Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 44 Résultats Classements Options

Kagawa Mania

Il n'a pas marqué lors du carton de la 5ème journée de Bundesliga ce mercredi (Borussia Dortmund 5-0 Kaiserlautern), mais reste aux yeux des supporters du BvB le superhéros de ce début de saison. À lui seul, il a inhumé trois années de disette face au meilleur ennemi Schalke 04. Lui, c'est Shinji Kagawa, l'homme qui valait 350 000 euros.

Modififié
« On va battre Schalke et je marquerai deux buts » . Résultat : Dortmund a battu Schalke Null Vier, à Gelsenkirchen, 3 buts à 1. Surtout Shinji Kagawa, 172 centimètres pour 66 kilos, a planté son doublé. Pour balancer un tel truc dans la presse allemande, quelques jours avant le derby de la Ruhr, et 100 jours à peine après avoir débarqué de son Japon natal au Borussia, il faut être soit très confiant soit kamikaze. Ou bien ne rien avoir à perdre. Dans le cas de Kagawa, il y a un peu de ça. Acheté pour 350 000 euros (39,6 Millions de Yens) au club de Cerezo Osaka en Japan League, il ne représente à titre de comparaison même pas un centième du total des dépenses de Schalke 04 cet été. Et pourtant, il a déjà marqué en championnat trois buts de plus que Raùl. Quant au compteur du Nippon en Europa League, il affiche déjà deux unités en trois rencontres. Ajoutez à cela le fait qu'il chiffre trois pions pour 15 capes en sélection japonaise et porte à l'œillère la cocarde du vice-meilleur buteur de D2 2009 avec 27 buts, vous obtiendrez le C.V gonflé d'un jeune homme de 21 ans.

Un jouvenceau immaculé. En début de saison, Shinji donne une interview à l'heure du petit déjeuner dans un sushi bar de Dortmund. Lorsque arrive la traditionnelle question des différences culturelles, lui de répondre: « Dans ma vie, il ne m'a jamais été permis de voir autant de jolies blondes » . Il apprend aux journaleux que son père travaille pour la compagnie ferroviaire Kinki, première compagnie privée au pays du Soleil Levant. Le natif de Kobe explique ensuite que les gens nés en 1989, année du serpent au Japon, sont « très énergiques, détestent les échecs et n'ont pas peur des épreuves » . Il leur confie qu'il appelle une demi-heure par jour au pays pour un coût de 200€ avant d'insister sur l'idée qu'il n'est « pas un joueur spécial » . Une déclaration plutôt humble à mettre en parallèle avec la question existentielle posée alors par le tabloïd Bild : « Comment bon Dieu sommes-nous supposés arriver à distinguer Kagawa de Atsuto Uchida (joueur japonais de Schalke ndlr) ? » . Désormais, ils sont supposés.

Michael Zorc, le directeur sportif du BvB, pavoise : « Tout le monde rigolait cet été quand je disais que ce type allait nous marquer des buts » . Ses coéquipiers se paluchent. Nuri Sahin, milieu de terrain : « Le garçon joue comme un ange » . Les supporters l'adulent. Dimanche dernier, au retour de Gelsenkirchen, des centaines de fans Schwarz-Gelben ont arrêté le bus de l'équipe, sont allés chercher Kagawa et l'ont porté sur leurs épaules jusqu'à son hôtel. Il faut dire qu'outre ses deux pieds, l'Asiatique le leur rend bien. Au lendemain du match, il a joué la carte de l'intégration aux traditions locales : « Après la victoire contre Schalke, je me suis permis une bonne bière » . Du coup, sa valeur marchande s'élève dorénavant à 2,5 millions d'euros selon transfermarkt.de.


Gare au Seppuku cependant. Certes, il a effectué des tests au Barça et au Real l'hiver dernier. Mais rares sont les joueurs nippons à avoir réussi à dépasser le statut de bête de foire d'un jour pour celui de joueur asiatique au talent certifié conforme. Ils se comptent sur “le” doigt d'une main : Hidetoshi Nakata.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:11 Premier League : le mercato estival fermera encore plus tôt 4

Le Kiosque SO PRESS

Hier à 14:25 Ronaldo se balade en trottinette électrique et risque une amende 29
Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 11:53 Le but pas vraiment fair-play d'une joueuse ouzbèke 31 Hier à 11:20 Christian Vieri derrière les platines 24