Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Liverpool-Bayern (0-0)

Klopp : « Tout était sur un plateau »

Modififié
Ne pas encaisser de but à domicile en Ligue des champions, c'est bien... mais pas assez pour Jürgen Klopp.

L'entraîneur de Liverpool a admis après le match nul de son équipe contre le Bayern (0-0), mardi soir, que le résultat lui convenait. Mais l'ancien coach du Borussia déplorait aussi les lacunes importantes affichées par sa troupe dans la dernière passe.


« Ce n'est pas le résultat dont nous rêvions. En Allemagne, on dit que c'est comme le Homburger Shooting, un gros tapage médiatique avant le match et puis il ne se passe grand-chose pendant. C'était un match intense. On a eu 10 ou 12 situations où on avait tout préparé. Tout était sur un plateau avant la dernière passe, qui était soit approximative soit donnée à l'adversaire. Ça a engendré deux problèmes : on ne se créait pas d'occasion et on offrait la possibilité d'une contre-attaque, ce qui a rendu le match encore plus intense. (...) On peut travailler avec ce résultat, c'est une certitude. On sent qu'on est toujours légitimes dans la compétition, mais on va devoir le montrer dans trois semaines. »

Avec l'assurance de repartir heureux de l'Allianz Arena ?
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 17:59 La Fifpro réclame des remplacements temporaires 38 Hier à 17:48 Un nouveau format pour la Ligue des champions à l'étude 138