Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 25e journée
  3. // Bastia/Monaco (0-2)

James régale Monaco

Après avoir disputé une prolongation en Coupe de France cette semaine, Monaco s'impose en costaud à Bastia (0-2). Dans une rencontre où les Corses se sont uniquement montrés dangereux sur coups de pied arrêtés, les Monégasques s'en sont remis à un doublé de James Rodríguez (auteur d'un coup franc et d'un but en contre) pour conforter leur deuxième place au classement.

Modififié

Bastia - Monaco
(0-2)
J. Rodríguez (44'), J. Rodríguez (75') pour Monaco.


Dans une Ligue 1 où le ventre mou commence à la 5e place, Bastia avait profité de la journée de mardi pour effectuer un bond au classement spectaculaire. Grâce à une victoire en match en retard et à la dernière décision dans l'affaire Abdoulaye Touré (ce joueur nantais aligné contre les Corses alors qu'il était suspendu), les hommes de Frédéric Hantz se sont retrouvés avec six points de plus, de quoi se hisser au huitième rang du classement. Oui mais voilà, l'envie ne fait pas tout, surtout quand on lui oppose la finesse du pied gauche de James Rodríguez. Le milieu colombien a inscrit un doublé pour offrir à Monaco une victoire tranquille sur un terrain où seul l'OL s'était imposé cette saison. Les Monégasques ont viré en tête à la fin d'une première mi-temps plutôt équilibrée grâce à un joli coup franc. Le Colombien a ensuite inscrit un but en contre au cours d'une seconde période qui s'est durcie et où les Bastiais ont affiché leurs limites dans le jeu. Au terme d'une semaine où les hommes de Ranieri avaient pourtant disputé une prolongation, l'ASM revient à cinq points du leader parisien.

Le coup de patte de Rodríguez

Après avoir attendu que la brume des fumigènes se dissipe, M. Buquet demande aux attaquants bastiais de refaire l'engagement. Faux départ pour le SCB, à l'image d'un début de rencontre où les insulaires galèrent à s'approcher des buts monégasques. Dans un match aussi plaisant qu'engagé, il ne faut que cinq minutes à François Modesto pour mettre un tampon à James Rodríguez. Qu'à cela ne tienne, même s'ils ne parviennent pas à mettre le pied sur le ballon, ce sont les joueurs de Claudio Ranieri qui se procurent les premières occasions. Kurzawa déboule côté gauche et sert Emmanuel Rivière qui envoie une reprise acrobatique pour tester Jean-Louis Leca, la doublure de Landreau. Servi par Moutinho dans la profondeur, Layvin Kurzawa est ensuite tout près de tromper Leca de la tête pour ce qui aurait été son cinquième but sur les cinq derniers matchs à l'extérieur de Monaco. Abidal en tribunes, c'est Isimat-Mirin qui est chargé de museler Djibril Cissé pour sa première titularisation en L1 avec l'ASM. Le jeune défenseur va amorcer le réveil bastiais en offrant un bon coup franc à Cissé (22e). Sur corner, le Djib' toujours place une tête puissante non loin du poteau. À la réception d'un nouveau coup de pied arrêté, Modesto hérite du ballon au second poteau, mais frappe au-dessus à bout portant. Bastia reprend confiance, mais a toujours autant de mal à inquiéter Subasić dans le jeu. Mais voilà, juste avant la mi-temps, James Rodríguez fait parler la poudre. Après avoir envoyé un caramel de loin, il se fait faucher à l'entrée de la surface (45e). Le Colombien se charge de la sentence et enveloppe côté ouvert (0-1).

Premier doublé en France pour James

Si les Corses reviennent sur la pelouse d'Armand-Cesari en montrant une belle agressivité, une perte de balle de Harek manque de mettre fin à leurs espoirs. Valère Germain coupe la trajectoire du centre de James Rodríguez, mais ça passe à côté. Alors que les esprits s'échauffent et que les cartons jaunes commencent à pleuvoir, Monaco gâche une nouvelle occasion de doubler la mise (63e). Rodríguez décale Fabinho qui centre en retrait pour Emmanuel Rivière, mais le Martiniquais ne parvient pas à attraper le cadre. De son côté, Bastia ne trouve toujours pas la solution. Si le SCB a globalement la possession, seuls ses coups de pied arrêtés sont en mesure de donner des sueurs froides à Claudio Ranieri. Cissé, pourtant en jambes, doit céder sa place, ce qui lui donne l'occasion de jouer la scénette du «  Quoi ? C'est moi qui sors ? Attends, il doit y avoir une erreur, c'est pas possible, et vas-y que je plisse les yeux pour vérifier que c'est bien mon numéro qui est affiché sur le panneau du quatrième arbitre » . Dans une période où les Corses s'étaient installés dans le camp monégasque, ils se font punir en contre (76e). Sur un coup franc renvoyé, Germain chipe la balle dans les pieds de Cahuzac et la donne à Rodríguez. L'ancien du FC Porto traverse la moitié du terrain, pénètre dans la surface bastiaise et place une frappe croisée qui finit dans le petit filet opposé (0-2). Tandis que les Monégasques s'efforcent de gérer dans le dernier quart d'heure, Boudebouz tente de sauver l'honneur d'une frappe de loin, mais non, le score en restera là.

Par Arnaud Di Stasio
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:17 Euro Millions : 99 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti
Hier à 18:09 Gervinho vers Parme 16 Hier à 17:00 Une ville anglaise ne veut plus des supporters 4 Hier à 16:30 Le fils de Ronaldinho cache son identité lors d'un essai 26
Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 13:30 Un match de Liga prochainement joué aux States 63 mercredi 15 août Quand les écrans de Bristol Rovers diffusent le téléphone rose 13 mercredi 15 août Mathias Pogba recalé par un club de D3 allemande 28 mercredi 15 août La finale de la Copa Libertadores en un seul match à partir de 2019 9 mercredi 15 août Iniesta plante déjà son deuxième but au Japon 18 mercredi 15 août Il chambre les fans adverses, mais son but est hors jeu 18 mercredi 15 août À l'Ajax, on maîtrise l'art de la roulette 5