Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 6 Résultats Classements Options

Kevin-Prince Boateng : « Il faut envoyer un signal fort »

Modififié
Kevin-Prince Boateng sait de quoi il parle.

En 2013, l'international ghanéen avait fait interrompre un match amical entre l'AC Milan et la Pro Patria après avoir quitté le terrain à cause des cris racistes lancés des tribunes. Cinq ans plus tard, le joueur de Sassuolo craint que la bêtise des supporters lors d'Inter-Naples cette semaine soit rapidement zappée. « J'ai peur que ce soit déjà oublié la semaine prochaine, il y va y avoir le Nouvel An, tout le monde fera la fête et on sera passé à autre chose » , déplore-t-il dans L'Équipe.


Depuis, l'Inter a écopé de deux matchs à huis clos. Une punition pas suffisante selon Boateng. « Les sanctions doivent être plus sévères, car là, les coupables se disent : "On peut le refaire vu qu'on ne loupera que deux rencontres", explique le milieu offensif de 31 ans. Je suis désolé pour les joueurs de l'Inter, car c'est triste de jouer sans tifosi, mais il faut envoyer un signal fort. Si vous fermez le kop jusqu'à la fin de la saison, vous faites comprendre que vous ne plaisantez pas. »


Boateng pointe également la responsabilité de l'arbitre, estimant qu'il aurait dû arrêter la rencontre mercredi soir. « La prochaine fois, la prochaine fois, c'est toujours le même discours, celle-ci était déjà la fois de trop. Ça m'est arrivé il y a bientôt six ans maintenant, rappelle-t-il. La prochaine fois ? Ça veut dire que des enfants devront encore assister à ça, et puis ça augmente, ils étaient cinquante il y a six ans, là ils sont des milliers. Jusqu'où veut-on arriver ? »




Malheureusement véridique. CG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 48 minutes Hazard : « J'ai frustré tous mes entraîneurs » 15
il y a 5 heures Ashley Cole signe à Derby County et rejoint Frank Lampard 5
Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 16:49 Un abonné de Northampton devient pro en cours de saison 7 Hier à 16:22 Un joueur de Charlton reçoit un coup de pied dans les parties par un fan 12