Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options

Joue-la comme l’OFC

Dans les méandres du football écossais, un club assez particulier vient de germer : l’Our Football Club. Aujourd’hui en cinquième division, l’aventure du club fondé en février dernier par Chris Ewing a de faux airs de Football Manager.

Modififié
135 kilomètres de collines verdoyantes séparent Glasgow et Annan, bourgade de 8000 âmes qui pousse dans le sud de l’Écosse, non loin de la frontière anglaise. En bordure de la ville, le Galabank Stadium est un repaire. Celui de l'Our Football Club, dirigé par Chris Ewing, grand homme aux cheveux poivre et sel et à la mâchoire carrée. Posé devant les briques rouges de l’entrée principale, le président accueille chaleureusement les fans en serrant des paluches et en enchaînant les « How are you doin’, guys ? »


Les visiteurs ne sont pas de simples supporters. Ce sont des membres du club à part entière. Comme son nom l'indique, l'Our Football Club se veut un club 100% collaboratif et participatif avec tous ses membres, qui cotisent la modeste somme de 25 pounds par an. En retour, ces derniers ont leur mot à dire quant aux couleurs, budgets, logos et recrues de l'équipe. Comme de vrais socios. Des fans venus encourager leurs protégés engagés dans les rugueuses joutes de la cinquième division écossaise.

Une folie, des idées et 40£


Ils n’étaient qu'une poignée à avoir fait le déplacement pour assister au dernier match de la saison 2017-2018 contre le Civil Service Strollers FC. Mais plus de 700 personnes ont, pour le moment, rejoint Chris dans cette aventure qui fait office d'OVNI dans le football écossais. « Ici, il y a beaucoup de traditionalisme, et le football n'échappe pas à cette règle  » , confesse le président en roulant les r. Ce dernier a choqué le jour où il a annoncé publiquement son projet : faire monter son équipe – construite de toutes pièces en février dernier – en D1 avant 2025. Un projet ambitieux et iconoclaste auquel il a longtemps été le seul à croire. « Tout le monde m'a dit : "T’es un malade mental, tu ne vas jamais y arriver." Je sais que c’est farfelu, mais ce n'est pas comme si on était les seuls fous en Écosse. Pour moi, faire tout le temps la même chose et espérer un résultat différent, c’est ça la vraie folie ! »


Chris a connu un bref passé de footballeur pro. À 25 ans, sa carrière avorte lorsqu'il n’est pas conservé par le Motherwell FC, un club de première division. « Le football, c’est un super sport, mais ça peut vite devenir un sale métier. Beaucoup de joueurs veulent être pros, et malheureusement dans nos métiers, il y a des gens qui vendent ce rêve » , regrette-t-il. À 25 ans, le chômeur débarque à Paris avec quarante pounds en poche, enchaîne les petits boulots et découvre une seconde culture. Le football lui manque rapidement. Très vite germe en lui l'idée de fonder une académie qui permettrait à des jeunes footballeurs français de pouvoir évoluer, à tous les niveaux, en Écosse. « Je travaillais en France et je me suis dis qu’il y avait une possibilité de faire venir des joueurs français en Écosse. Avec le plus grand respect, le niveau des Français en anglais n'est vraiment pas terrible. Si on peut mélanger le football et les études, ça peut être un beau projet.  »

L’Edusport Academy, du beurre et 5h30 de bagnole


En 2011, il fonde donc l'Edusport Academy, à Glasgow. Au départ, il ne peut organiser que des matchs amicaux, tout en plaçant ses meilleurs éléments dans des clubs écossais. C'est sur cette base que son projet de club collaboratif va s'affirmer. Depuis février, l'Edusport est le fournisseur officiel de talents du Our Football Club. Avant de débarquer dans l'académie, Christopher Rafii, le défenseur central de l'équipe, jouait à Montrouge et était pâtissier. Il a été séduit par l'invitation de Chris Ewing. « Je n'ai pas hésité. J’ai appris à connaître beaucoup de gens, l’anglais, un nouveau mode de vie, raconte celui qui a connu l'ascension depuis la D6 et cuisine des fondants pour ses coéquipiers. Jouer le haut de tableau de D5 l'année prochaine, c’est très faisable avec une bonne organisation et une bonne préparation.  »



Sur le pré, la désorganisation règne dans les rangs de l'OFC, qui se fait dominer d'un but dans une rencontre typique de cinquième division britannique à base d’engagement, de tacles aux genoux et de longs ballons. Un spectacle que savoure Simon avec gourmandise. Originaire de Norwich, en Angleterre, le gaillard s’est claqué 5h30 de voiture pour voir son équipe perdre. Il confie avoir entendu parler du projet grâce à une interview de Chris avec James White, célèbre animateur de Sky Sports. « Je me mettais des pintes dans un pub, à Norwich, et je me suis dit : "Putain, je veux en faire partie !", hurle-t-il avec enthousiasme sous un soleil printanier qui rougit ses joues gonflées. Je déteste cette obligation de courir après le succès. J'en ai marre des gros clubs qui prennent les plus gros joueurs. Moi, j'aime les petites équipes auxquelles je peux m'identifier. Ce qui m’anime, c’est le voyage qu’on va faire pour arriver à l'objectif qu'on s'est fixé. »

Scottish Coast Custom


Bref, pour Simon, ce projet a été un bol d’air frais dans un monde de plus en plus aseptisé et gouverné par l’argent : « Dans n’importe quel autre club, tu n’auras aucune chance de pouvoir donner ton avis. Mais avec l'OFC, j'ai vraiment trouvé ce que je cherchais. » Une denrée rare dans le football moderne, qui attire au-delà des frontières du royaume. Australiens, Américains, Israéliens et bien d’autres se sont impliqués dans cette aventure. Un vif succès auquel Chris ne s’attendait pas quand il a lancé le site internet : « Quand tu vas sur les forums et que tu vois les fans parler de quel logo choisir, quel nom... Ils sont super impliqués ! »


Chris ne peut pas négliger le fait que l’Edusport Academy soit une académie française, ce qui va « influencer le nom ou le logo  » . Une idée partagée par Simon, titubant jusqu’à la voiture de l’employé du club le ramenant à l’hôtel. Même joyeux, il se montre très inspiré : « J’aime les noms comme on peut en voir en MLS. On pourrait l’appeler "Global Revolution". Putain ouais, ça claque ! » Chris, lui, peut repartir l’esprit tranquille. Sur le plan humain, le match est gagné : « Si ce projet inspire des gens, si ça leur donne un petit rêve, une petite ambition pour 25 pounds, c’est déjà extraordinaire ! » Pour le prix de cinq pintes de bière, chacun peut donc éteindre sa console et participer à une petite partie de Football Manager réelle.

Par Gad Messika, à Annan et Glasgow
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 2 heures Gourcuff out jusqu'en 2019 25 il y a 2 heures L'organisateur de la CAN sera connu le 9 janvier 14
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 21:30 Le bonbon de Bruno Alves sur coup franc 2