Advertisement
Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Corruption

Il aurait arrangé entre « 80 et 100 matchs »

Modififié
Wilson Raj Perumal, 49 ans, est singapourien et accessoirement un des plus gros corrupteur de match de foot.

CNN a diffusé mardi l'interview de celui qui revendique la corruption d' « entre 80 et 100 matchs » de football à travers le monde. Repenti, il confie avoir gagné 5 millions de dollars. C'est l'explosion d'internet qui l'a motivé dans son entreprise : « On pouvait voir des matchs partout dans le monde. J'avais une opportunité en or de cibler des pays vulnérables, faciles à soudoyer. »

Pourtant, pour sa première tentative, un Zimbabwe-Bosnie, Wilson s'est planté. Peu importe, il a pu accumuler un paquet de contacts par la suite, comme le raconte Terry Stean, ancien enquêteur de la FIFA : « Il a 38 pays dans son répertoire, avec des dirigeants et des joueurs pour chacun d'entre eux. Si ensuite vous allez voir sur son ordinateur portable, il y a 50 autres pays. La FIFA compte 209 membres, nous parlons donc d'un quart des nations pour une seule personne. »


Aujourd'hui, Wilson met à profit son expérience pour aider les autorités à lutter contre les matchs truqués. Et faire sa petite analyse : « Le football n'est plus un sport. C'est plus un business maintenant. Nous essayons juste d'en faire sortir de l'argent. Les gens veulent gagner et ils feront tout pour obtenir des résultats. » BT
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:38 Les capitaines des équipes de Liga s'opposent à la délocalisation aux USA 57 Hier à 12:55 Avant Bielsa, Leeds pensait à Conte et Ranieri 25
Partenaires
Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
lundi 20 août Une équipe amateur à Caen coachée par ses supporters 23 lundi 20 août Euro Millions : 107 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti 2 lundi 20 août Ronaldo, Salah et Modrić nommés pour le titre de joueur UEFA de l'année 61 lundi 20 août Le maillot sans sponsor de River Plate bat des records 66