Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Demies
  3. // ASSE-Rennes (2-1)

Chicandier : « Même si on prend une tannée contre le PSG, on marque l'histoire ! »

Son expression "Bleu Métal", ses analyses, ses formules pas toujours légères et ses vidéos selfies dans sa bagnole derrière ses lunettes de soleil ont fait de Jason Chicandier un véritable phénomène du web. Amoureux de sa ville de Saint-Étienne, il a bien évidemment quelques mots à dire sur la belle qualification des Verts pour la finale de la Coupe de France...

Modififié
Comment as-tu vécu cette demi-finale, pas trop la gueule de bois ?
Je n’ai pas vu le match parce que malheureusement on jouait sur scène. En revanche, je me suis quand même truffé la gueule ! Je le pressentais, quand je suis sorti de scène, j’ai capté que c’était bon. Je suis même pas allé voir sur Internet, j’étais en train de m'aplatir cinq-six gin to dans la gueule, et pendant ce temps, je recevais des textos qui disaient : « On va en finale ! » Et là, j’ai compris que j’avais vu juste. Ironie du sort, j’étais hier soir en compagnie d'amis lyonnais. Des gros ******* de leur race ! (Rires.) Du coup, ma petite victoire de Sainté, ils s’en tartinaient les roubignoles. Et pour autant, je leur ai dit : « Si ça vous ennuie pas les copains, même si vous vous en battez les caramels, moi je fête ça dignement. » Donc j’étais seul, mais fier de supporter les Verts.

« On peut se manchonner avec des supporters adverses et aller s’enfiler des Suze derrière ensemble. »
Même si tu dis ne pas être un pur aficionado, tu as quand même ta manière bien à toi de célébrer une victoire des Verts...
J’aimerai toujours le football parce que j’ai la chance de pouvoir le célébrer à travers les yeux de mes potes. Mon meilleur ami, qui s'appelle Sylvain, est ce qu'on appelle le vrai fervent supporter des Verts depuis ses trois ans. Et j’adore quand il me dit : « Être supporter de Saint-Étienne, c’est signer pour tout le lot de souffrances qui va avec. » Même si perso je ne suis pas à fond sur la chose, je trouve ça beau. Quand je le vois chialer, j’arrive à saisir toute la noblesse de ce sport. C’est pour ça que, quand on gagne contre Rennes hier, même si certains bouderont leur plaisir sur la Coupe de France en appelant ça un lot de consolation, moi je vois uniquement l’importance que ça prend dans le cœur des vrais supporters stéphanois. Et même si c’est contre le PSG et qu’on va se prendre une tannée, on s’en fout : on y est, on marque l'histoire.

Tu la sens mal, cette finale contre le rouleau compresseur parisien ?
C'est comme si t’arrivais devant une star du porno et que t'avais un micropénis... On ne part pas gagnant ! Mais c’est la beauté du jeu. Comme dans Rocky, quand il affronte Creed et qu’il se prend une tannasse, mais sa tannasse, elle est belle. Donc si on gagne, ce sera tellement inespéré qu’on jubilera du scénario David contre Goliath. Mais si on perd, ce qui m’intéresse, c’est comment on perd. En prenant la branlée dans les dix premières minutes sans réussir à tenir la balle ? Moi, ce que j’aime dans la vie, c’est le panache, et j’attends de belles surprises de la part des Verts.



38 ans que les Verts ne sont pas allés aussi loin. Qu’est-ce que tu as ressenti en voyant les images de liesse ?
En plein syndrome coronavirus, je ne sais pas si c’était le top niveau sanitaire, mais en tout cas ça m’a fait du bien de voir une telle exaltation. Sainté, c’est vraiment ma ville, je connais toutes les larmes, la souffrance, et je connais toute la poésie que le foot peut apporter. Et voir des images un peu sympas de la ville, qui ne soit pas des photos de zones sinistrées ou moches, c’est magnifique. Il y a un truc qui transcende l’actu, je ne suis pas médecin, donc je ne raisonne pas avec cette casquette-là, mais quand je vois des images de joueur qui pleurent de joie et qui s’embrassent, je trouve ça presque poétique.

« La finale face au PSG ? C'est comme arriver devant une star du porno avec un micropénis... »
L’ASSE pour toi, ça représente de bons souvenirs ?
Je dois être honnête, à la base je ne suis pas un énorme expert de foot. En revanche, je peux te parler longtemps d’ambiance et de super soirées football que j’ai vécues. Tiens, comme ce derby, il y a une vingtaine d’années. Avec des potes, on est tombé sur des ultras lyonnais qui étaient tous en pantoufles. Comme il s’étaient fait chatouiller avant, leurs pieds avaient triplé de volume et ils pouvaient rien chausser d’autres. Et quand les mecs commencent à crier « Allez Lyon ! » dans notre tribune et à vouloir se battre, ça fait bizarre de te dire que tu vas échanger des manchettes contre des types en charentaises. Perso, c’est quand j’ai pris un front que j’ai compris que ça faisait partie du jeu. Je suis sympathisant, c’est le prix de ce noble sport. (Rires.) En plus, ce que j’ai appris avec le temps, c’est que parfois on peut se manchonner avec des gars, ça n'empêchera pas derrière d’aller au bar ensemble pour s’enfiler des Suze.


Dis-nous ce que tu vas faire si Saint-Étienne gagne la coupe : un nouvel « arrosage de fiandard » en perspective ?

J’hésite depuis longtemps à me faire un tatouage. J'y étais vraiment hostile, mais petit à petit ça commence à me titiller. Il est pas improbable, si Sainté va au bout, que je me fasse un petit tatouage 42, avec l'étoile bien sûr ! Côté troisième mi-temps, malheureusement je serai en train de jouer ma dernière pendant la finale. On est très triste de ne pas pouvoir y assister, mais on a tous nos potes qui vont affréter un bus de Saint-Étienne et on va pouvoir se retrouver à la Divette de Montmartre (un bar stéphanois dans le 18e arrondissement de Paris, N.D.L.R.) pour s’arroser la croupe de façon velue !


Dernière question : est-ce que tu as prévu d'appeler un éventuel futur enfant Ryad, comme Boudebouz, ou as-tu un autre projet ?
Alors, sans tabler sur quelque chose d’aussi excentrique, j’ai un vrai projet artistique que je veux mener à bien dans cette ville. Grosso modo, au même titre que les centres de formation de l’ASSE pour le foot, j’aimerais faire un parallèle pour les jeunes qui écrivent. Je suis de plus en plus quémandé par les sportifs stéphanois pour parrainer ou encadrer ceci-cela, mais moi ce que je veux, c’est redorer le blason de cette ville, en offrant plus de relais aux jeunes qui écrivent et enfin montrer qu’à Saint-Étienne, il se passe des belles choses. Plus que l’ASSE, j’aurai toujours Saint-Étienne tatoué au fond de mon cœur.

Suivez Jason Chicandier sur Twitter !




Tous propos recueillis par Romain Lamigeon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom