Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)

Veretout, envers et contre tous

Bonne nouvelle pour l’OM : le successeur de Boubacar Kamara est enfin arrivé. À 29 ans, Jordan Veretout revient en Ligue 1 à un an de la fin de son contrat à la Roma. L’occasion pour l’international français de revenir dans les radars de Didier Deschamps et de se relancer en vue du Mondial. Et ce même si son arrivée divise la cité phocéenne.

Modififié
Merci Paris. En expédiant le fantôme de Georginio Wijnaldum en prêt à la Roma, le Paris Saint-Germain a donné un petit coup de pouce au rival marseillais. Indirect, évidemment, mais l’arrivée du Néerlandais dans la ville éternelle a permis à Pablo Longoria d’enfin boucler le cas épineux de la succession de Boubacar Kamara. L’heureux élu ? Jordan Veretout, international français en pleine force de l’âge, expérimenté, et qui connaît bien la Ligue 1. Tout d’une bonne pioche, sur le papier. Sauf que dans les faits, son arrivée a mis le feu à la cité phocéenne, qui se déchire sur son cas.

Un renfort sportif de premier choix


Sur le plan sportif, personne ne peut nier que l’ancien Nantais est un renfort de poids pour Igor Tudor et ses ouailles. L’OM a perdu son taulier Boubacar Kamara au milieu et le remplace par l'un de ses concurrents directs en équipe de France. Formé et lancé à Nantes, sans oublier sa pige stéphanoise, le natif d’Ancenis a aussi pour lui de bien connaître la Ligue 1, avec près de 200 matchs à son compteur. Ajoutez à cela une solide parenthèse italienne de cinq ans entre la Fiorentina et la Roma, où il est à chaque fois devenu un cadre, et vous obtenez la carte qui manquait à Igor Tudor. Tout cela pour quelques onze millions d’euros, et trois ans de contrat, avec un joueur déterminé à composter son billet pour le Qatar en novembre prochain. Une sacrée belle pioche.

Comment expliquer qu’un tel renfort ne soit donc pas accueilli à bras ouvert à Marseille ? Tout est parti d’un thread twitter anonyme, qui s’est répandu comme une traînée de poudre dans la sphère marseillaise, au point de voir le #VeretoutNotWelcome en tendance numéro une en France sur Twitter jeudi 4 août. Le thread en question renvoie à des faits clairs, jugés en 2017. A l’époque, le beau-père de Jordan Veretout est accusé d’atteintes sexuelles et d’agressions sexuelles sur une de ses filles, mineure au moment des faits. A noter qu’une première accusation avait été portée en 2013, sans être suivie d’une plainte. Le tribunal correctionnel de Saint-Nazaire traite l’affaire. L’homme est reconnu coupable et condamné à deux ans de prison ferme.

Jusqu’ici, aucun rapport avec Jordan Veretout. Mais la rumeur enfle : le joueur aurait payé les frais judiciaires de l’accusé, et donc « cautionné » ses agissements. Certains évoquent même une caution levée par le milieu de terrain pour faire sortir son beau-père deux ans plus tôt de la prison. Il s’agit en réalité d’une confusion entre la peine requise par le procureur de 4 ans de prison, et celle appliquée par la cour réduite à deux ans. Une durée d’emprisonnement ouverte à l'aménagement de peine, comme le précise la loi, d’autant que le coupable a alors 75 ans. Toujours est-il que le joueur aurait assumé les frais judiciaires de son beau-père, selon les rumeurs. On parle ici de frais d’avocat, puisque tout prévenu a le droit d’être défendu en France, comme le stipule la Constitution.

Les supporters s'écharpent


Entre supporters, le ton monte. Le débat s’enflamme. Une véritable chasse aux sorcières s’organise pour déterminer les bons supporters - ceux contre l’arrivée de Veretout -, et les mauvais - ceux favorables, ou du moins pas gênés. D’ordinaire plutôt unie et bienveillante entre elle, la communauté olympienne s'écharpe dans un débat nauséabond qu’on pourrait résumer ainsi : faut-il séparer l’homme du sportif ? Quand bien même Jordan Veretout n'est pas le coupable, on lui reproche les faits. La polémique s’invite même à la conférence de presse de Pablo Longoria, venu présenter quatre recrues mercredi 3 août au Vélodrome.


Le boss de l’OM hausse le ton : «  Il y a une question dans la vie. Il est condamné ? C'est une supposition, qu'il ait fait quelque chose, je peux faire des suppositions sur d'autres choses. Après il y a d'autres questions. Il faut se regarder dans les yeux, avoir de l'éthique, des valeurs. Il faut bien faire les choses. Une rumeur, c'est un réflexe de la vie actuelle. Sur les réseaux sociaux, quelqu'un met quelque chose et tout le monde doit suivre. Juger populairement quelqu'un, pour une supposition, est-ce juste, moralement acceptable ? Je me pose ces questions. C'est la société actuelle, il faut une réflexion sur ces choses-là. Il faut respecter les personnes.  »

Dans les heures qui suivent, c’est l’avocat du beau-père de Jordan Veretout qui monte à l’échelle pour tenter de circonscrire l’incendie. « Je ne l'ai jamais rencontré et je ne lui ai jamais parlé. J'ai été payé par les filles de mon client, qui ont soutenu leur père du début à la fin » , assure Me Joseph Cohen-Sabban au Figaro. « Je n'ai jamais reçu de l'argent de sa part. Je ne l'ai jamais eu non plus au téléphone et je ne l'ai jamais vu non plus. Pour être honnête, j'ai appris qu'il était le mari de Sabrina ce matin » , ajoute-t-il à Foot Mercato. Cela calme une partie des supporters, quand d’autres répondent à coup de captures d’écran de commentaires des belles-sœurs et de la femme de Jordan Veretout. Si des zones d'ombres planent toujours autour de cette affaire sordide - comment savoir si l’argent versé par la filles de l’accusé, dont la femme du joueur, n’a pas été gagné par Jordan Veretout ? -, le milieu de terrain a bel et bien signé à l’Olympique de Marseille. Et il devra vite être au niveau pour faire oublier tout cela.

Par Adrien Hémard-Dohain
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Tsugi
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom
Hier à 10:57 Le gardien du CRB claque un doublé contre Grêmio 15 Hier à 09:45 QPR arrache le nul grâce à un but de son gardien Seny Dieng 14