Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Arsenal

Koscielny, rébellion à la française

Désireux de quitter Arsenal cet été, Laurent Koscielny est parti au clash en refusant de participer à la tournée américaine des Gunners. À un an de la fin de son contrat, le défenseur central tricolore de 33 ans veut faire son retour en France, où Rennes, Bordeaux et Lyon le draguent avec insistance. Reste à savoir qui remportera la mise.

Modififié
« Laurent Koscielny a refusé de se rendre aux États-Unis pour notre tournée de présaison. Nous sommes vraiment déçus du comportement de Laurent, qui va à l'encontre de nos instructions. Nous espérons résoudre ce problème et nous ne ferons aucun autre commentaire pour le moment. » Volontairement agrémenté d’une photo du blason du club, le communiqué de presse d’Arsenal a officialisé le bras de fer entre Koscielny et les Gunners. Pour comprendre le malaise, il faut remonter à la fin de saison, moment choisi par le défenseur de 33 ans pour annoncer au club qu’il ne prolongera pas. Réclamant d’être libéré de son contrat à son retour de vacances, ce qui a été refusé par son club, Kos' a alors tenté le tout pour le tout. Problème, ni Unai Emery ni Raúl Sanllehi, directeur sportif d’Arsenal, n’ont apprécié cette décision. Résultat, pendant que ses coéquipiers préparent leur sortie scolaire aux États-Unis, le capitaine des Gunners devra s’entraîner avec les U23 avant que des procédures disciplinaires soient prises à son encontre. Pour le sauver de cette rébellion surprenante et le faire revenir à la maison, Bordeaux, Rennes et Lyon devront enfin passer à l’action. Mais à quel prix ?

Le giron comme motivation


Plutôt actifs depuis le début du mercato, les Girondins de Bordeaux cherchent encore à enrôler la première recrue phare de l’ère américaine. Ça tombe bien puisque voilà maintenant plusieurs semaines que Paulo Sousa a chuchoté à l’oreille de ses dirigeants le doux nom de Laurent Koscielny. À bientôt 34 ans (il les fêtera le 10 septembre prochain), le défenseur central français apparaît comme l’homme providentiel pour stabiliser une défense désormais orpheline du prometteur Jules Koundé (20 ans), parti au FC Séville. Après les recrutements successifs d’Edson Mexer, Loris Benito et Enock Kwateng, l’arrivée de Koscielny permettrait aux dirigeants bordelais de rayer la dernière ligne de leur liste d’emplettes défensives.


Pour cela, le board bordelais va devoir cravacher dur, même si plusieurs sources annoncent ici et là que l’ancien défenseur lorientais aurait opté pour le club au scapulaire depuis déjà plusieurs semaines. Désireux de se rapprocher de Tulle et sa famille, Koscielny aurait même déjà reçu une offre de contrat de deux ans (plus une en option) d’après le Mirror. Mais c’est bel et bien la question de sa dernière année de contrat qui pose problème. Car avant ce bras de fer, Arsenal réclamait dix millions d’euros pour le laisser partir. Une somme que les Américains ne souhaitaient pas aligner malgré les vingt millions d’euros glanés grâce à la vente de Koundé en Andalousie. À force d’attendre et de regarder de près leur porte-monnaie, les Girondins pourraient bien se faire doubler par le Stade rennais et l’Olympique lyonnais.

L’Europe la carotte


Toujours en embuscade, Rennes s’est également renseigné sur l'ancien Tourangeau depuis maintenant plusieurs semaines par le biais de son président Oliver Létang. Là encore, les rumeurs vont bon train concernant un potentiel accord de principe entre le club breton et le défenseur français. Contrairement aux Girondins, les Rennais ont l’avantage de jouer la Ligue Europa la saison prochaine. Un point non négligeable. Mais comme son concurrent bordelais, Rennes devra convaincre le joueur de réduire son salaire (estimé à un peu plus de quatre millions d’euros par an), même si l’offre bretonne serait pour l’instant supérieure à celle des Aquitains.


Pourtant, ce vendredi, devant les exigences de l'international tricolore, la direction bretonne aurait mis fin aux discussions. Dans l'histoire, difficile d’y voir clair et de démêler le vrai du faux tant les infos se multiplient à vitesse grand V. Si Bordeaux et Rennes ne parviennent pas à rafler la mise, Lyon pourrait en profiter puisque Juninho aurait coché son nom pour remplacer Marcelo. Le club rhodanien, qui participera à la prochaine Ligue des champions et dispose d’un budget bien plus conséquent que ses concurrents, a un beau coup à jouer. Mais ce jeudi, avec la signature du défenseur central Joachim Andersen pour 30 millions, l’OL a décidé de brouiller les pistes. Pour Koscielny, le challenge lyonnais serait certainement le plus excitant, mais avec son bras de fer récent, la partie de poker semble plus que jamais relancée.

Par Maxime Renaudet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 21:10 Un Italien inscrit un but fabuleux en championnat de beach soccer 2 Hier à 19:33 INFO DERNIÈRE MINUTE MERCATO : Paris tient enfin son numéro 6 ! 57 Hier à 18:19 Une recrue du Raja, Béni Mellal, se présente avec le maillot du PSG 15 Hier à 18:11 Lyon pense à Valentin Rongier 35
Hier à 16:22 Quand Carlos Valderrama lisse ses cheveux 35 Hier à 15:54 À Rouen, un enseignant meurt à la suite d'une agression en marge de Sénégal-Algérie 86 Hier à 15:32 John O’Shea débarque sur le banc de Reading 2 Hier à 14:20 Un CSC de quarante mètres entre l'Atlético Mineiro et Fortaleza 3
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur