Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Valenciennes-Clermont

Prior : « Je devais prendre la succession de Carrasso »

Enfin sorti de son placard bordelais, Jérôme Prior brille à Valenciennes. Auteur d'un début de saison canon, le portier qui vient de fêter ses 24 ans revient sur ses galères girondines, tout en savourant une nouvelle vie qui passera par une réception de Clermont, ce soir.


Après une saison dernière complètement blanche à Bordeaux, tu rejoues enfin au foot. C'est un soulagement ?
Oui, cela fait du bien de retrouver le plaisir, une équipe, un staff... Je n'ai pas eu de mal à retrouver le rythme, parce qu'aux Girondins, je m’entraînais avec Franck Chaumin, l'entraîneur des gardiens de la CFA, ce qui m'a permis de rester en forme. En signant à Valenciennes, j'avais la volonté d'être performant et je m'étais préparé pour.

Qu'est-ce qui a provoqué ta mise à l'écart du groupe professionnel des Girondins, la saison passée ?
De retour de blessure, on m'a demandé d'aller m’entraîner avec la CFA. Je pensais que c'était pour retrouver les terrains petit à petit, et finalement, j'y suis resté. Je ne sais pas du tout pourquoi, ils ne m'ont jamais donné d'explications. Je n'ai jamais su si c'était pour des raisons sportives, ou de personnalité. Et puis, quand un nouveau gardien est arrivé de je ne sais pas où, du jour au lendemain, on ne me disait plus « bonjour. » Donc au bout d'un moment, je n'ai plus cherché à comprendre et j'ai bossé avec les gens compétents qui s'occupent de la réserve.

« Avant un match à domicile contre Rennes, lorsque je suis rentré dans le vestiaire après mon échauffement, Bernardoni était là. C'est comme cela que j'ai appris qu'il avait signé à Bordeaux. » Jérôme Prior
Tu en veux à quelqu'un en particulier ?
Non, c'est du passé. Ils sont comme ils sont. Aux Girondins, il y a de bonnes personnes, et d'autres moins intéressantes. C'est comme ça, c'est le foot... Bordeaux m'a tout de même lancé en Ligue 1, grâce au président Triaud.

Si on en croit ton compte Instagram, cette mise à l'écart t'a au moins permis de voyager. Il y a une destination qui t'a particulièrement plu ?
J'adore Valencia, et Londres où je vais souvent. Là-bas, toutes les cultures sont réunies, les gens ne se jugent pas sur l'apparence, les mentalités sont différentes, c'est un autre monde.

Ton plan initial était de prendre la succession de Cédric Carrasso dans le but bordelais ?
C'était ce que le club et Carrass' avaient prévu, oui.

C'est en janvier 2016, lorsque tu as vu arriver Paul Bernardoni, alors que Carrasso venait de se blesser gravement, que tu as compris que ça tombait à l'eau ?
Jusqu'au dernier moment, Sagnol m'a dit qu'aucun gardien n'arrivait. Et puis, avant un match à domicile contre Rennes, lorsque je suis rentré dans le vestiaire après mon échauffement, Bernardoni était là. C'est comme cela que j'ai appris qu'il avait signé à Bordeaux. Il y a eu plein de trucs comme ça, qui ne sont jamais sortis. Ils m'ont traité comme ils m'ont traité, mais c'est de l'histoire ancienne. Aujourd'hui, je suis heureux à Valenciennes.

Finalement, tu retiens quoi de ces quatre années passées à Bordeaux ? Tu y as tout de même joué 42 matchs, dont 3 de Coupe d'Europe...
Je me suis régalé chez les jeunes, j'y ai gagné la Gambardella (en 2013) avec des coachs super. Et puis j'ai disputé toutes les compétitions possibles : Ligue 1, Coupe de la Ligue, Coupe de France, Ligue Europa... Mais bon, au bout d'un moment, il faut aller voir ailleurs et c'est fait !

