Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 16es
  3. // Rapid Vienne-Inter

Icardi, tout et son contraire

Dépouillé de son brassard de capitaine et non convoqué pour le match de Ligue Europa face au Rapid Vienne ce jeudi, Mauro Icardi est une fois de plus en train de foutre le feu aux coulisses de l'Inter, alors que son agent et compagne, Wanda Nara, n'a toujours pas trouvé un accord avec le club lombard pour renouveler son contrat. De quoi placer celui qui est pourtant déjà le neuvième buteur de l'histoire du club dans une situation délicate vis-à-vis des tifosi nerazzurri.

Modififié

Les années passent et la relation qu'il entretient avec l'Inter semble de plus en plus compliquée à définir. Fâché avec les ultras lombards avec lesquels il n'a jamais pris la peine de prendre des gants, Mauro Icardi a aussi été la bouée de sauvetage d'une Inter souvent balbutiante ces dernières années, en plantant à lui seul pas moins de 122 buts en 210 matchs. Quitte à snober les intérêts des plus grandes écuries européennes, pour enfin jouer la C1 avec les Nerazzurri cette saison, comme le joueur l'expliquait lui-même en octobre dernier : « Je suis heureux de rester ici. Il y a eu des contacts, mais je rêvais de jouer en Ligue des champions sous le maillot de l'Inter... Nous allons essayer de trouver un accord pour renouveler le contrat, mais je ne sais pas s'il arrivera avant Noël. » Trois mois plus tard, voilà pourtant Icardi dépouillé de son brassard de capitaine et absent de la liste de Luciano Spalletti pour affronter le Rapid Vienne ce jeudi. Un paradoxe de plus dans le rapport schizophrénique que le joueur entretient avec les Interisti.

Crise de Tach-Icardi


Si Icardi ne sera pas présent en Autriche, c'est néanmoins son choix et pas celui du club, comme l'a expliqué Luciano Spalletti en conférence de presse : « Il était convoqué pour le match de Vienne, mais il n’a pas voulu venir. » Si l'Argentin s'est mis soudainement à tirer la tronche, c'est parce qu'il a appris que le club venait de lui retirer le brassard de capitaine, attribué au vétéran Samir Handanović. Une sanction qui semble avant tout liée au non-renouvellement du contrat de l'avant-centre, alors que l'Inter livre une interminable lutte avec l'agent et compagne du joueur, Wanda Nara, qui dit attendre de recevoir une offre satisfaisante de la part du club pour prolonger le bail de l'attaquant qui fêtera la semaine prochaine ses 26 ans en Lombardie.



Pour comprendre le dossier Icardi, il faut d’abord rembobiner les bandes jusqu'au 7 octobre 2016, date à laquelle l'Argentin devient le joueur le mieux payé de l'effectif lombard, avec un salaire de 4,5 millions d'euros net annuel et un contrat qui porte jusqu'à 2021. Un montant important, mais que personne n'irait non plus qualifier de stratosphérique : aujourd’hui, Icardi - pourtant élu meilleur joueur de l'année en Italie la saison dernière et convoité par les plus grandes écuries européennes - touche un salaire équivalent à celui de joueurs comme Edin Džeko, Lorenzo Insigne ou Radja Nainggolan. Un problème de riche qui n'est manifestement pas trop du goût du joueur et encore moins de Wanda Nara. Omniprésente dans les médias transalpins, l'agent de Maurito laisse successivement fuiter des rumeurs d'intérêt du Napoli, du Real Madrid ou encore de la Juventus, qui aurait selon elle cherché à ravir son poulain à l'Inter l'été dernier. Le 18 décembre, le directeur sportif nerazzurro, Piero Ausilio, décide de rendre les coups : « Arrêtons de faire du cinéma, Wanda sait où me trouver. Nous avons déjà proposé un renouvellement de contrat à Mauro il y a deux mois, sans obtenir de réponse. »

Monsieur polémique


Icardi, lui, confie dans le même temps sa tranquillité à la Gazzetta dello Sport, en affirmant que Wanda « prendra soin de ses intérêts jusqu’à la fin de sa carrière » . Mais il ne respire plus tout à fait la même sérénité sur les prés. Après un excellent début de saison, le joueur patauge depuis la mi-décembre et n'a même pas inscrit le moindre but lors des 7 dernières journées de Serie A. De quoi mettre en relief la dépendance de l'attaque nerazzurra à ses performances individuelles, alors que les Interisti ont inscrit à peine quatre buts en championnat sur la même période. Surtout, le joueur se met une nouvelle fois dans une situation délicate auprès de ses tifosi et notamment des ultras de l'Inter, avec qui il s'était chauffé à la suite d'une défaite face à Sassuolo en 2015, avant de remettre de l'huile sur le gril en les provoquant dans son autobiographie, Sempre Avanti : « Je suis prêt à les affronter un par un. Ils ne savent pas que j'ai grandi dans des quartiers avec le plus haut taux de criminalité en Argentine. »



Entre-temps, Wanda Nara et Beppe Marotta, le nouvel administrateur délégué chargé des activités sportives de l'Inter, se mettent d'accord pour se retrouver entre quatre yeux pour discuter du nouveau contrat d'Icardi. Problème : le processus semble un chouia trop lent aux yeux de l'agent de l'attaquant. Le 11 février, elle déclare à la télévision italienne qu'elle « n'a pas mentionné le renouvellement de Mauro lorsque le club m'a appelé... J'aimerais qu'il soit plus protégé par le club, car parfois des choses désagréables sont sorties de l'intérieur » . Pour ne rien arranger, Wanda prend même la liberté de critiquer Ivan Perišić à la télévision italienne, coupable selon elle de performances insuffisantes sur le pré. La sortie de trop pour l'Inter, lassée par la surenchère médiatique de l'agent du joueur. Icardi perd le capitanat qu'il avait acquis en 2015 et laissera donc ses partenaires se déplacer sans lui à Vienne ce jeudi, pour les seizièmes de finale de la C3. Difficile, dès lors, d'anticiper la conclusion d'une histoire qui semble à peu près aussi interminable qu'une série d'AB Productions. Peut-être que Mauro Icardi va signer son satané contrat, se réconcilier une fois de plus avec l'Inter et finir une nouvelle fois meilleur buteur de Serie A. Ou peut-être pas. Avec lui, on ne sait jamais vraiment ce qui peut se passer au prochain épisode.

Par Adrien Candau Tous propos issus de la Gazzetta dello Sport
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE

il y a 2 heures Le nouveau Mondial des clubs prend forme 28
il y a 4 heures Ligue des champions : les matchs à suivre en direct ce soir sur sofoot.com il y a 5 heures L'Inter Miami dévoile son futur stade, facturé près d'1 milliard de dollars 27
Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
il y a 7 heures Pour Guardiola, l'Atalanta est « un adversaire coriace » 21
À lire ensuite
Favori, l'Arsenal d'Emery ?