Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Napoli-Fiorentina (1-0)

Insigne plie la Fiorentina

Longtemps imprécis dans le dernier geste, le Napoli a dû attendre un but tardif d'Insigne pour dompter une Fiorentina à la défense fixation béton.

Modififié

SSC Napoli 1-0 Fiorentina

But : Insigne (79e) pour le Napoli

Ça devait bien finir par payer. Dominateurs et très remuants devant, les Partenopei ont mitraillé à l'aveugle la cage florentine pendant plus d'une heure de jeu, en vendangeant allègrement. Puis un homme nommé Lorenzo Insigne a réglé la mire à dix minutes du terme. Suffisant pour définitivement rassurer les siens, essayer de faire bouillir le San Paolo et repartir du bon pied.

Florence fait de la résistance


Excédé par l’augmentation des prix des places récemment annoncé par la direction napolitaine, le public des Partenopei a d'abord décidé de tirer la tronche. Conséquence : le San Paolo se retrouve aux deux tiers dégarni pour accueillir la Fiorentina ce samedi après-midi. Ça n’empêche pas le Napoli de rentrer d'entrée de jeu dans le lard des Violets, rapidement privés de billes. Les Azzurri en profitent pour allumer quelques départs de feu dans la surface adverse : Hamšík et Zieliński mettent la patte sur le jeu et lancent Callejón puis Insigne, dont les volées flirtent successivement avec le poteau de Drągowski.


La Viola reste pourtant cool, laisse passer l'orage en rentrant dans sa carapace, puis sort peu à peu les dents en contre, en profitant notamment des rushs énervés de Federico Chiesa sur l'aile droite. Mais c'est Valentin Eysseric qui est à deux doigts de croquer son premier bout de napolitain. L'ex-Niçois envoie un énorme parpaing aux trente mètres sur le but de Karnézis, obligé de sortir le grand jeu pour préserver le statu quo.

Insigne de victoire


Pas découragé, Naples continue de mettre la gomme et monte d'un cran collectivement. Hamšík, à la conclusion d'un superbe mouvement collectif initié par Zieliński et relayé par Callejón, envoie d'abord une frappe dans la stratosphère. Puis Mertens signe un tir enveloppé qui lèche le montant gauche florentin. Joli, mais toujours trop imprécis pour lézarder le mur violet. Ancelotti se décide alors à faire entrer Arkadiusz Milik en jeu pour trouver la dose de finition qui manque encore aux offensives de ses poulains.


Et comme souvent avec l'ancien gourou de Milan, le changement paye cash : l'attaquant polonais sert subtilement Insigne dans la surface, qui conclut à bout portant et libère enfin les siens. Énorme soulagement pour le Napoli, qui n'a plus qu'à gérer tranquillement son affaire. Et se remet la tête à l'endroit après sa défaite lors de la troisième journée de Serie A, face à la Sampdoria. Place à la suite.




SSC Napoli (4-3-3) : Karnézis – Rui, Koulibaly, Maksimović, Hysaj – Zieliński, Hamšík, Allan – Callejón, Mertens, Insigne. Entraîneur : Carlo Ancelotti.

Fiorentina (4-3-3) : Drągowski – Milenković, Hugo, Pezzella, Biraghi – Gerson, Veretout, Benassi – Chiesa, Eysseric, Simeone. Entraîneur : Stefano Pioli.

  • Résultats et classement de Serie A

    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 59 minutes Diego Maradona : « Mourinho est le meilleur coach du monde » 17
    Hier à 18:00 Drame de la rue d’Aubagne : Mbappé va rencontrer le fils de l'une des victimes 91

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE
    À lire ensuite
    Mister De Zerbi