Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 16 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Manchester United-Wolverhampton

Jorge Mendes, le Loup Alpha

Promu cette saison en Premier League, Wolverhampton n'est pas là pour faire de la figuration et l'a vite fait savoir. Il faut dire que le club anglais a un atout de poids dans sa poche : l'agent portugais Jorge Mendes, qui place ses meilleurs clients dans les mains du coach Nuno Espírito Santo.

Modififié

En bon Portugais qui se respecte, Nuno Espírito Santo en connaît un rayon en construction. Alors quand il parle des fondations de son équipe à Sky Sports, on tend l’oreille : « Il y a deux façons de réagir à quelque chose. Vous réagissez en changeant ou non. Nous ne changerons pas, car nous voulons construire quelque chose. Et quand vous voulez construire quelque chose, vous devez vraiment croire en ce que vous faites et continuer à le faire. » Et c’est ainsi que lors des cinq premières journées de Premier League, Wolverhampton s’est présenté avec le même onze. Un onze dans lequel le Portugal est roi puisqu'ils sont cinq à venir de la patrie de Cristiano Ronaldo – Patricio, Neves, Jota, Moutinho, Costa – et sept à avoir disputé un match de championnat portugais (Boly et Jiménez). Le point commun entre ces cinq Portugais ? Leur agent qui répond au doux nom de Jorge Mendes. Autant dire que le super-agent portugais va être partagé ce samedi face à Manchester United où il représente notamment José Mourinho et David de Gea. Un Mendesico donc.

Wolverhampton, le Porto anglais


Jorge Mendes n’osera pas le dire à José Mourinho, mais en réalité, son cœur battra probablement pour les Wolves face à United. Tout simplement car Wolverhampton est LE club de Jorge Mendes. Outre le fait d’avoir placé Nuno Espírito Santo, l’homme qui lui a permis d’être ce qu’il est, sur le banc, l’agent de CR7 a la mainmise sur le recrutement du club anglais et fait débarquer ses principaux clients. Et c’est donc assez logiquement que Rui Patrício et João Moutinho sont venus rejoindre la colonie portugaise du club cet été. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela fonctionne, puisque après avoir roulé sur le Championship, Wolverhampton est loin d’être ridicule en Premier League (avec notamment un nul contre Manchester City).

Le succès pourrait provenir de cette colonie portugaise (huit en équipe première, quatre chez les U23) à en croire le maître à jouer Rúben Neves qui s’est confié au Guardian : « Parfois, on a l'impression d'être au Portugal quand on dîne ensemble. On est comme une famille. J'ai eu le premier anniversaire de ma fille le mois dernier, j'ai fait venir ma famille et la famille de ma fiancée du Portugal, et avec tous les joueurs portugais, il y avait 30 personnes. »

« Mendes ne joue aucun rôle au club » selon la FA


Si les joueurs semblent tout heureux de vivre dans le Porto d’Angleterre – le soleil et l’océan Atlantique en moins –, les équipes adverses, elles, voient d’un mauvais œil l’omniprésence de Jorge Mendes chez les Wolves, à l’image du propriétaire de Leeds, Andrea Radrizzani, qui s’était lâché sur Twitter après une défaite des siens : « Nous avons nos propres problèmes, mais nous devrions participer à une compétition équitable. Ce n’est pas juste et légal de laisser une équipe détenue par un fonds qui a des parts dans la plus grande agence de joueurs avec des avantages évidents. »



Andrea Radrizzani fait surtout référence au printemps 2017 lorsque Guo Guangchang, le propriétaire des Wolves, achète des parts de Start, la holding qui gère GestiFute, l’agence de... Jorge Mendes. De quoi expliquer l’arrivée en masse des joueurs étiquetés Mendes à Wolverhampton. Alors que les règles de la FA sont claires et interdisent à un agent de faire partie intégrante de l’organigramme d’un club, l’instance anglaise a mené sa petite enquête et a fini par conclure que Jorge Mendes « ne joue aucun rôle au club » . Vraiment ?

Le précédent Valence


Ce n’est pas la première fois que Jorge Mendes semble contrôler un club. C’était déjà le cas à Valence où l’agent portugais a convaincu le milliardaire singapourien Peter Lim de racheter 70,4% des parts du club espagnol à l’été 2014. Et la première décision du nouveau propriétaire des Chés est d’installer sur le banc un certain... Nuno Espírito Santo, et de recruter le milieu portugais André Gomes dont l’agent n’est autre que Jorge Mendes. Licencié en novembre 2015, Nuno a fait sa petite valise, pris Mendes par la main, et les deux hommes ont quitté Valence. Pour le plus grand bonheur de Mario Kempes, ambassadeur des Chés à l’international qui se confesse alors sur les ondes de Play Valencia Radio : «  Je n’aime pas quand des entrepreneurs comme Mendes essayent de devenir les propriétaires des clubs. Cela me semble une énorme honte que cela ait été permis, car les entraîneurs et les agents ne doivent pas diriger les clubs. D’autres personnes doivent le faire. Mais l’argent gouverne tout. »


Et ce n’est pas l’AS Monaco qui va dire le contraire, après que les Football Leaks ont révélé des liens officieux entre Dmitri Rybolovlev et Jorge Mendes. Ce qui peut expliquer pourquoi des dizaines de joueurs représentés par Gestifute ont débarqué sur le Rocher ces dernières années, avant que là encore, Monaco ne tente de s’écarter petit à petit de l’agent portugais. Alors pour l’instant, tout va bien à Wolverhampton, mais les Wolves sont prévenus : mieux vaut ne pas licencier Nuno Espírito Santo au risque de tout perdre. Ou de retrouver l’esprit du club anglais, c’est selon.

Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 8 heures OFFRE SPÉCIALE LIMITÉE : 10€ offerts sans avoir à déposer le moindre centime 1 il y a 9 heures NOUVEAU : 150€ OFFERTS en CASH chez ParionsSport jusqu'au 14 novembre seulement !
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi