Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Nouveau proprio

Joe DaGrosa : « On est venu à Bordeaux pour gagner »

Deux jours après l'officialisation du rachat des Girondins de Bordeaux par le fonds d'investissement américain GACP (General American Capital Partners), Joe DaGrosa, son président, s'est présenté pour la première fois face à la presse, ce jeudi. Il était accompagné de Frédéric Longuépée, le futur président délégué du club.

Modififié
Prévue à midi au Château du Haillan, la première conférence de presse de Joe DaGrosa en tant que propriétaire des Girondins est précédée par un brief d'une trentaine de minutes, mené par Caroline Thiebaut à qui l'Américain a décidé de confier sa communication. À l'ordre du jour, face aux journalistes : la réorganisation des rapports entre la presse et le club, que la jeune femme promet « plus lumineux » . Désormais, toutes les demandes devront être validées par le big boss, qu'il faudra appeler « Joe » , et non Joseph, insiste la communicante, qui assure qu'à compter d'aujourd'hui, les photos de presse ne seront plus seulement prises au Haillan, que les joueurs et le staff feront en sorte d'être encore plus disponibles, et qui envisage un traducteur en zone mixte pour « translater » les propos de joueurs ne maîtrisant pas tout à fait notre langue. Le temps pour Madame Thiebaut de donner son mail à l'ensemble des journalistes, et c'est au tour de Joe DaGrosa de prendre place sur l'estrade qui fait face à une salle de presse comble. Avec à sa droite Frédéric Longuépée, qui prendra ses fonctions de président délégué dans les prochaines semaines, une fois sa mission de directeur marketing de Paris 2024 remplie.

Longuépée : « Miser sur les jeunes talents »

Après avoir été présenté par Joe DaGrosa comme l'homme idéal pour présider le club, l'ancien directeur général adjoint du PSG a une nouvelle fois précisé qu'il s'agissait pour lui d'une « opportunité professionnelle » : « Être numéro 3 au Paris Saint-Germain a été une aventure incroyable, être numéro 1 aux Girondins de Bordeaux l'est encore plus. Cela a été une décision difficile à prendre – pas tant par rapport à l'opportunité bordelaise, mais par rapport au fait de quitter des gens qui vous ont fait confiance. Il y a eu quelques nuits de réflexion, mais il y a des opportunités professionnelles qui ne se présentent qu'une fois. Les trains ne repassent pas » , image Frédéric Longuépée avant de se lancer dans une longue tirade pour bien expliquer à tout le monde que non, Bordeaux ne fera pas de folies sur le marché des transferts : « Contrairement aux idées reçues, le meilleur marketing n'est pas que sur le terrain. Le projet du club est de développer des valeurs qui vont résonner aux oreilles de certains partenaires, parce que c'est ce qu'ils font au quotidien. C'est un projet qui va concerner la totalité du club, pour développer un projet de marque. Si je devais retenir quelque chose de mon aventure au PSG, c'est celle-là : profiter de l'environnement, de ce que représente la ville aux yeux du monde – Bordeaux et sa région ont une incroyable notoriété internationale –, car ce serait dommage de ne pas capitaliser sur ces atouts pour développer un grand club. Bordeaux est une grande ville d'Europe, elle mérite un grand club de football. Le plan n'est pas d'acheter des joueurs à 100 millions d'euros. Il y a probablement d'autres moyens pour attirer de jeunes talents, qui vont nourrir le centre de formation et, in fine, l'équipe professionnelle. »

DaGrosa souhaite rencontrer les ultras

Concernant l'épisode des banderoles hostiles à l'arrivée de GACP aux Girondins, affichées un peu partout en ville début septembre, Joe DaGrosa a tenu à clarifier la situation, après avoir émis le souhait de rencontrer les Ultramarines : « Je me suis mis à la place des supporters, car c'est le meilleur moyen de les comprendre. Si un inconnu venait de l'autre côté de l'Atlantique pour diriger mon club, cela me poserait également des problèmes. Mais le plus frustrant pour moi était que je ne pouvais communiquer directement avec eux. »

Un speech de winner

Enfin, parce qu'il fallait tout de même un peu évoquer le sportif, DaGrosa est resté plutôt vague, tout en sortant une punchline qui aurait toute sa place dans un épisode de Friday Night Lights : « Quand j'ai déclaré à la télévision que je voulais renverser le PSG, j'ai reçu beaucoup de moqueries. Mais on n'est pas venus ici pour perdre, mais pour gagner. Nous voulons atteindre le meilleur classement possible. Je ne me fixe aucune limite, c'est ce que j'ai dit aux joueurs. Je veux qu'ils jouent pour gagner. Je leur ai demandé comment ils voulaient qu'on se souvienne d'eux, parce que je sais comment je veux qu'on se souvienne de nous : comme des personnes qui ont fait gagner le club. »

Par Mathias Edwards, au Haillan
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 1 heure La VAR débarque en Premier League la saison prochaine 8 il y a 5 heures Diego Maradona : « Mourinho est le meilleur coach du monde » 67
Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 18:00 Drame de la rue d’Aubagne : Mbappé va rencontrer le fils de l'une des victimes 95