Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 44 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // DEMIES
  3. // AJAX-LYON

Kasper oseur

Malgré ses dix-neuf ans, Kasper Dolberg impressionne de maturité et de puissance et pourrait bien devenir un futur grand du football européen. Mais pour le moment, il est le dernier exemple en date d'une filière danoise qui fait le bonheur de l'Ajax.

Modififié
Ce soir, malgré ses dix-neuf ans, Kasper Rasmussen Dolberg ne sera probablement pas le plus jeune joueur sur le terrain lors de l'affrontement entre l'Ajax Amsterdam et l'Olympique lyonnais. La faute à Mathijs de Ligt et Justin Kluivert, tous deux à peine âgés de dix-sept ans et déjà installés dans l'effectif ajacide. Mais à l'inverse des deux purs produits du Toekomst, dont l'avenir était plus ou moins tout tracé, Kasper Dolberg ne s'attendait probablement pas à disputer une demi-finale de Ligue Europa aussi tôt dans sa carrière. Il y a encore dix-huit mois, le grand blond (1,87m sous la toise) évoluait certes en professionnel au sein du club de sa ville natale de Silkeborg IF, mais n'y avait alors disputé que trois bouts de match en 1. Division, le second échelon national. Enfin ça, c'est ce que l'on sait en surface : en réalité, l'Ajax surveillait en sous-marin les activités du jeune attaquant danois depuis 2014, invitant ce dernier à prendre part à plusieurs matchs des U19 ajacides avant de définitivement lui faire signer un contrat de trois ans le 5 janvier 2015. Kasper Dolberg venait tout juste de fêter ses dix-sept ans, mais, pour autant, ce transfert était tout sauf une décision prise à la hâte.

Le dernier hot prospect de John Steen Olsen


S'il ne fallait retenir qu'une seule raison de penser que Dolberg est un futur briseur de défenses, elle porte un nom : John Steen Olsen. Ancien attaquant du FC Utrecht et du Feyenoord Rotterdam dans les seventies, l'homme de 74 ans fut le premier d'une longue lignée de Danois venus exporter leur talent en Eredivisie : Frank Arnesen et Søren Lerby à l'Ajax, Kristen Nygaard à l'AZ, Jan Heintze au PSV, Ivan Nielsen au Feyenoord puis au PSV, Jon Dahl Tomasson à Heerenveen puis Feyenoord. Un savoir-faire danois qui a fait ses preuves au fil des décennies avec des joueurs loués pour leur rigueur tactique, leur résistance, mais aussi leur apport créatif. Puis, John Steen Olsen est passé de produit d'exportation à exportateur et son principal client s'appelle Ajax Amsterdam. Jesper Grønkjær d'abord, Christian Eriksen et Viktor Fischer ensuite. Mais son plus gros coup auprès du club amstellodamois reste d'avoir dégoté une grande tige suédoise d'origine bosniaque : Zlatan Ibrahimović. De fait, lorsque John Steen Olsen arrive pour présenter Kasper Dolberg, les recruteurs de l'Ajax sont tout ouïe. Encore plus lorsque sa perle danoise possède des capacités similaires à celles de l'attaquant de Manchester United.

Le hat trick le plus rapide depuis Marco van Basten


Bien aidé par son physique de nageur, Dolberg n'a aucunement peur d'aller au contact des défenseurs pour faire valoir sa puissance. Plusieurs fois cette saison en Eredivisie, on a vu des assaillants, même chevronnés, rester sur le cul après un épaule-contre-épaule engagé avec l'attaquant au visage poupin. De surcroît, il possède une indéniable puissance de frappe, ainsi qu'une technique et une vitesse qui dénotent avec son gabarit et lui permettent d'aller chercher des ballons très bas, puis les remonter sans encombre. Tout seul, comme un grand. Un profil extrêmement complet, bluffant de maturité, qui fait de Dolberg le meilleur buteur de l'Ajax cette saison en Eredivisie (14 buts en 27 matchs). Après que l'attaquant danois a signé face au NEC Nijmegen le hat trick le plus rapide d'Eredivisie depuis un certain Marco van Basten en 1984, Ronald de Boer avait parlé de Dolberg en ces termes au micro de Fox Sports : « Il a la frivolité, la vitesse, la puissance, la technique, la capacité de marquer. Tout ce dont a besoin un buteur. Peu importe le développement qu'il connaît, ça n'est... pas normal ! »

Quatrième choix devenu babyface killer


Et pourtant, à seulement dix-neuf ans, l'efficacité est encore perfectible pour celui qui fait déjà office de babyface killer dans l'effectif de Peter Bosz. Kasper Dolberg le sait, lui qui rejette catégoriquement les rumeurs insistantes qui l'envoient du côté de Manchester United, Liverpool, l'AS Roma ou encore le Napoli. Quand certains vont se casser les dents sur la Premier League après une bonne saison d'Eredivisie – coucou Vincent Janssen ! – l'attaquant ne semble pas pressé de quitter l'Amsterdam ArenA. « C'est une trop grosse étape de partir à United ou City maintenant. Le plus important, c'est de continuer à jouer parce qu'on ne sait pas ce qui peut arriver dans le futur » , a-t-il confié à FourFourTwo. Peut-être Dolberg se rappelle-t-il qu'il n'y a encore pas si longtemps, il était bien loin d'être le premier choix de Peter Bosz. L'été dernier, le tacticien batave avait recruté deux attaquants (le colombien Mateo Casierra au Deportivo Cali et Bertrand Traoré, prêté par Chelsea) tandis que Richairo Živković était une énième fois testé avant de repartir en prêt au FC Utrecht. Dolberg, lui, devait se satisfaire de bouts de matchs amicaux. Heureusement pour le Danois, les trois attaquants susmentionnés ont tous failli au poste d'avant-centre pendant qu'il enchaînait les doublés et connaissait sa première sélection en équipe du Danemark. Depuis, l'Ajax a fait signer à sa nouvelle pépite un contrat s'étendant jusqu'à 2021. D'ici là, Kasper Dolberg aura 23 ans. Le moment idéal pour passer le cap d'un grand championnat et, qui sait, cette fois-ci attraper une demi-finale de Ligue des champions ?


  • Profitez de nos bonus et pariez sur le match Ajax-Lyon

    Par Matthieu Rostac, à Amsterdam
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Hier à 16:11 Premier League : le mercato estival fermera encore plus tôt 4 Hier à 14:25 Ronaldo se balade en trottinette électrique et risque une amende 29

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
    Hier à 11:53 Le but pas vraiment fair-play d'une joueuse ouzbèke 30 Hier à 11:20 Christian Vieri derrière les platines 24