Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 44 Résultats Classements Options

Joe Cole heureux comme un gosse

Et ce qui devait arriver arriva.



On attendait des débuts timorés, un type hors de forme et des tabloïds moqueurs mais les supporteurs lillois présents au stade Geoffroy-Guichard ont eu le droit à un tout autre show. Alors qu'il se jugeait à 70% de ses capacités physiques, le phénomène Joe Cole a effectué des débuts convaincants sous le maillot des Dogues.



Entré en fin de match à la place de Dimitri Payet, l'ancien joueur de Chelsea a offert au public stéphanois un magnifique slalom avant d'offrir un caviar à Ludovic Obraniak. Heureux comme un môme à la sortie du terrain, l'Anglais a fait part de ses impressions à un Sun forcément moins ironique que prévu : «  J'étais très nerveux. C'était quelque chose de nouveau pour moi. Si je faisais mes débuts sous les couleurs d'une autre équipe anglaise, j'aurais connu son style. Là, j'ai essayé d'apprendre quelques mots importants « droite » et « gauche » , mais à partir de lundi, je vais m'y mettre à 100%. Les choses sont différentes ici, nous devons laver nos crampons et les amener aux matches, mais je peux vous dire que ce challenge me plait énormément. Chaque jour, je m'intègre un peu plus et je me dis « je suis à ma place ici » . J'aurais pu choisir un autre club anglais, mais je me suis dit que l'heure était venue pour moi de quitter l'Angleterre » .



Questionné sur le traditionnel bizutage qu'il a subi, Joe Cole a fait dans le cliché : « J'ai chanté « Maybe it's because I am a Londoner » et je peux vous dire que ma chanson a reçu un meilleur accueil qu'à Chelsea » .



Et Tyrone Mears, il devient quoi ?



SB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


il y a 1 heure La Premier League aux couleurs de l'arc-en-ciel 5

Le Kiosque SO PRESS