Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. // CAN 2013
  2. // Finale
  3. // Nigeria/Burkina Faso

Kaboré : « Comme si c'était le dernier match de notre vie… »

Face au Nigeria ce soir, Charles Kaboré est en mission ! Invité surprise de cette finale de la CAN avec sa sélection des Étalons, le milieu de terrain de l'OM veut réaliser l'exploit. Histoire de prouver que le Burkina est une grande nation du football...

Modififié
Charles, en quoi cette rencontre est un moment spécial pour tout le Burkina Faso ?
C'est la première fois que notre sélection va participer à une finale de Coupe d'Afrique. Mais ça fait plusieurs années qu'on travaille dur pour ça. Maintenant, on est au bout, on ne va rien lâcher. On va se donner à fond pour pouvoir remporter ce trophée. D'ailleurs, on sait qu'une finale de CAN, cela n'arrive pas tous les jours. Donc on s'est dit entre nous que ce match, il fallait le jouer comme si c'était le dernier de notre vie.

Quel est l'état d'esprit ?
On est ambitieux. Quand on est arrivés, la seule personne qui croyait vraiment en nous, c'était le coach (Paul Put, Ndlr). À présent, on est en finale, donc tout le monde est content.

Avez-vous l'impression d'être l'invité surprise de cette finale de la CAN ?
Invité surprise, je ne sais pas… Mais de toute façon, c'est sûr que les favoris, c'étaient plutôt la Côte d'Ivoire, le Nigeria, le Ghana ou encore la Zambie. Mais aujourd'hui, si on est là, c'est parce qu'on a travaillé et qu'on a des joueurs de qualité. Pour moi, on mérite d'être là.

Avec cette finale, on découvre des joueurs des Étalons qui étaient méconnus du grand public…
Ça fait du bien d'être dans la lumière ! Maintenant, les gens nous voient différemment. On n'est plus cette petite équipe qui vient pour participer, sortir au premier tour et admirer seulement le paysage. Aujourd'hui, on est venus pour prouver au monde entier que le Burkina peut prétendre à de grandes choses dans le football mondial.

C'est-à-dire ?
Je veux dire que les agents et mêmes les grandes équipes peuvent aller piocher dans notre pays parce qu'il y a de très bons joueurs au Burkina Faso.

« Je suis un joueur de l'OM. Pour le moment… »


Désormais, le Burkina fait-il partie des grandes nations du continent africain ?
Non, on ne va pas s'enflammer et commencer à se comporter comme des phénomènes. On est moyens et on sait d'où on vient, même s'il y a des joueurs de qualité dans notre sélection. Maintenant, nous, les joueurs, on cherche à devenir grands. C'est notre ambition…

Comment avez-vous vécu l'annulation de la suspension de Jonathan Pitroipa ?

Pour tout le groupe, c'est quelque chose de merveilleux. Il est notre meneur et il détient les clés de notre système en accélérant le jeu. On a besoin de lui. Mais Alain Traoré (blessé à la cuisse, ndlr) nous manque également. Il ne faut pas l'oublier, même s'il va assister à la finale depuis les tribunes…

Pendant ce tournoi, vous avez parfaitement assumé votre rôle de leader. Du côté de Marseille, on va sûrement vous regarder autrement après cette finale…
Marseille, c'est mon club. Cela fait six ans que je suis là-bas. Tout le monde sait que je progresse d'année en d'année. D'ailleurs, j'espère que cette saison, on va pouvoir gagner un titre. Pourquoi pas le championnat ou une Coupe de France ? Tout est ouvert, surtout qu'au mercato d'hiver, le club a récupéré de bons joueurs.

Justement, en parlant de mercato, on a évoqué votre transfert à Saragosse. Pourquoi cela ne s'est-il pas concrétisé ?
Il y a eu beaucoup de commentaires sur cette affaire. Mais de toute façon, je sais ce qui s'est passé, j'en ai discuté avec mes dirigeants. Mais ça va, tranquille, il n'y a rien à dire sur le sujet. Il n'y a pas de détails, je suis à l'OM et ça va.

Vous avez toujours envie de tout donner pour Marseille, alors ?
J'ai toujours été à fond pour ce club. Je suis un joueur de l'OM. Pour le moment…

Propos recueillis par Florian Fieschi, à Johannesburg
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 2 heures Le but pas vraiment fair-play d'une joueuse ouzbèke 22 il y a 3 heures Christian Vieri derrière les platines 16

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 16:29 La VAR débarque en Premier League la saison prochaine 18