Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // PSG-Nantes

Louza, label maison

Depuis le début de saison, le FC Nantes s'appuie de plus en plus sur son centre de formation, et notamment sur la talentueuse génération 1999. Parmi celle-ci, Imran Louza, 20 ans, a sérieusement tapé dans l'œil de Christian Gourcuff, au point de s'imposer comme un titulaire en puissance chez les Canaris.

Dans la froideur d’un 32e de finale de Coupe de France, il fallait un coup de chaud. Ce vendredi 4 janvier, la Beaujoire doit attendre la 71e minute pour avoir le droit à son petit frisson. Le jeune Imran Louza a 19 ans, connaît sa première titularisation dans le groupe professionnel du FC Nantes, et en profite pour marquer le premier but de sa carrière lors d’un succès tranquille contre Châteauroux (4-1) devant un peu plus de 10 000 spectateurs. Le milieu de terrain inscrit le pion du 3-1, d’une jolie frappe enroulée du gauche, sans contrôle, après un service de Kalifa Coulibaly. « Je m’en souviendrai toute ma vie, toute ma vie, hallucine-t-il dans les coulisses de l’enceinte nantaise après la rencontre. C’est un rêve de gosse, ce que j’ai vécu ce soir, je peux pas vous le décrire. C’était un match particulier pour moi, mon premier en pro. » La première pierre posée par un mec quasiment devenu incontournable chez les Jaune et Vert dix mois plus tard.

Made in Nantes


Il faut comprendre l’émotion du bonhomme : Imran Louza est un enfant de Nantes. Né dans la Cité des Ducs, il grandit dans les quartiers nord de la ville et commence à tâter le cuir à l’Étoile du Cens, un club nantais. Mais le talent du petit gaucher ne met pas longtemps à taper dans l’œil des dirigeants canaris, définitivement convaincus lors d’un tournoi à la Jonelière. À 7 ans, Louza débarque à l’école de foot et s’impose rapidement comme une tête de gondole de la génération 1999, tout comme son grand pote Élie Youan, qui grignote lui aussi ses premières minutes chez les professionnels en ce moment, auquel il a offert son premier but le mois dernier contre le Paris FC en Coupe de la Ligue. « On joue ensemble depuis les U7, ça aide beaucoup, confie-t-il à Ouest-France. C’est toujours une chance d’avoir quelqu’un sur qui compter chaque jour à l’entraînement, et même en dehors. C’est un vrai plus. »


En vérité, Louza n’a besoin de personne pour grimper les échelons, avant d’intégrer le centre de formation du FC Nantes. Une étape de plus vers le rêve ultime, celui de signer professionnel dans son club de cœur, dont il va voir les matchs en Tribune Loire avec sa mère depuis tout petit. À partir des U14, il se pose définitivement au poste de milieu de terrain, où il peut essayer d’imiter son idole Iniesta. Surtout, il s’impose rapidement comme un leader, un joueur de caractère, assez légitime pour enfiler le brassard de capitaine avec l’équipe réserve ou même pour être élu au Comité d’entreprise en 2017 pour représenter les joueurs avec Abdoulaye Dabo. Sur le terrain, Louza rappelle une autre figure de proue de la formation nantaise, Valentin Rongier. En National 2, toujours avec la réserve des Canaris, sa qualité de passe redoutable et son élégance balle au pied frappe les habitués de la Jonelière. Sans surprise, il signe son premier contrat professionnel en février 2018, plusieurs mois après ses compères Youan et Basila, et se tourne déjà vers la suite. « La réussite précoce peut parfois faire perdre le sens du travail, mais pas chez lui, détaille Pierre Aristouy, son entraîneur en N2, à Ouest-France. À cet âge, tous ne mûrissent pas à la même vitesse, et lui avance pas à pas. Il a connu une progression linéaire. » Plus d'un an après, il a littéralement séduit Christian Gourcuff.

Bienvenue chez les grands


Le 24 mai dernier, Vahid Halilhodžić profite d’une dernière journée sans enjeu contre Strasbourg (défaite 1-0) pour lancer Louza dans le grand bain de la Ligue 1. Un mois plus tard, Nantes sécurise sa pépite, et le joueur de 20 ans signe une prolongation de contrat jusqu’en 2024. En parallèle du bazar en interne, Louza fait la préparation avec le groupe professionnel et profite même de l’arrivée en catastrophe de Christian Gourcuff sur le banc de l’équipe professionnelle. À peine une semaine après sa prise de fonction, le technicien français est séduit et annonce la couleur : « Imran est un garçon qui me plaît bien en tout cas. Je n’aurai pas peur de le lancer. » Les paroles laissent place aux actes, le Breton lui offrant sa première titularisation dans l’élite cinq jours plus tard, à domicile contre l’OM (0-0), au poste inhabituel d’ailier droit. « J’ai eu toute la semaine pour m’adapter au poste, balaye Louza après la partie. Le coach m’a fait confiance et ça fait plaisir. » La pépite est lancée.


