Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Euro 2020
  2. // 8es
  3. // France-Suisse (3-3, 4-5 tab)

Mbappé, le calice jusqu'à la Suisse

Kylian Mbappé a conclu son Euro de la plus triste des manières en ratant le tir au but qui élimine l’équipe de France, déchue de son piédestal par la Suisse. Le résumé de l’été du jeune Parisien, jamais vraiment entré dans sa compétition, et qui aura une nouvelle fois déçu face aux Helvètes.

Modififié
Une passe décisive, et puis plus rien. Côté statistiques brutes, l’Euro de Kylian Mbappé ne fait clairement pas rêver. Certes, le jeune attaquant a été intéressant par séquences en phase de poules, a été à l’origine de l’égalisation d’Antoine Griezmann face à la Hongrie et obtenu un penalty (généreux) quatre jours plus tard face au Portugal. Alors on attendait de lui qu’il monte en puissance à l’entame de cette phase finale, comme en 2018 quand il avait marché à lui tout seul sur une défense argentine totalement dépassée. Sauf que rien ne s’est passé comme prévu, et l’enfant de Bondy a fait pschitt face à la Suisse.

120 minutes en enfer


Tout semblait pourtant avoir enfin démarré sur ce décalage pour Karim Benzema sur le but de l’égalisation. Pour l’une des rares fois de la soirée, Mbappé venait de jouer juste, et c’est toute l’équipe de France qui en bénéficiait. Parce qu’à part ça, le bonhomme a multiplié les mauvais choix dans le jeu, comme sur cette action juste avant la pause, où après un déboulé depuis le couloir droit, il refuse de décaler Benzema pour envoyer une praline du gauche en tribunes. Frustrant.


« Il est profondément triste comme l'ensemble des joueurs, après personne ne peut lui en vouloir. À partir du moment où il prend la responsabilité, ça peut arriver. Il a toutes les qualités pour avoir des jours meilleurs » , tentait bien de dédramatiser Didier Deschamps après coup auprès de TF1. Difficile en effet de lui reprocher d’avoir pris ses responsabilités à ce moment-là, mais sur l’ensemble de son œuvre, rien n’y fait. Sur ses six frappes tentées - preuve d’une grande activité -, le Parisien n’en a cadré aucune, ne réussissant que deux dribbles en 120 minutes. Bien trop peu pour le leader autoproclamé d’une équipe championne du monde en titre, surtout quand les choses tournent mal et qu’il faut inverser le cours des choses.

Euro en travers


Autant il avait été absolument formidable il y a trois ans en Russie, devenant incontournable dans la réussite de la formation de Didier Deschamps, autant cette fois il n’aura pas assumé son statut de candidat au Ballon d’or. Son but dès l’entame de la préparation face à dix Gallois laissait pourtant imaginer un nouvel été radieux, aux côtés d’un Karim Benzema de retour en sélection après une saison lumineuse. « La tristesse est immense après cette élimination, publiait-il sur son compte Twitter quelques heures après le coup de sifflet final. J'ai voulu aider l'équipe, mais j'ai échoué. Trouver le sommeil sera difficile, mais c'est malheureusement les aléas de ce sport que j'aime tant. »


Il n'en a rien été. Pire, l’attitude a parfois déçu, quand le jeune homme de 22 ans a trop souvent semblé vouloir faire la différence tout seul, tête baissée. Comme trop souvent avec le Paris Saint-Germain, ces derniers mois. Pas l’intersaison imaginée par un joueur qui pourrait être au cœur des spéculations de transfert tout au long de l’été, lui qui ne s’est toujours pas exprimé sur son avenir, à un an de la fin de son contrat au PSG. Il pourra toujours se consoler en pensant au message de soutien publié par le roi Pelé, toujours sous le charme malgré tout. « Garde la tête haute, Kylian ! Demain sera le premier jour d’un nouveau voyage. » En espérant que ce dernier ne repasse pas tout de suite par l’Arena Națională de Bucarest.



Par Tom Binet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Et on debriefe, encore. Et encore. Et encore.




Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi
Hier à 19:10 Wayne Rooney blesse l'un de ses joueurs à l'entraînement 45
Hier à 12:33 Le raté incroyable de Nicolás Reniero en Argentine 21
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom
À lire ensuite
Deschamps, la disasterclass