Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Euro 2020
  2. // 8es
  3. // Belgique-Portugal

João Palhinha, loin d'être un feu de paille

Entré en jeu à la mi-temps du match Portugal-France, João Palhinha n'a pas manqué ses débuts à l'Euro. Mieux, il a même crevé l'écran au point de pousser Fernando Santos à imaginer le titulariser pour le huitième de finale face à la Belgique. Une belle revanche pour ce milieu de 25 ans que le Sporting Portugal n'a jamais voulu, avant de comprendre son importance.

Modififié
Devant leur écran de télévision, les téléspectateurs de ce Portugal-France qui ne portaient pas un maillot rouge sur le dos se sont tous posé la question à la mi-temps en voyant le changement effectué par Fernando Santos : « Mais, qui est ce João Palhinha ? » Quarante-cinq minutes plus tard, les interrogations étaient légèrement différentes : « Il sort d’où ce phénomène ? Pourquoi il n’a pas joué avant ? Pourquoi il n’est pas encore au Barça ? » Il faut dire qu’entre-temps, João Palhinha a crevé l’écran. Et notamment sur cette action qui a fait le tour du monde et qui a tourné en boucle sur les réseaux sociaux : celle où João Maria Lobo Alves Palhares Costa Palhinha Gonçalves - son nom complet - met un tacle à Jules Koundé, puis un autre sur N’Golo Kanté pour récupérer le cuir avant de glisser un subtil petit pont à Paul Pogba. Ou comment réussir son premier match dans une compétition internationale.

Le Leõa n'est pas mort


Pourtant, les amoureux de la Liga Nos, eux, n’ont pas attendu cette rencontre face à l’équipe de France pour savoir de quoi était capable João Palhinha. Et ils n’ont pas été surpris de son entrée en jeu. Car finalement, « Petite Paille » a fait ce qu’il sait faire de mieux : tacler - c’est le joueur qui a fait le plus de tacles cette saison en Liga Nos -, récupérer des ballons à la pelle, relancer proprement et envoyer quelques passes longues téléguidées. Un élément précieux qui a permis au Sporting Portugal de remporter un championnat qui n’avait plus atterri dans les mains des Leões depuis 2002. Soit une éternité.


Et si João Palhinha ne pèse pas grand-chose sur le plan statistique - 1 but, 0 passe décisive -, il est pour Rúben Amorim « le joueur qui manquait au Sporting la saison dernière » . Un élément dont on mesure l’importance à son absence, à écouter le coach des Leões : « C'est évidemment un joueur important, il a des caractéristiques très spécifiques que l'on ne retrouve pas dans l'équipe. Celui qui jouera aura d'autres caractéristiques, c'est sûr que nous perdrons en confrontation physique, dans la capacité de combat, dans la capacité à construire, dont on parle peu, mais qui a beaucoup évolué. C'est un joueur très routinier à ce poste. » Des qualités qui n'ont pas manqué de taper dans l’œil de Fernando Santos, qui n'a pas vraiment hésité à l'intégrer dans son groupe de 26 pour l'Euro 2020.

Un paria devenu poule aux œufs d'or


Tout heureux de pouvoir compter cette saison sur João Palhinha, Rúben Amorim est pourtant passé tout près de devoir se passer de son milieu. Retour en août dernier. Alors que le Sporting Portugal se prépare à attaquer la nouvelle saison du côté de l'Algarve, « Petite Paille » , lui reste à Lisbonne où il s’entraîne seul avec un préparateur physique en attendant un transfert. La destination ? Le CSKA Moscou, en passe de plier l’affaire pour 12 millions d’euros. Car chez les Leões, João Palhinha n’a jamais été une option. Arrivé à 17 ans au club, celui qui mange tous les midis au centre d’entraînement et qui repart avec une gamelle pour le soir a d’abord fait son trou dans l’équipe B. Avant d’être prêté successivement à Moreirense, Belenenses et Braga.



C’est d’ailleurs chez les Arsenalistas que le bonhomme a commencé à se faire un nom sous les commandes d’Abel Ferreira, l’homme qui est allé le chercher lorsqu'il évoluait au Sacavenense pour le déposer dans la fosse aux Leões. L’année suivante, c’est sous les ordres de... Rúben Amorim que João Palhinha continue son aventure à Braga. Il en profite même pour inscrire le seul but de la rencontre face au Benfica Lisbonne, pour permettre à Braga de remporter son premier match face au SLB en championnat de son histoire lors de leur 54e affrontement. De quoi s’assurer d’être parfaitement intégré lors de son retour à Lisbonne après deux ans en prêt dans le nord du Portugal. D’autant plus qu’il retrouve Rúben Amorim. Un coach qui va probablement devoir composer sans son baromètre de 25 ans la saison prochaine, puisque Manchester City, Séville, Leicester ou encore Wolverhampton s’intéressent à son profil. Le bonhomme dispose d’une clause libératoire de 60 millions d’euros. Et si d'aventure, après avoir planté un petit pont à Paul Pogba, le milieu portugais venait à mettre Kevin De Bruyne dans sa poche lors du huitième de finale face à la Belgique, ce prix ne devrait pas effrayer les courtisans.



Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Tsugi Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
À lire ensuite
Et Kasper réapparut