Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du monde 2014
  2. // Groupe D
  3. //

Jordan Henderson, héritier malgré lui

Pour la prochaine Coupe du monde, l'Angleterre (qui affronte le Honduras en match de préparation) peut compter sur un petit nouveau en milieu de terrain. Un homme habitué à l'ombre, mais qui s'est révélé aux yeux de tous, au point de devenir un titulaire indiscutable en sélection. Son nom : Jordan Henderson.

Modififié
Coupe de cheveux plaquée sur le côté, gueule d'ange, Jordan Henderson a tout de Jean-Baptiste Meunier dans Les Choristes. Pourtant ce n'est pas avec sa voix qu'il réalise des prouesses. Après une saison exceptionnelle sur les bords de la Mersey, le jeune Anglais continue son ascension sous la tunique blanche britannique. Titulaire lors des deux dernières sorties de la sélection, le milieu de Liverpool a excellé par sa complicité avec ses coéquipiers de club, notamment Steven Gerrard. Mais pas que. Henderson a surtout brillé par son volume de jeu, impressionnant pour un si jeune joueur. Contre le Danemark puis le Pérou vendredi dernier, il a apporté l'impact physique et la fluidité dont manque cruellement l'Angleterre. Un travail le plus souvent obscurci par les performances de ses comparses. Car il est avant tout un homme de l'ombre. Mais que seraient Sturridge ou même Sterling sans Hendo ? Lors du match face au Pérou, Henderson a tenté 114 passes pour 104 réussies (soit 91%), meilleur total du match. Les Three Lions, qui recherchent désespérément un milieu créatif, auront bien besoin du numéro 14 pour s'extirper du « groupe de la mort » , aussi composé de l'Uruguay et de l'Italie.

Du Tyne and Wear à Rio

C'est dans le Nord-Est pluvieux de l'Angleterre que l'ancien capitaine des U21 s'est forgé son caractère. Le natif de Sunderland a joué pour son club de cœur pendant trois ans. Trois années durant lesquelles il n'a cessé d'éblouir, au point de devenir la plaque tournante du jeu des Black Cats a même pas vingt ans. Steve Bruce, son coach de l'époque, avait prévenu : « Jordan sera exceptionnel. Tout ce qu'il fait est juste. Il est jeune, affamé, c'est un athlète merveilleux et rafraîchissant. » Liverpool n'hésite donc pas longtemps avant de débourser 22 millions d'euros à l'été 2011 pour l'international anglais. Depuis, Henderson est devenu une pièce maîtresse du dispositif de Brendan Rodgers chez les Reds et de Roy Hodgson en sélection. Au point que les ressemblances avec son capitaine, Steven Gerrard, se multiplient. Bien que les deux joueurs n'évoluent pas dans le même registre, son état d'esprit rappelle en effet celui de Stevie G', comme l'explique Rodgers : « Jordan montre un grand leadership. Il est capable de mener l'équipe, d'être son moteur. » Mais le principal intéressé ne préfère pas se comparer au héros local : « Il n'y a qu'un Steven Gerrard. Regardez ce qu'il a accompli, et quel joueur et capitaine exceptionnel il est. Je n'essaye pas de l'imiter, ce serait idiot. »

Cela tombe bien, la paire des Reds devrait être alignée au Brésil. Le sélectionneur Roy Hodgson souhaite profiter de la complémentarité des deux hommes. C'est lorsque Henderson est repositionné devant Gerrard que son talent est le mieux exploité et qu'il permet à l'équipe entière d'être mieux rodée. Par ses qualités athlétiques exceptionnelles, il va - avec Wayne Rooney, vraisemblablement - presser pendant 90 minutes le milieu défensif ou relayeur adverse, empêchant toute relance et mise en place de jeu. Il patrouille, et octroie un espace suffisant à Stevie G' pour effectuer ses transversales. Toutefois, son rôle n'est pas d'être un simple bulldog, lâché sur le pré. Hendo est également redoutable en passes courtes et en dédoublements.


Le renouveau de la sélection ?

Cette Coupe du monde 2014 est surtout l'occasion pour la perfide Albion de tirer un trait définitif sur sa « génération dorée » , qui n'aura rien gagné. Seuls Frank Lampard et Steven Gerrard seront les ultimes rescapés de la production nationale du milieu des années 90. La page devrait se fermer définitivement, à moins que le physique du Captain ne soit clément par la suite. Exit donc Terry, Ferdinand, Beckham, Owen, Scholes ou plus récemment Ashley Cole. Le renouveau de la sélection passe par des joueurs tels que Sturridge, Wilshere, Ross Barkley ou Luke Shaw, mais particulièrement Jordan Henderson. International depuis quatre années à seulement 23 ans, il vivra cet été sa deuxième compétition sous les couleurs de l'Union Jack. Malgré son jeune âge, l'Anglais possède déjà une maturité surprenante. Une vertu appréciée par son entraîneur : « Jordan montre un grand leadership. Il est capable de mener l'équipe, d'être son moteur. » L'ancien Black Cat se fait aussi remarquer pour sa générosité, sa capacité à placer les intérêts de son équipe au-dessus des siens. Autant de traits de caractère qui seront nécessaires pour prendre en charge cette nouvelle génération. Et en plus de ça, Roy Hodgson peut être content, Jordan Henderson chante l'hymne national.

Par Eddy Serres
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 14:36 Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
Hier à 16:58 Neymar lance son propre jeu de foot 72 Hier à 14:14 La statue de Falcao 29 Hier à 14:13 Un Ballon d'or créé pour les femmes 44
Partenaires
Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi
Hier à 10:52 Zlatan aide le LA Galaxy à stopper sa mauvaise série 5