Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Benfica

Jorge Jesus revient parmi les siens

Après avoir quitté le Benfica Lisbonne à l'été 2015 pour rejoindre les rangs du rival du Sporting Portugal, Jorge Jesus est de retour au SLB. Si l'entraîneur portugais a pris quelques galons supplémentaires avec son passage réussi à Flamengo, les supporters du Benfica n'ont pas oublié l'acte de trahison du double J.

Modififié
La vie nous l'a appris, revenir dans les bras de son ex n’est que très rarement la meilleure solution. Et ce, même s’il existe quelques exceptions à l’image de Zinédine Zidane au Real Madrid, LeBron James à Cleveland ou encore Kate Middleton et le prince William. Car oui, comme l'explique le site psychologies.com, il existe toujours cette envie de revoir son ancien amour. Même si cela n'est pas forcément une bonne idée : « Certains couples se reforment. Ils reviennent au "même", au "connu", car c'est rassurant et confortable. Renouer avec quelqu’un est souvent plus simple au début. On connaît déjà les qualités et les défauts. On retrouve un noyau familial et qui nous a rendus heureux. Mais est-ce bien ce que l’on recherche ? (...) D'autre fois, lorsqu'on ne retrouve personne, il peut s'agir d'une décision prise par défaut. » Autant de questions que le président du Benfica Lisbonne, Luís Filipe Vieira, s’est peut-être posé au moment de choisir le futur entraîneur du SLB. Et alors que les noms d'Unai Emery ou encore Mauricio Pochettino se faisaient entendre dans les médias portugais, c’est finalement Jorge Jesus, passé au Benfica Lisbonne entre 2009 et 2015, qui a obtenu le job. Pour le meilleur et pour le pire ?

Un passé qui parle pour lui


Sur le papier, l’arrivée de Jorge Jesus est une super nouvelle pour les Águias qui ont sabordé eux-mêmes leur fin de saison en offrant le titre au FC Porto après un enchaînement de mauvais résultats pré et post-confinement. Il faut dire que le coach de 65 ans a empilé les trophées lors de son passage au Benfica Lisbonne avec notamment trois Liga Nos remportées, cinq Coupe de la Ligue et deux finales perdues de Ligue Europa. Sans oublier les 225 victoires en 321 matchs et les 676 buts marqués. Si depuis son départ en 2015, le SLB a tout de même remporté trois Liga Nos, ses successeurs Rui Vitória et Bruno Lage n’ont jamais réussi à faire aussi bien que JJ dans le jeu. Et encore moins au niveau européen.


Mieux, Jorge Jesus a prouvé récemment à Flamengo que son étiquette de loser lors des compétitions internationales n’était due qu’à la malédiction du SLB en remportant la Copa Libertadores et la Recopa Sudamericana avec les Rubro-Negro. Au Brésil, l’entraîneur portugais est devenu une idole, puisqu'en plus de ces deux trophées, il a aussi permis à Flamengo de remporter le championnat brésilien – dix ans après le dernier titre de Fla –, ainsi qu’une Supercoupe du Brésil et deux championnats de Rio de Janeiro. Le tout en un an. Très très costaud. Et alors que sa cote d’amour était au plus haut au pays de la samba, Jorge Jesus avait visiblement très envie de retourner voir son ex, au point d’avoir accepté une légère baisse de salaire, à en croire les médias portugais. Au grand dam des supporters de Flamengo qui se sont alors abonnés en masse au compte Twitter du FC Porto – qui a même planté en raison des nombreux commentaires et ajouts –, avant de publier des photos de Vampeta nu sous la publication de l’arrivée de Jorge Jesus au Benfica Lisbonne.

Souviens-toi l'été 2015


Mais les supporters de Flamengo ne sont pas les seuls à être mécontents de cette décision. Ceux du Benfica Lisbonne ne sont pas les plus ravis non plus. Et ce, même si la communication du club lisboète tente de faire penser le contraire en balançant des « Bem-vindo a casa » (Bienvenue à la maison en VF) et des banderoles où il est écrit « 6 millions de personnes t’attendent » . S’il est vrai que des milliers de supporters sont heureux du retour de l'entraîneur prodige pour les raisons expliquées ci-dessus, la grosse majorité n’a pas oublié cet été 2015 où Jorge Jesus a décidé de quitter le Benfica pour rejoindre les rangs du rival du Sporting Portugal. Si le principal intéressé avait justifié cette décision en évoquant une promesse faite à son père sur son lit de mort, les amoureux du SLB l’ont très vite surnommé Jorge Judas, en transformant même sa page Wikipédia dans ce sens. Accusé d’acte de trahison, le technicien portugais avait alors assumé son choix et n’avait pas hésité à balancer quelques piques à son ancien club et à son ancien président à chaque conférence de presse. Des mots visiblement oubliés par la direction, moins par les supporters.



De quoi définitivement entériner la rupture entre les deux camps ? Possible, tant le divorce était déjà bien consommé à l'image des évènements du mois dernier où des supporters ont caillassé le bus des joueurs avant de taguer les domiciles de Bruno Lage ou encore de Pizzi. Mis en examen pour fraude fiscale, en crise de résultats, Luís Filipe Vieira semble alors tenter un coup de poker avec sa carte Jorge Jesus en vue des élections en octobre prochain qu’il compte bien à nouveau remporter comme depuis 2003. Et le président du SLB le sait très bien, la victoire est le meilleur remède pour oublier le passé. Et tant pis pour les jeunes de l’académie qui avaient du temps de jeu ces dernières années et qui vont probablement aller voir ailleurs, Jorge Jesus ayant la réputation de ne pas vraiment faire confiance aux bambins. Et ce, même s’ils se nomment Bernardo Silva, João Cancelo ou encore Gonçalo Guedes.



Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons

Hier à 18:10 Un salary cap instauré en troisième et quatrième division anglaise 3
Hier à 16:55 Cazorla pour deux ans à Al-Sadd 4 Hier à 16:10 Soupçonné de collusion, Gianni Infantino se défend 7 Hier à 15:30 Christophe Jallet devrait rejoindre Mediapro 16
Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
Hier à 14:58 À 53 ans, Miura bat un nouveau record 22
Hier à 13:20 Au Mexique, le Faucon Millénium évacue un joueur blessé 18 Hier à 09:55 Orlando rejoint Portland en finale du tournoi d’ouverture de MLS 6