Depuis, il n'a (presque) plus quitté le groupe de Gourcuff. D'abord réutilisé sur un côté, Louza se fait une place dans l'entrejeu depuis quelques semaines, que ce soit derrière l'attaquant ou un peu plus bas sur le terrain, dans le rôle du relayeur. Le 10 novembre, il marque son premier but en Ligue 1 contre Saint-Étienne (2-3) devant son public. Un rêve de plus. Et un avenir déjà radieux, comme l'a laissé entendre son coach récemment en conférence de presse : « Il a beaucoup progressé ces dernières semaines. C'est un joueur qui est important pour l'équipe, qui sera très important pour l'avenir du FC Nantes. C'est aussi quelqu'un d'ambitieux, de mature, capable d'analyser, vraiment un exemple du joueur de foot qui me plaît. » En moins d'un an, le chemin parcouru par le jeune adulte est impressionnant.

Main courante, suspension et sélections


Un seul bémol au milieu de cette progression fulgurante : une suspension incompréhensible. Rien à voir avec un mauvais geste sur une pelouse du championnat de France ou une contestation, l'histoire s'est déroulée lors d'un match amateur de Régional 1 entre Orvault et Mayenne. Ce jour-là, le Nantais se trouve derrière la main courante et assiste à la grave blessure de Souareba Diakhaby, son meilleur ami. Dans la foulée, Louza fonce sur le pré pour soutenir son pote et lui passer sa mère au téléphone. Sauf que le délégué de la rencontre se paye le joueur dans le rapport, lui reprochant d'avoir pénétré sur la pelouse « sans autorisation » et d'avoir tenu des « propos blessants » à l'arbitre, selon les confidences d'un proche à 20 Minutes. Résultat, la Ligue des Pays de la Loire lui a infligé une suspension de quatre matchs (dont trois ferme), avant de réduire la sanction à deux matchs en appel. De quoi provoquer la colère noire de Gourcuff : « Je voudrais juste revenir sur la suspension d'Imran. C'est complètement surréaliste et aberrant. Je connais Imran, je connais sa correction. Il y a un sentiment d'injustice très profond. » Une preuve supplémentaire que le môme a changé de statut.


D'ailleurs, en club comme en sélection, Louza a déjà changé de dimension. Il faut rembobiner jusqu'à septembre 2017 pour comprendre l'ambition du Franco-Marocain : après avoir repoussé de nombreuses sollicitations, il répond positivement à une convocation avec les U20 du Maroc pour l'expérience et se donner de la visibilité. Un pari gagnant, le milieu marquant même un but lors d'un succès contre... la France (3-2). Mais aujourd'hui, Louza a fait son choix, il veut porter le maillot bleu. Depuis la rentrée, il s'est fait une place dans le groupe des Espoirs de Sylvain Ripoll (6 sélections). « Ça me permet de voir autre chose, de sortir du contexte du club, se réjouit-il dans Presse-Océan. Comme il n’y a pas de matchs en club, on se concentre sur la sélection, surtout qu’il y a des choses à aller chercher : l’Euro, les Jeux olympiques. Ça donne de la confiance d’être appelé en sélection. » Comprendre, le jeune Nantais est prêt à jouer sur plusieurs tableaux afin de poursuivre sa progression. Qu'elle paraît lointaine, cette première dans la fraîcheur de janvier.

Par Clément Gavard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur

Hier à 22:11 Le tirage complet des 32es de finale de la Coupe de France 50 Hier à 18:41 EXCLU : 10€ offerts sans déposer pour parier sur la Ligue des Champions !
Hier à 21:09 Canal + récupère les droits TV de la Ligue 1 pour 2020-2024 21 Hier à 18:17 Le récap de la #SOFOOTLIGUE
Hier à 15:37 Une information judiciaire sur l'attribution au Qatar du Mondial 2022 a été ouverte 46 Hier à 15:00 La Coupe de la Ligue et les colères du patron de France Télévisions 40
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 13:24 Mourad Boudjellal lorgne le Sporting Club de Toulon 38
À lire ensuite
Les notes de Lyon-Lille