Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Finale
  3. // PSG-Bayern (0-1)

Mbappé-Neymar, de la fuite dans les idées

Face au Bayern (0-1), Paris ne pouvait s'en sortir sans Neymar et Mbappé, ses deux leaders d'attaque. De quoi poser la question d'une dépendance qui, ce dimanche soir, aura fortement compromis les rêves de grandeur du club de la capitale.

Modififié
Que les choses soient claires : on peut remporter une Ligue des champions sans que sa tête d’affiche ne soit dans un grand soir. La preuve : ce dimanche soir, le Bayern a su glaner sa sixième coupe aux grandes oreilles sans que ce glouton de Lewandowski ne puisse inscrire un 56e but de la saison. Pas de bol pour Paris, il en a deux, des figures de proue. Et Neymar comme Mbappé sont totalement passés à côté de leur match. Des défaillances qui ont presque à elles seules anéanties les chances du PSG face à un collectif bavarois bien plus huilé, bien plus complet et donc bien moins dépendant de ses stars.

« La pression, ça se gère bien »


Pour le duo étoilé parisien, la piste lisboète devait être le terrain propice pour réaliser leur numéro. Mais face au Bayern, les artistes se sont retrouvés sans voix, sans avoir jamais réussi à se débarrasser du trac inhérent à ce genre d’événement. Bien loin des déclarations d’avant-match du Français. « Jamais de peur. C'est un match de football. C'est un match pour écrire l'histoire et je pense que c'est dans les moments comme ça qu'il faut être encore plus décontracté parce qu'au moment venu, je pense que tout le monde sera concentré, assurait-il, au micro de Téléfoot. La pression, ça se gère bien. » C’est pourtant tout l’inverse qui s’est passé à l’instant T.


Quand Neymar n’arrivait pas à dribbler la ligne de touche ou butait d’entrée sur Manuel Neuer, son comparse Mbappé ne pouvait faire mieux face au gardien allemand (à bout portant sur la remise d'Herrera avant la mi-temps ou même en face à face, bien qu’en position de hors-jeu) ou faire la différence par sa vitesse. Derrière, vu le déroulé du match, difficile de tomber sur les simples soldats comme Kehrer. Aussi « fusionnelle » soit-elle, cette bromance n’a jamais pu véritablement servir le PSG dans ce qui est sa plus belle épopée en Ligue des champions (aucun but en 23 tirs à eux deux lors du Final 8). Car c’est sans Mbappé, arrivé blessé au Portugal, que le Ney a servi sa meilleure prestation — face à l’Atalanta — avant que le duo ne se fonde dans la solide prestation face à Leipzig. Ce dimanche, c’était l’heure des grands, et aucun n’a su répondre présent.


À deux, c'est mieux ?


Tout portait à croire que pour leur 64e match en commun, leur entente était arrivée à maturité. « On est à peu près dans la même tranche d'âge (Neymar a 28 ans, Mbappé 21, N.D.L.R.), on partage les mêmes délires, on arrive à rigoler ensemble, on se dit les choses franchement. Et on s'apprécie, le courant est passé immédiatement entre nous, égrenait Kylian Mbappé face à la presse, cette semaine. Je pense aussi qu’on s'est améliorés dans notre rapport aux autres. On est moins centrés sur tous les deux. On a su créer un contexte dans lequel on se soucie beaucoup plus des autres, parce qu'on a compris que c'est avec les autres qu'on va réussir à gagner, pas seulement à deux. » C’est finalement avec eux que les autres n’ont pu faire mieux.



Avant de remettre en cause l'ensemble du projet, avant de se demander si ces talents pourront accorder leurs violons pour concrétiser le rêve du club de la capitale, il faut souligner que les deux joueurs ont dû se partager depuis deux matchs un poste de numéro 9. Ce que n'est ni l'un ni l'autre. La défaillance Icardi et le départ de Cavani ont été bien plus préjudiciables que prévu. Il faut aussi se souvenir qu'un seul moment de grâce aurait pu suffire pour renverser la table. Celui-ci est arrivé dans le temps additionnel, lorsque le champion du monde français a pu lancer son acolyte dans le bon tempo avant que celui-ci ne délivre enfin un bon ballon vers Choupo-Moting. Le héros des quarts est cette fois passé au travers, empêchant ses deux leaders d’éclairer d’un coup d’un seul leur sombre soirée. De quoi ouvrir une nouvelle question : que devra faire le PSG pour, à l'avenir, ne plus être dépendant de ces deux bonhommes ? Avant d'y répondre, il faudra d'abord sécher quelques larmes.



Par Mathieu Rollinger
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

L'analyse de la finale, c'est par là




Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi

Hier à 23:28 Viens tester tes connaissances et ta culture foot (COMPLET) 2
Hier à 16:34 Arnaud Rouger remplace Didier Quillot au poste de directeur exécutif de la LFP 5
Hier à 15:59 Défaite 37-0 en Allemagne : le vice-président du club raconte 5 Hier à 15:26 Allegri va participer à la version italienne de Danse avec les stars 19
Partenaires
Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 10:34 Une équipe allemande s'incline 37-0 par peur du Covid-19 38
À lire ensuite
Bayern unique