« À Valenciennes, on a une bonne équipe, avec une bonne mentalité. C'est une vraie bande de potes. »
Les supporters retiennent surtout ton altercation avec Lamine Sané, après un match contre Nantes en février 2016. Tu peux nous dire ce qu'il s'était vraiment passé ?
Non, si ce n'est que c'était une bagarre comme il en arrive dans tous les vestiaires, sauf que là, des gens ont décidé de faire sortir l'affaire tout de suite après. Il fallait un coupable, ils ont décidé que ce serait moi. Aujourd'hui, Lamine fait sa carrière, je fais la mienne, il n'y a pas de rancœur.

À Valenciennes, en dehors de Sessi d'Almeida, avec qui tu as remporté la coupe Gambardella, tu connaissais déjà d'autres joueurs ?
Je connais Maxime Spano depuis le centre de formation de Cannes, et un peu Baptiste Guillaume pour l'avoir affronté, c'est tout. Mais l'intégration s'est hyper bien passée, j'ai tout de suite été mis dans le bain. On a une bonne équipe, avec une bonne mentalité. C'est une vraie bande de potes.

Ce qui doit surtout te changer, en tant que mec du sud, c'est la région...
Pour l'instant ça va, il fait beau, mais tout le monde me dit de me préparer à l'hiver. On verra... En tout cas, les gens sont gentils, il y a de quoi s'occuper, des jolies villes à côté... Tout ce qu'il faut pour s'épanouir.

Quels sont les objectifs du VAFC, cette saison ?
(Il souffle.) Gagner le plus de matchs possible, et voir à la 30e journée ce qu'on peut viser.

« Il y a huit recrues dans notre équipe type, donc il faut qu'on apprenne à se connaître. Une fois que cela sera fait, je pense qu'on sera un peu plus joueurs. »
Tu es un des meilleurs joueurs de L2 de ce début de saison, tu vas être papa pour la première fois... Il faut monter en L1 pour que le conte de fée soit parfait...
Pour l'instant, c'est une belle saison, il faut savourer et continuer comme cela. On bosse bien, ma compagne va accoucher en janvier... C'est bien. C'est très bien. Pour la Ligue 1, on verra plus tard.

Olivier Guégan, votre entraîneur, est connu pour plutôt bien faire jouer ses équipes. Il vous donne des consignes sur les relances ?
Non, il nous demande simplement d'être efficaces, de ne pas prendre de risques inutiles. On repart au sol quand on peut, sinon on allonge pour jouer les deuxièmes ballons. Il y a huit recrues dans notre équipe type, donc il faut qu'on apprenne à se connaître. Une fois que cela sera fait, je pense qu'on sera un peu plus joueurs.

Quelles différences as-tu notées entre la L1 et la L2 ?
La Ligue 2 est beaucoup plus physique. Sur les corners, il y a beaucoup plus de contacts, les arbitres sifflent moins qu'en Ligue 1.

Tu sais ce que pensent les Girondins de ton bon début de saison ?
Des kinés, quelques salariés ou anciens coéquipiers m'ont envoyé des messages pour me dire de continuer comme ça, qu'ils sont contents pour moi. Il y a aussi des supporters qui continuent à me suivre, ça fait plaisir. Il m'arrive aussi d'avoir Franck Chaumin, François Bommé (entraîneur des gardiens de l'académie des Girondins) ou Patrick Battiston (directeur du centre de formation) au téléphone. Mais pas un mot de la part du staff de l'équipe première.



Propos recueillis par Mathias Edwards
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE

Hier à 14:15 EuroMillions : 188 millions d'€ à gagner + 1 millionnaire garanti ce vendredi
Hier à 15:06 Maxwel Cornet prolonge jusqu'en 2023 20 Hier à 12:30 Dani Alves : « Je suis là pour construire » 10 Hier à 11:55 Une employée du McDonald’s sort du bois après l'interview de CR7 70
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 10:56 David Silva première recrue de Beckham en MLS ? 16 Hier à 10:00 Un club anglais invite un jeune fan daltonien à l'entraînement 25