Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Juventus-Torino

Juventus, un chasseur sachant chasser

C'est un fait, la Juventus ne joue pas bien. Pourtant, les potes de Cristiano Ronaldo sont revenus du confinement pour tout emporter sur leur passage. Comme ils le font chaque année depuis 2012 au moment où le sprint final démarre. Et cette fois-ci, c'est la Lazio qui devrait faire les frais de la Vieille Dame.


12 décembre 2010. La Juventus n’est pas encore devenue cette bête insensible et cruelle qui refuse de prêter le trophée de champion d’Italie à ses homologues. Pire, la Vieille Dame court toujours après un succès en Serie A après son passage au purgatoire de la deuxième division en 2006-2007. Seconde du championnat après son succès face à la Lazio lors de la 16e journée (2-1), la Juventus pense alors que c’est la bonne année pour revenir sur le devant de la scène. Sauf que, comme l’année précédente où elle était troisième à mi-parcours, l’équipe coachée par Luigi Delneri se rate dans le sprint final et termine la saison à une anonyme 7e place. L’Italie ne le sait pas encore, mais elle dit arrivederci à une Juventus humaine qui sera remplacée par une Vieille Dame robotique et sans sentiments qui aime laisser de l’espoir à sa proie avant de l’engloutir sans pitié à la fin.

Les années paires pour s'amuser


La première proie de la Juventus se nomme l'AC Milan. Tenants du titre, les Rossoneri assistent à la transformation de la Vieille Dame qui termine l’exercice 2011-2012 invaincue, mais qui s’est tout de même permis d’enquiller les matchs nuls (15) pour faire espérer les potes de Zlatan Ibrahimović. Avant de compiler dix victoires lors des 11 dernières journées. Deux ans plus tard, la nouvelle victime de la Juve se nomme la Roma. Une jeune Louve qui est assez logiquement pleine d’espoir après ses dix victoires lors des dix premières journées. Sauf que les hommes de Rudi Garcia vont finalement terminer seconds derrière une Juventus qui explose le record de points en Serie A en terminant la saison 2013-2014 avec 102 unités.


À nouveau deux ans plus tard, la Juventus s’attaque à sa proie la plus féroce : le Napoli. Une bataille en deux actes. Le premier lors de la saison 2015-2016 où la Vieille Dame s'assoit sur le trône de la Serie A pour la première fois après la 25e journée et une victoire obtenue à la 88e minute face au leader napolitain (2-1). La suite du championnat ? Onze victoires, un nul et une défaite pour du beurre, la Juve étant déjà sacrée championne. C’est encore et toujours deux ans plus tard qu’a lieu le second acte. Une saison 2017-2018 qui voit le Napoli battre son record de points en championnat avec 91 unités. Ainsi que le record pour un second. Car oui, les potes de Marek Hamšík, pourtant vainqueur de la Juve sur un coup de boule de Kalidou Koulibaly lors de la 34e journée (0-1), termineront à 4 unités de la Vieille Dame.

La Lazio comme nouveau jouet ?


Sereine la saison dernière comme lors de toutes les années impaires, la Juventus s’est offerte une nouvelle proie. Non pas l’Inter qui a lâché en cours de route. Mais bien la Lazio. Il faut dire que la bande à Simone Inzaghi a tout d’un candidat au titre final avec une attaque de feu (2e de Serie A) articulée autour du meilleur buteur du championnat Ciro Immobile (29 pions) et une défense solide (2e du championnat). Mieux, la Lazio explose ses propres records. Que ce soit le nombre de victoires consécutives (11) ou le nombre de points d’avance sur la Roma en championnat depuis l’introduction de la victoire à 3 points en 1994 comme le confirme OptaMaggiori (20). Pourtant, mis à part les supporters de la Lazio, personne ne croit vraiment au titre des Laziali. Car même si la Juventus ressemble réellement à une Vieille Dame tant elle galère dans le jeu, elle a activé ce fameux mode robotique de fin de saison.



Celui qui lui permet de remporter tous ses matchs de Serie A depuis la reprise du championnat. Et celui qui fait que le pied de Paulo Dybala est encore plus soyeux qu’à la normale. Tandis que ceux de Cristiano Ronaldo et de Douglas Costa se remplissent de béton pour envoyer des pralines en lucarne. De leurs côtés, Leonardo Bonucci et Matthijs de Ligt ont, eux, les épaules plus carrées et deviennent ainsi une muraille insurmontable. La Lazio peut toujours se rassurer en se disant qu’il reste une confrontation directe et qu'elle n'a que quatre unités de retard. Ou encore que l’an dernier, la Juventus a manqué son sprint final avec une victoire sur ses sept dernières journées. Sauf qu’il s’agissait d’une année impaire, et la Vieille Dame n’avait donc pas de proie dans le viseur avec qui s’amuser toute la saison. Une proie qui pourrait bien finir broyée et terminer dans l’intestin grêle avec l’AC Milan, la Roma et le Napoli. En attendant l’Inter dans deux ans ?



Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.



Dans cet article


Partenaires
Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE

Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 08:00 La collection de tirages photo So Foot d'août est dispo !