Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 13 Résultats Classements Options
  1. // Championship
  2. // Finale
  3. // Brentford-Fulham (1-2)

Qui est Joe Bryan, le nouveau héros de Fulham ?

Auteur d'un doublé en prolongation contre Brentford lors de de la finale des barrages d'accession à la Premier League, Joe Bryan a offert la première division à Fulham. Une récompense géniale pour le latéral anglais, longtemps rongé par son anxiété et aujourd'hui en paix avec ses angoisses.

Modififié
Est-ce la tonne de lecture qu'il a bouffée pendant le confinement qui lui a donné l'inspiration, au moment de frapper le coup franc directement pour l'ouverture du score alors que tout le monde s'attendait à un centre habituel ? Est-ce le rituel du footing et ses exploits de coureur de fond (onze kilomètres en 43 minutes, cinq en dix-sept et vingt secondes) qu'il s'est envoyé durant cette période de repos imposé qui lui ont permis d'avoir l'énergie nécessaire pour réaliser le break, à la fin de la prolongation ?

Vidéo

Peu importe, en réalité. Au lendemain de sa victoire en finale de barrages contre Brentford, Fulham a simplement envie de remercier Joe Bryan. Grâce à lui et son doublé ayant débloqué une partie cadenassée, les supporters vont pouvoir applaudir leur équipe au plus haut niveau. À savoir en Premier League, une saison après en avoir été éjectée.

Le ballon, oui mais...


Attention : que personne ne dise à Bryan qu'il est quelqu'un de bien, suite à son seul bon match. Car s'il y a bien quelque chose qu'il ne supporte pas dans son sport, c'est d'être « jugé en tant que personne uniquement via les performances sur le terrain » . Au travers d'une interview accordée dans The Athletic, le latéral met ainsi le doigt sur la relativité du football au sein de la société.


Et de saluer les actes extra-sportifs de certains de ses confrères, comme celle de Marcus Rashford : « Les gens reconnaissent enfin que les footballeurs ne sont pas tous des têtes de nœud. Beaucoup d'entre eux sont des gens bien, avec du cœur et de la morale. Il est agréable d'observer les gens prendre des initiatives, d'utiliser leur popularité pour changer et faire le bien en dehors du foot. »

Pas dépressif, seulement angoissé


Chacun l'aura compris : avant d'être un athlète, Bryan est un mec réfléchi. Un type qui se pose des questions, parfois trop. Quand il débarque chez les Cottagers en 2018 pour ses premières apparitions dans l'élite, l'Anglais formé à Bristol et passé par Bath City ou Plymouth Argyle avait en effet du mal à se stabiliser psychologiquement. « Dans le passé, j'ai lutté avec
mes propres combats. Certains jours, je n'avais pas envie de sortir du lit
 » , confie-t-il. Pour s'en sortir, le gaucher ne s'est pas armé d'antidépresseurs mais a simplement utilisé le meilleur médicament 100% naturel : la parole, notamment avec un neuroscentifique du club (Vincent Walsh) devenu psychologue pour l'occasion et qui lui a appris à accepter ses failles mentales.



« Nous sommes des hommes, il est normal de parler. Il est normal d'être vulnérable, il est normal d'être faible, pose le héros de ce mardi. J'ai eu quatre ou cinq séances avec Vin, à la fin de cette saison. C'est comme ici avec notre interview, vous êtes juste assis et vous discutez. "Pourquoi est-ce que je me sens comme ça ? Que se passe-t-il dans ma vie ?" Ce n'est pas une dépression clinique, c'est de l'anxiété influencée par des facteurs environnementaux. L'éloignement de la famille, une blessure grave... Des choses comme ça. »

Un travail (presque) comme un autre


Un travail sur soi qui lui a permis de devenir plus fort, et de remettre Fulham sur la voie de la première division. Un individu en forme dans sa tête et épanoui loin d'une pelouse, c'est en général un footeux plus à l'aise dans ses pompes à crampons et convaincant avec un ballon. Dès lors, pas étonnant que le bonhomme ait pu enchaîner 46 rencontres de Championship en 2019-2020 avant son petit exploit. Même si des crises de panique surviennent encore (chez le barbier, par exemple), Bryan sait désormais comment les maîtriser.


Malgré tout, il arrive toujours au Britannique de lutter pour « sortir du lit. Certains jours, avant le coup d'envoi à 15 heures, je veux être n'importe où mais pas jouer au foot. Tout comme certaines personnes peuvent travailler sur un chantier, et se dire : "Putain, je ne veux pas être ici aujourd'hui". » Seul remède : parler... pour, ensuite, avoir les idées claires devant l'adversaire. Ou devant le but. Fin de chantier réalisé avec succès, début d'un autre un peu plus élevé mi-septembre. Peut-être pas avec un doublé, mais sans anxiété.

Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi

il y a 3 heures Varazdat Haroyan mobilisé pour la guerre Arménie-Azerbaïdjan 27
il y a 4 heures Conseil lecture du mois: La BD "Croke Park, dimanche sanglant à Dublin" 2
Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE