Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Johan Djourou « déçu et choqué » après son licenciement par le FC Sion

Modififié
Dans le Sion.

Licencié par le FC Sion en compagnie de huit autres coéquipiers pour avoir refusé le chômage partiel, Johan Djourou s'est expliqué ce dimanche dans une interview pour France TV Sport. « Je suis déçu et choqué par ce qui a été écrit sur les joueurs, a d'abord lancé le défenseur avant de revenir plus en détail sur les faits. Nous avons reçu un message sur WhatsApp le mardi 17 mars à 17h, pour nous faire parvenir une lettre nous demandant d'accepter ou non de passer en chômage partiel. Et nous devions y répondre le lendemain à 12h, sans avoir plus d'explications. »


« Nous voulions plus de précisions, des explications, un coup de téléphone du président ou du directeur sportif, a-t-il ajouté pour sa défense. Il y avait des termes flous dans la lettre, qui précisait que "lorsque la reprise des activités complètes auraient lieu", on quitterait le chômage partiel. Mais cela peut vouloir tout et rien dire. Il était normal de vouloir plus de précisions de la part d'un club pour lequel on se bat sur le terrain, quand on reçoit une lettre avec un délai fixé pour le lendemain. Ce n'est pas une question d'argent, mais une question de principes. »


L'ancien joueur d'Arsenal a également tenu à ajouter un détail important : « Nous en avons tous discuté sur le groupe WhatsApp de l'équipe, et tout le monde était d'accord pour refuser au début » , a-t-il clamé. Pourquoi alors seuls neuf d'entre eux ont été licenciés ? « Je pense que certains salaires étaient élevés et que le club a voulu faire des économies en ayant peur des répercussions liées à cette crise, rétorque Djourou. Il faut aussi expliquer qu'à partir de dix joueurs virés, c'est un licenciement collectif, qui implique d'autres choses. »

Les histoires d'amour finissent mal, c'est bien connu. FB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom

Hier à 08:44 LOTO samedi 6 juin 2020 : 17 millions d'€ à gagner !!!
Hier à 17:54 Noël Le Graët et le retour du public dans les stades 3
Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom