Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 30 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // OM-Bordeaux

Muy Maja

Auteur d’une performance XXL contre Nîmes cette semaine, ponctuée d’un triplé et d’une passe décisive, Josh Maja a connu une soirée qui pourrait s’avérer décisive. Le genre de moment capable de définitivement lancer une carrière, alors que l’attaquant de vingt ans attendait encore le déclic pour réellement commencer son aventure avec les Girondins de Bordeaux.

Modififié

C’est bien connu, chacun peut faire dire ce qu’il veut aux statistiques selon la manière dont elles sont utilisées. Sachant cela, les plus vicieux pourraient être tentés de convaincre les plus naïfs que Josh Maja a raté sa soirée du mardi 3 décembre 2019. Ils avanceraient que, face à Nîmes, le Bordelais n’a dribblé qu’une fois et n’a gagné aucun combat aérien. Surtout, ils insisteraient sur le fait que l’attaquant a perdu deux tiers de ses duels tout court (deux sur six) et qu’il a raté 29% de ses passes. Avec un brin de mauvaise foi, puisque ce chiffre varie selon les sources, dont certaines assurent que le Nigérian n’a absolument abîmé aucun de ses 22 ballons touchés.


Reste qu’en regardant la feuille de match comptant pour la seizième journée de Ligue 1, qui a vu les Girondins s’imposer sur un score de tennis (6-0), la supercherie sera instantanément levée. Car le football n’a encore jamais vu un joueur planter un triplé et réaliser une passe décisive en un peu plus d’une demi-heure tout en foirant sa prestation. Et vu que l’homme de la rencontre a signé ces quatre gestes entre la 24e et la 58e minute de la partie, le débat est clos : sa performance peut et doit être qualifiée de XXL.

Successeur de Diabaté et d’Odemwingie


C'est peu de dire que personne ne s'y attendait. Jusque-là, la recrue de l'hiver 2018-2019 n'avait marqué qu'à quatre reprises - 3 buts en championnat, 1 en Coupe de la Ligue - et n'était apparue sous le maillot bordelais qu'à une grosse vingtaine de reprises (pour sept titularisations). De plus, les Nigérians à inscrire trois pions dans un même match en Ligue 1 n'étaient que trois : Peter Odemwingie, John Utaka et Victor Agali. Aussi, le dernier Girondin à s'être offert un triplé avant lui s'appelait Cheick Diabaté, un jour d'avril 2014, dans un style moins élégant, mais tout aussi efficace. Alors, qui hormis son entraîneur Paulo Sousa aurait pu parier sur Maja ?

Vidéo

C'est que le jeune homme de vingt ans n'est pas encore très connu, en France. Né à Londres dans le borough de Lewisham en décembre 1998, le récent international qui a été appelé pour la première fois par le Nigeria en septembre a surtout fait parler de lui en Angleterre pour sa présence dans le documentaire Netflix Sunderland ‘Till I die. On y détecte un petit bonhomme lancé dans le groupe professionnel des Black Cats et jeté dans le grand bain du Championship, dans laquelle il ouvre son compteur au bout de cinq minutes seulement... mais qui doit patienter jusqu'à la nouvelle relégation en troisième division, pour trouver pour de bon sa place. Là, celui qui faisait l'ascenseur U23-équipe pro se régale et fait vibrer les filets quinze fois en 22 titularisations.

1,7 million hier, combien demain ?


Une ascension qui séduit les regards des dirigeants bordelais, lesquels voient en Maja un éventuel monstre de demain et une potentielle plus-value à moyen terme, et de Gernot Rohr. « Il était sur notre liste des joueurs à suivre, il attirait déjà notre attention bien qu’il n’évoluait qu’en League One, car nos collaborateurs l’étudiaient avec attention depuis l'Angleterre » , se remémore le sélectionneur du Nigeria, qui va ensuite pouvoir le suivre « de près, directement à l’entraînement » en Nouvelle-Aquitaine, avant de lui offrir sa première cape. Un chèque de 1,7 million d'euros est en effet signé, et le gamin quitte sa patrie natale pour l'Hexagone. Une aventure qui met quelques mois à se mettre en route, et dont le réel déclic semble avoir eu lieu cette semaine. En se montrant enfin convaincant, enfin rassurant sur son talent et enfin flambant - avec l'aide, il est vrai, d'un Yacine Adli incandescent.

Vidéo

Rien d’étonnant, selon Rohr : « Ce n’est pas un hasard, il a saisi sa chance avec les différentes blessures de ses partenaires, et son triplé s’inscrit dans la progression qu’il affiche. Et lorsqu'il est arrivé à Bordeaux, il n’était pas tout seul : il y avait un autre Nigérian, Samuel Kalu. Donc son intégration, réalisée dans de bonnes conditions de travail et entourée d’un bon staff, a été facilitée. Ça ne pouvait avancer que dans le bon sens. Surtout qu’il est plutôt polyvalent, sur le plan offensif : il peut jouer aux trois postes de devant, dans un système à deux ou trois attaquants. » S'il avait déjà justifié sa réputation en sortant quelques actions faisant valoir sa rapidité et sa sérénité face - et dos - au but (comme contre Montpellier), il lui manquait tout de même encore une date référence, témoignant d'une certaine adaptation à son pays d'adoption et d'une réelle progression. « Josh n'a pas besoin de beaucoup d'espace pour finir, il améliore sa compréhension du jeu pour donner de la profondeur à l'équipe » , a d'ailleurs souligné Sousa en conférence de presse. Formé à Manchester City et signataire de son premier contrat à 17 piges à peine, le principal intéressé pouvait lui aussi sourire. Car les étapes, petit à petit, se franchissent. Et les statistiques, celles qui comptent, devraient logiquement suivre.



Par Florian Cadu Propos de GR recueillis par FC.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom

Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 18:18 Werner est encore élu meilleur joueur du mois en Bundesliga