Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 44 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du monde 2014
  2. // Groupe G
  3. // Allemagne/Ghana (2-2)
  4. // Notes

Klose to me

Miroslav a atteint l'objectif de Ronaldo : 15 ficelles en Coupe du monde. Il a surtout évité à l'Allemagne une défaite face à un très bon Ghana, défensivement quasi-impeccable.

Modififié

Allemagne


Neuer (6,5) : Un arrêt, une sortie aérienne, une relance, un dribble. Quoi qu'il fasse, plus ou moins bien d'ailleurs, il ne doute jamais. À tel point qu'il arrive à faire peur aux attaquants qui se présentent face à lui. Hein Gyan.

Boateng (5) : Un joueur conscient de ses limites. Comme il ne sait pas centrer, il n'est jamais monté. Et surtout, il a gagné son duel avec son frère, même s'il est sorti avant lui. L'enfant modèle.

Mustafi (4,5) : Coupable sur l'égalisation, Shkodran a eu au moins le mérite d'un peu prendre son couloir. On ne peut en même temps pas vraiment en vouloir à un type de 22 piges dont c'est la troisième sélection, qui joue à la Samp et qui n'était même pas dans les 23. Pendant ce temps-là, Großkreutz…

Mertesacker (5,5) : Dire que le Grand Per n'est pas vraiment rapide serait malvenu. En homme d'expérience, il a préféré se reposer tranquillement sur le jeune d'à côté. En même temps, ce n'est sûrement pas le premier aïeul allemand à se la couler douce au Brésil.

Hummels (7,5) : Mats a un péché mignon : faire des erreurs pour pouvoir les rattraper magnifiquement. L'orgueil des grands. Il ne lui manque plus qu'un bras en écharpe.

Höwedes (6,5) : Quand il s'est retrouvé à la fin du match dans la surface adverse avec le ballon dans les pieds, on a bien compris qu'il n'aimait ni l'un, ni l'autre. Mais, défenseur central de métier, il s'est plutôt bien adapté à ce rôle contre-nature de latéral gauche. Un type qui finit avec les encouragements.

Lahm (5,5) : Avant, Lahm débordait, centrait, frappait, marquait, chantait. Ça, c'était avant. Triste, surtout pour la Fête de la Musique. France Gall avait donc raison.

Khedira (4) : Visiblement, Sami se repose encore. À un moment donné, il va falloir lui dire que la Coupe du monde a commencé.

Schweinsteiger (7) : Il est entré pour mettre de l'ordre dans une maison en péril. Une minute après, Klose égalisait. Dobby pour lui. Espérons seulement une fin moins tragique.

Kroos (6) : Moins précis qu'à l'accoutumée, que ce soit dans ses transversales ou dans ses corners, Toni Toni Run Run n'a jamais rien lâché, et a fini par trouver le crâne d'Höwedes pour une déviation décisive. Sur le fil.

Özil (3) : Quand Nemo est décisif, on lui pardonne tout. Quand il ne l'est pas, on l'enterre. Au fond du jardin, sous le chêne. Reste plus qu'à en acheter un nouveau au magasin demain avant que les enfants se réveillent.

Götze (6,5) : Tête-Genou-But. Quand on n'a pas la taille, on a les idées.

Müller (7) : Il n'a pas marqué, malgré quelques situations bien favorables. On l'a cru dans un mauvais jour. Et puis il a donné un caviar à Götze. Et a fini le match le visage en sang. Un jour de plus dans la vie d'un homme extraordinaire. Il faudra s'en souvenir.

Klose (15) : I've waited hours for this, I've made myself so sick, I never thought tonight could ever be, This Klose to me. Un ballon, un but, un record, un salto tout plat. L'avenir lui appartient.

Ghana


Dauda (5) : Il a passé son match à demander à ses partenaires de se calmer. On attendait bien plus de folie de la part d'un pirate au nom de planète de Star Wars.

Afful (7) : Pas vraiment sentimental, Harrison a plutôt concentré son esprit sur Höwedes, qui a beaucoup souffert de sa vitesse. Franchement loin d'être affreux.

Boye (6,5) : Rihanna a beau préférer Miro, ce soir, c'était Rude Boye. Assez gros, sans difficulté pour s'élever, un peu plus pour se retourner. Classique.

Mensah (6,5) : Jonathan n'avait pas vraiment le cœur aux vacances. Et pour faire le malin, il n'a pas eu besoin de chanter en italien. Il lui a suffi d'être costaud au duel.


Asamoah (5,5) : Solide défensivement, il n'a pas su avoir la même activité dans son couloir qu'avec la Juve. Chose qu'a su faire son pendant à droite. Qui lui joue à l'Espérance Tunis. À n'y rien comprendre.

Rabiu (5) : À chaque fois qu'il touchait le ballon, on s'attendait à voir un mec avec une dégaine de BB Brunes. Quelle surprise lors des gros plans.

Badu (non noté) : Visiblement toujours pas remis de la proposition d'Émilie Besse de passer sous la table.

Muntari (6,5) : C'est bien simple, dès qu'il voyait un Allemand, hop un coup de physique, et dès qu'il avait la balle, hop une frappe. Résultat, un jaune qui le prive du dernier match et un bon échauffement pour Neuer.

Atsu (7) : De la vitesse, encore de la vitesse, toujours de la vitesse. Arnhem ou Arhnem pas, reste que c'est quand même pas mal.

A. Ayew (7) : Décidément le plus beau jeu de tête du monde. Et aussi un sens du rythme et un amour du maillot sans égal. Vincent Labrune se frotte les mains.

KP Boateng (2) : Prince, tout le monde en parle. Mais l'autre est meilleur au moment d'assumer. Il mériterait une belle psychanalyse.

J. Ayew (4) : Il a voulu à tout prix imiter André, prenant des tirs sans raison apparente. Une histoire de frères maudits.

Gyan (6,5) : Avec ce but, il égalise le record de Roger Milla du nombre de réalisations en Coupe du monde. En revanche, on n'explique toujours pas ce qui lui a pris au moment de son duel avec Neuer, lorsqu'il a préféré dégager en six mètres que de frapper.

Par Charles Alf Lafon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 16:11 Premier League : le mercato estival fermera encore plus tôt 4