Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options

« Il y avait aussi des matchs de merde avec Bielsa »

Il y a quelques semaines, Mourad Aerts, journaliste marseillais, sortait un bouquin sur l'année de Marcelo Bielsa à l'OM. Une saison particulière, qui a passionné au-delà des Bouches-du-Rhône.

Mourad, est-ce qu'on peut comparer ton livre sur Bielsa au documentaire de Netflix sur Sunderland ?
Je vais commencer par dire que je n'ai pas beaucoup aimé Sunderland Till I Die. Ça passe à côté du football. C'est le regret avec plein de séries, notamment avec celle d'Amazon sur le Leeds de Bielsa. J'ai l'impression que ce ne sont pas des amoureux de football qui font ces séries. Ce qui est exceptionnel dans le football, ce sont les émotions, comment tu es pris dans l'histoire, dans ce qu'il se passe. Mais oui, quelque part, c'était mon but initial de faire vivre ou revivre ces émotions-là. Cette saison-là, je l'ai vécue en tant que simple supporter. Ça faisait vingt ans que je suivais le foot, l'OM et d'autres équipes pour lesquelles je m'étais pris d'affection. Mais quand ton équipe est entraînée par Bielsa, c'est une histoire différente. Il s'agissait d'expliquer pourquoi.

Et la différence avec le docu sur Sunderland, c'est qu'il n'y a pas de drone ou de showrunner. Tu décris les matchs, tu te recentres sur le football.
Je réfléchis beaucoup sur mon rapport au football et c'est devenu mon travail de raconter les matchs. Pour faire ce livre, j'ai revu tous les matchs et toutes ces émotions sont revenues. Et quand tu regardes ça de manière froide, tu vois que ce n'est pas le Barça de Guardiola. Il y avait aussi des matchs de merde, des matchs où l'équipe n'arrivait pas à faire ce qu'elle voulait. Mais tu avais pourtant toujours quelque chose de prenant, c'est ça que j'ai essayé de raconter. Tu n'as pas forcément besoin de drones, il faut d'autres moyens pour comprendre ça. C'est là que le foot moderne se plante avec la Ligue des champions : « Regardez on a plein de stars, on est trop forts, on est trop bien. » Mais en réalité, il te manque ce truc qui te prend aux tripes.

« Avec Bielsa, tout repose sur le foot, donc les supporters s'y retrouvent. »
Ce livre peut-il s'adresser à des gens qui n'ont pas vu cette saison, mais qui veulent savoir ce que c'était ou est-ce qu'il faut impérativement l'avoir vécue ?
Je ne sais pas si cela répond à la question, mais j'ai eu des retours de supporters d'autres équipes qui me disent : « Franchement, je déteste l'OM, mais cette année-là, merci de me la faire revivre. »

L'impact de Marcelo Bielsa à l'OM, c'est aussi d'avoir remis en cause, avec sa méthode, les us et coutumes du club et des personnes qui y travaillaient, avec qui les supporters n'étaient pas vraiment en phase...
Je me rappelle un édito de Pascal Praud : « Le syndicaliste sur sa glacière qui prend le pouvoir dans une usine » . Si on veut, ouais... Il est syndicaliste pour les supporters, son football est pour les supporters, au mépris des intérêts financiers qui peuvent aller avec l'importance d'obtenir des résultats sur certains matchs. Avec Bielsa, tout repose sur le foot, donc les supporters s'y retrouvent. Cela a aussi un côté subversif, car dans les médias, les voix que l'on entend principalement, ce sont celles des anciens joueurs. Ils prêchent forcément pour leur paroisse, toute l'année ils disent que c'est grâce aux joueurs qu'un club tourne, j'entendais encore Govou dire il y a pas longtemps que les entraîneurs « ça va, ça vient » . Quand c'est un entraîneur qui est à la base de tout, cela bouscule certaines de leurs certitudes.

La chance de Bielsa, dans son parcours, c'est aussi d'avoir un Michel catastrophique derrière, non ? Si Gerets a Michel comme successeur et pas Didier Deschamps, il prend encore plus d'importance dans l'histoire de l'OM...
Mais quand Deschamps gagne des titres, il y a des voix pour s'élever et dire que c'est quand même du fait de Gerets. L'OM, toutes les années, il y a une histoire incroyable qui s'y passe. Celle de Bielsa, c'est juste une histoire de plus dans la grande légende de ce club. Les gens qui touchent le public par ce qu'ils proposent sur le terrain restent d'une manière ou d'une autre.

Puisqu'on parle beaucoup d'émotions sur cette saison, il y a forcément un match qui te tient plus à cœur que les autres.
Je suis très attaché à la victoire contre Bordeaux (3-1 au Vélodrome). L'OM sort de trois défaites et le contexte autour du match, c'était « ça y est, son équipe rentre dans le rang, elle est fatiguée, et puis Willy Sagnol, ça c'est un coach bien de chez nous qui va comprendre » . Je pense que c'est un match typique de Ligue 1 : on essaie plus de piéger son adversaire que de lui imposer quelque chose. Quand Bordeaux ouvre le score, tu sentais tout le football français qui te faisait la morale sur les attaques à tout-va. Mais l'OM trouve les ressources pour s'imposer avec un but de Gignac qui va presque doucement dans le but, comme pour te faire languir avant d'exploser.

Il y a un passage génial dans le livre au moment de son départ, avec le témoignage de supporters qui ont envie d'avoir un avis définitif, mais qui ne savent pas s'il faut lui en vouloir ou pas.

C'était mon objectif. Le moment où Bielsa part, c'est une déflagration commune à tous les supporters de l'OM. Ça part dans tous les sens. À Marseille, ceux qui en veulent encore à Bielsa, c'est surtout pour ce moment où ils se sont sentis abandonnés. J'ai préféré raconter ce qu'il se passait à ce moment-là dans la tête des supporters que les complots qui étaient alors énumérés. La vérité, on la connaît plus ou moins, même s'il y a des nuances, sans doute. Avec Bielsa, jusqu'au bout, tu subis le truc. Derrière, tous les entraîneurs qui sont arrivés à l'OM ont été jugés à l'aune de Marcelo Bielsa.

« La saison de Bielsa à l'OM, c'est juste une histoire de plus dans la grande légende de ce club. »
Pour finir, imaginons que tu peux ne voir qu'un seul match de foot d'ici à la fin 2020 : soit la finale des plays-off pour l'accession en Premier League avec le Leeds de Bielsa, soit un tour préliminaire de Ligue des champions de l'OM. Tu regardes quoi ?
C'est traître, ça... Si c'est un tour préliminaire de Ligue des champions avec Villas-Boas à la tête du club contre l'Ajax et qu'il a réussi à faire une belle équipe malgré les contraintes financières, je reste sur l'OM. Mais si c'est un OM au rabais avec René Girard et Nolan Roux en attaque contre un très gros où tu sais que tu n'as aucune chance, je me fais les plays-off de Leeds. Je choisirai toujours l'OM devant une équipe de Bielsa, malgré tout.

À lire : OM Bielsa - Mourad Aerts




Propos recueillis par Michaël Simsolo
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE

il y a 6 heures Georges Best, Rapinoe, OM... Offrez-vous un tirage photo exclusif !
Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons