Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // PSG-Lille

Ikoné la chanson

Arrivé cet été au LOSC en provenance du PSG, Jonathan Ikoné incarne à lui seul la nouvelle mouture du projet lillois, ainsi que la difficulté des jeunes Parisiens à éclore dans leur club formateur. Et ce petit détour au Parc des Princes sera l'occasion de retrouver ses anciens coéquipiers, dont une vieille connaissance de Bondy, devenue entre-temps championne du monde.

Modififié

Il semblerait bien qu’un cap soit passé pour Jonathan Ikoné. Celui qui fait de lui, à 20 ans, un joueur titulaire dans un club de Ligue 1. Douze matchs avec les Dogues, dont huit entamés, un but, une passe décisive et une seconde place au classement. À Lille, il s’éclate avec Nicolas Pépé à sa droite et Jonathan Bamba à sa gauche. Le genre de situations qui poussent à croire que l'attaquant polyvalent a bien fait de signer cet été dans le Nord et quitter pour de bon son club formateur, le Paris Saint-Germain, contre 5 millions d’euros et après avoir passé les 18 derniers mois en prêt à Montpellier. Ces retrouvailles, en marge d’un sommet du championnat, n’ont rien d’anodin. Car voir Jonathan Ikoné de retour dans la capitale est aussi une manière de mesurer à quel point les fortunes sont diverses pour les jeunes du bassin parisien, passés ou non par les mailles du PSG.

Paris sous les mômes


Ce vendredi, le LOSC se déplace au Parc des Princes avec pas moins de sept titis parisiens. Si Nicolas Pépé (Angers), Jonathan Bamba (Saint-Étienne), Adama Soumahoro (Lille) ont été formés en province, Mike Maignan, Fodé Ballo-Touré ou Boubakary Soumaré sont aussi des transfuges de la formation parisienne. Et Ikoné croisera sur le terrain ou en tribune des garçons avec qui il s’est fait les dents en équipes jeunes, mais qui portent toujours les couleurs du club : Christopher Nkunku, Moussa Diaby, Stanley Nsoki, Sébastien Cibois, Antoine Bernède ou encore Colin Dagba. Et si cette profusion de jeunes pousses labellisées PSG est remarquable, illustrant le vivier à disposition du champion de France, elle met aussi en exergue la difficulté d’y percer.


Intégré au groupe pro en 2016, après avoir remporté le championnat de France U19 et atteint la finale de Youth League, « Jorko » voit son histoire avec les pros se résumer à 222 minutes à une époque où Unai Emery essayait d’intégrer certaines des pépites locales. Le gamin a même eu l'opportunité de goûter à la Ligue des champions à Ludogorets. « Quand le coach m’a appelé en me faisant signe que j’allais entrer, j’étais choqué, je n’y croyais pas. Je n’ai joué que quelques minutes, mais j’ai réussi à faire une passe dé’ pour Serge Aurier. Bon, il a raté, il n’a pas marqué, mais pour moi ça reste une passe dé’ quand même. D’ailleurs, le coach me l’a dit à la fin du match. » Mais dans un effectif rempli de stars, difficile de péter ce plafond de verre et l’étape du prêt apparaît alors une évidence pour poursuivre sa progression.


Splash Brothers


Dans l’Hérault, il ne saisit pas tout de suite la chance que représente cette expérience et il faut plusieurs mois et quelques discussions avec Michel Der Zakarian pour qu’il en prenne conscience. « Quand tu viens à l'entraînement, que tu rêves, que tu ne penses qu'à t'amuser, tu ne peux pas progresser » , confiait l’entraîneur montpelliérain à L’Équipe. À la suite de ça, Ikoné s’implique différemment et finit par gratter une place de titulaire en soutien de Giovanni Sio, là où ses qualités de dribble, sa percussion et sa vitesse deviennent intéressantes. « Ça m'a fait du bien, assurait le milieu offensif à France Football. C'est mieux que de rester en CFA avec le PSG. J'ai gagné en expérience, en physique, mais également en maturité. » Suffisamment pour revenir en grande pompe à Paris ? Son transfert à Lille signifierait que non, du moins pas pour le moment. Surtout qu’entre-temps, un autre joueur a réduit le nombre de places disponibles sur la ligne offensive parisienne. Un garçon de sa génération et originaire lui aussi de Bondy : Kylian Mbappé.





Malgré les sept mois qui les séparent, Jonathan le gaucher et Kylian le droitier – surclassé à l’époque – formaient une doublette explosive à l’AS Bondy, des poussins aux benjamins. Et c’est le paternel du cadet, Wilfried Mbappé, qui les entraînaient. « On avait Kylian d’un côté et Jonathan de l’autre. Ce sont deux jeunes garçons qui éclaboussaient la Seine-Saint-Denis, racontait-il à goal.com en 2017. Pour nous, Jonathan est une fierté parce qu’on l’a eu depuis tout petit, il a fait quasiment toutes les classes chez nous. Après, c’est un jeune homme un peu turbulent, qui aime bien rigoler comme tous les jeunes, mais toujours avec du respect. » En 2010, « Jorko » sera repéré par le Paris Saint-Germain, quand Kylian Mbappé rejoindra lui l’INF Clairefontaine, puis Monaco. Des parcours croisés qui trouvent une nouvelle attache huit ans plus tard. Le moment cette fois d'éclabousser la capitale de leur talent.

Par Mathieu Rollinger Propos de Jonathan Ikoné tirés du site officiel du LOSC et de France Football
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 17:01 Tournois rétro vintage indoor 2019 5
Hier à 16:51 Le double raté d'un joueur du Lesotho 6

Le Kiosque SO PRESS

Hier à 14:35 Alessandro Nesta va prolonger l'aventure à Pérouse 20
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
Hier à 14:27 Un match de D4 argentine retardé à cause d'une grenade 1