et co-exister dans l'ombre de Neymar Jr ? Aujourd'hui, on en serait presque à penser que le Brésilien ne tient que le second rôle. La Coupe du monde ? Mbappé est devenu le plus jeune buteur de l'histoire des Bleus dans un Mondial avec un pion crucial pour nous sortir du piège péruvien...


La suite est totalement dingue : un doublé contre l'Argentine de Lionel Messi, des performances consistantes contre l'Uruguay et la Belgique... Alors forcément, il devait bien avoir une limite, et la première période de la finale contre la Croatie aurait pu laisser penser qu'elle était atteinte, à un niveau extraordinairement élevé pour un mec de pas encore 20 ans... Sauf que la magie du football, c'est qu'un match dure 90 minutes, et qu'un entraîneur peut tellement croire à son attaquant qu'il le laisse sur le pré. Et la magie a opéré : si l'on devait sortir un homme de la seconde période contre la Croatie, c'est Kylian Mbappé qu'il faudrait désigner. Des courses folles, où il était bien souvent trop seul, et un but sublime, celui de la délivrance. Pour trouver une équivalence dans le monde du ballon rond, il faut revenir très loin en arrière, à l'époque d'un certain Edson Arantes do Nascimento dit « Pelé » , qui avait illuminé la Coupe du monde 1958.


Avenir en or


Avant d'être retenu dans la posterité comme le meilleur joueur de l'histoire, le gamin de Bondy a encore du chemin, beaucoup même. Car digérer une telle Coupe du monde et confirmer, c'est extrêmement difficile. Mais les statistiques ne mentent pas : à 19 piges, Kylian Mbappé vient de claquer une Coupe du monde à 4 buts, il l'a remportée en étant un élément majeur de son équipe, et comme l'a dit la légende Gary Lineker préalablement sur Twitter, « il n'est pas certain que Mbappé aura le trophée de meilleur joueur du tournoi, le simple fait qu'on le pense possible, c'est énorme à son âge. » C'est finalement Luka Modrić qui a été honoré, et l'a mérité. Mais d'ici décembre pour le Ballon d'or, Kylian Mbappé ne devrait pas être loin. Et même s'il ne gagne pas la plus belle des récompenses individuelles, on pourra se dire que la France a bien de la chance de l'avoir.

Par Nicolas Jucha, admiratif et amoureux
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


il y a 1 heure Les trophées 2018 de SO FOOT !
Hier à 16:53 Le coup de gueule de Didier Quillot après les multiples reports en L1 96 Hier à 16:04 Trêve de publicité pour les paris en ligne en Grande-Bretagne ! 16
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
À lire ensuite
Les notes de 23 Bleus