Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // PSG-OM (4-0)

Ici, c'est Icardi

Auteur d’un doublé face à l’OM dimanche soir au Parc des Princes, Mauro Icardi s’est une nouvelle fois montré létal. Pour son cinquième match consécutif avec le PSG, l’Argentin a trouvé le chemin des filets. Et vu la forme du bonhomme, il ne semble pas près de s’arrêter.

Modififié
Du désespoir. C’est ce que les yeux de Boubacar Kamara, jeune défenseur de l’OM, expriment alors que la 10e minute de jeu n’est pas encore passée. Car dans la seconde qui a précédé, Kamara comprend qu’il est battu. Battu par le centre parfait de Di María, d’abord. Mais surtout battu par ces trois petits pas en arrière, calculés au millimètre, qui viennent de permettre à Mauro Icardi d’ouvrir le score. Ce désespoir, on le retrouvera aussi dans les regards de Bouna Sarr et de Steve Mandanda un quart d’heure plus tard, lorsque le buteur argentin les devance pour faire le break. Il ne le savait certainement pas au coup d’envoi, mais Icardi pouvait devenir le 9e buteur de l’histoire du PSG à marquer au cours d’une série de cinq matchs consécutifs. Même pas deux mois après son arrivée à Paris, c’est désormais chose faite.

Les notes du PSG

Icardi-B


Au coup de sifflet final, au moment de récupérer son trophée d’homme du match pour le premier Classique de son histoire, Mauro Icardi va droit au but au micro de Canal + : « Le PSG est la meilleure équipe dans laquelle j’ai joué. Il y a une alchimie présente avec mes coéquipiers qui me permet de marquer des buts. » Les comptes sont là pour en attester : en sept matchs avec les Rouge et Bleu, le gamin de Rosario a tout simplement marqué sept fois. Un ratio dément, qui vient confirmer que l’ancien bomber de l’Inter – même sans réelle préparation estivale – n’est pas venu à Paris pour seulement se racheter auprès des Nerazzurri, avec qui il est toujours lié. Face à l’OM, Icardi a une nouvelle fois brillé par ses appels dans la profondeur et toujours dans le dos de l’arrière-garde olympienne. Il a aussi brillé par son réalisme, même si son face-à-face perdu avec Mandanda (22e) aurait pu lui offrir le premier triplé de son aventure parisienne.

L'axe du mâle


Au-delà de son activité dans la surface adverse, Icardi montre aussi qu’il peut participer au jeu. Comme face à Nice le week-end passé, où il avait envoyé Di María au septième ciel d’une sublime déviation sur l’ouverture du score, sa capacité à trouver son compère argentin ainsi que Mbappé dans la profondeur sur ses décrochages augure de belles perspectives à venir pour Tuchel. Pas étonnant alors de voir son coach lui rendre hommage en conférence de presse après la belle victoire du soir : « Icardi ? Il s’est très vite adapté. Pour moi, c'est toujours pareil. Si un nouveau joueur arrive, je n'attends pas tout de suite des résultats, car chaque joueur est différent. Même si Icardi a beaucoup aidé dès le premier match. Il est capable de nous aider dans le contrôle du ballon, sans ballon. Il est très intelligent, très discipliné. Chaque entraînement et chaque match, c'est de mieux en mieux. Il gagne en confiance, car il marque des buts et fait des passes décisives. Il s'est très vite adapté. » Là où Cavani galère à combiner avec Mbappé ou Neymar, Icardi, lui, n’a aucun problème à remiser ou à rendre la pareille grâce à une technique qui lui fait rarement défaut. Signe ou pas de l'importance d'ores et déjà prise par Icardi dans ce groupe, Cavani est entré en jeu sur le côté gauche de l'attaque parisienne. Peut-être qu'un choix éphémère, mais en attendant, l'attaquant axial du PSG en ce moment se nomme bien Mauro Icardi.



Par Andrea Chazy, au Parc des Princes
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE

Hier à 17:11 Le responsable de la VAR en Premier League lui donnerait « environ 7 sur 10 » 22 Hier à 16:17 Un coach amateur mis à pied pour avoir traité son équipe de pieds carrés sur Facebook 34
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 10:34 Inscris-toi au 1er tournoi de la communauté SoFoot.com ! 84
À lire ensuite
Le PSG désosse l'OM