Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Italie -J30 -Napoli-AS Roma (2-1)

Insigne douche la Roma

Dominateur, mais tenu en échec par la Roma à l'heure de jeu, le Napoli s'en est remis à un pion merveilleux d'Insigne, pour faire plier la Roma en toute fin de rencontre. Un succès laborieux, mais mérité pour les Partenopei, qui confirment leur excellente forme du moment.

Modififié

SSC Napoli 2-1 AS Roma

Buts : Callejón (55e), Insigne (82e) pour le Napoli // Mkhitaryan (60e pour la Roma

C'est bien connu, Gennaro Gattuso a un organe vocal du genre costaud. Ce dimanche, le coach partenopeo a beaucoup gueulé au San Paolo, et ses hommes, privés de public, ne pouvaient pas faire mine de ne pas pouvoir l'entendre. Difficile de savoir si les consignes de Rino ont fait la différence, mais une chose est sûre : la Roma, nettement dominée, n'a pas fait le poids ce soir, et Naples confirme que sa saison post coronavirus est partie pour finir sur des bases solides.

Le gruyère romain, le rythme napolitain


Il fait près de 25 degrés à Naples ce dimanche, et la chaleur qui enveloppe ce derby du soleil semble plonger les défenses des deux formations dans une drôle de torpeur. Surtout celle de la Roma, dont l'arrière-garde prend vite des airs de calendos grandeur nature. Les longues ouvertures de Zieliński larguent à plusieurs reprises Smalling et Mancini, quand Insigne trouve Callejón esseulé à l'entrée de la surface, mais l'Espagnol cochonne tout seul ce qui aurait pu être une superbe occasion. C'est finalement Milik qui se procure la plus belle opportunité du premier acte, en propulsant un énorme coup de boule sur la barre de Pau Lopez. En face, la Roma tente de suivre comme elle peut le tempo azzurro et revient à ses fondamentaux, en cherchant Džeko en pivot ou en profondeur. Mais le Bosnien est trop esseulé pour fausser compagnie à son duo de chiens de garde du soir, constitué de Manolas et Koulibaly.

Insigne et c'est pesé


Dominés, les Giallorossi vont logiquement finir par plier. Callejón, servi par un centre enveloppé de Mario Rui, file dans le dos de la défense pour ajuster Pau Lopez à bout portant. Naples a dès lors envie de dérouler, mais la Louve serre les crocs, se planque dans sa tanière et attend une ouverture pour plonger en contre. Une faille que trouve Mkhitaryan en fixant Di Lorenzo, avant d'égaliser d'une frappe coup de pied croisée. Cette fois-ci, la Louve pense sonner la fin d'une chasse dont elle ne sera plus la proie. De fait, après l'heure de jeu, les débats s'équilibrent, et les deux formations, cramées physiquement, sont plus souvent vues en train de trottiner que de sprinter. Un climax beaucoup trop pépère aux yeux de Lorenzo Insigne : en fin de rencontre, Il Magnifico y va de son crochet extérieur à l'entrée du coin gauche de la surface, avant d'envoyer une merveille dans la lucarne adverse. La Roma ne s'en remettra pas, et Naples recolle aux basques du club de la capitale : au soir de cette 30e journée, Partenopei et Romains comptent chacun 48 points au classement de la Serie A.



SSC Napoli (4-3-3) :Meret - Di Lorenzo, Manolas (Maksimović, 63e), Koulibaly, Mario Rui - Fabian Ruiz, Demme (Lobotka, 70e), Zieliński - Callejón (Lozano, 70e) , Milik (Mertens, 63e), Insigne. Entraîneur : Gennaro Gattuso.

AS Roma (3-4-2-1) : Pau Lopez - Smalling (Fazio, 30e), Mancini, Ibáñez - Zappacosta, Pellegrini, Veretout, Spinazzola - Kluivert (Zaniolo, 66e), Mkhitaryan - Džeko. Entraîneur : Paulo Fonseca.



  • Résultats et classement de Serie A

    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi

    Partenaires
    Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
    À lire ensuite
    Liverpool engourdit Villa