Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. // Barrages Euro 2016
  2. // Danemark-Suède (2-2)

Ibra envoie la Suède à l'Euro

Zlatan n'assume jamais son statut dans un grand match ? Tu parles ! Grâce à un doublé de son géant, la Suède accroche le nul au Danemark (2-2) et se qualifie pour l'Euro. Le Z ne pouvait pas manquer ça.

Modififié

Danemark 1-2 Suède

Buts : Poulsen (81e) et Vestergaard (91e) pour le Danemark // Ibrahimović (19e, 76e) pour la Suède

Zlatan Ibrahimović sera bien à l’Euro. Oui, d’abord Zlatan, car il faut bien reconnaître que la Suède devra pour beaucoup sa présence en France au Parisien. Ce mardi soir, c’est encore lui qui a ouvert la marque dès la 19e minute à la conclusion d’une jolie combinaison sur corner. Puis qui a définitivement validé la qualification de la Suède en signant son doublé sur un coup franc parfait à la 76e. Ses dixième et onzième buts en qualification. Les Danois feront ensuite preuve d'un bel orgueil pour inscrire deux buts par Poulsen et Vestergaard, mais ce sera déjà bien trop tard. Tandis que la France essaie tant bien que mal de reprendre le cours normal de sa vie, la Suède continue de vivre au même rythme : celui de Zlatan évidemment.

Zlatan assume son statut, première édition


Après sa défaite 2-1 à Stockholm samedi soir, le Danemark attaque logiquement très fort la rencontre. La volonté est claire : mettre d’entrée la tête de la Suède sous l’eau. L’effort manque d’ailleurs de payer très vite. Sur une déviation en pivot de Poulsen, Källström parvient en effet miraculeusement à enlever le ballon en l’envoyant sur la barre, puis Delaney reprend au-dessus (8e). La Suède a eu très chaud et continue à être sous grosse pression lors des minutes suivantes. Jusqu’à un corner obtenu par Forsberg. Källström le tire au sol un peu en retrait, Ibrahimović a décroché et surprend totalement la défense danoise. Grâce à son géant, la Suède prend l’avantage totalement contre le cours du jeu (19e, 0-1).

Le Danemark doit désormais marquer deux fois pour arracher la prolongation et a beaucoup de mal à réagir. Ibra a même une énorme occasion de doubler la mise, mais Schmeichel fils réalise une superbe sortie (27e). Isaksson répond, lui, présent sur un bon coup franc d’Eriksen (31e). Mais le Danemark n’y est plus vraiment, et Agger passe même à deux doigts de marquer contre son camp (39e). Le temps pour Källström de prendre un jaune et pour Bendtner de démontrer une nouvelle fois qu’il n’a rien à faire à la pointe d’une sélection nationale, et Martin Atkinson peut renvoyer tout le monde aux vestiaires.

Zlatan assume son statut, deuxième édition


Pour la reprise des débats, Delaney a cédé sa place à Krohn-Dehli, et le Danemark retrouve un peu d’allant. Sans parvenir toutefois à inquiéter plus que cela Isaksson. Même si Johansson manque également de peu de marquer contre son camp (52e). Bendtner continue, lui, son chemin de croix et finit par être logiquement remplacé - sous les sifflets - par Rasmussen (60e). Mais la Suède continue de gérer tranquillement. Le Danemark ne parvient à être vraiment dangereux que sur coups de pied arrêtés. Sur un corner, il faut d’ailleurs un gros sauvetage de Larsson puis d’Isaksson pour empêcher Eriksen d’égaliser (72e). Dans la foulée, Zlatan clôt les débats sur un coup franc déposé dans la lucarne de Schmeichel (76e, 0-2).



Poulsen décolle bien de la tête pour sauver l’honneur quelques minutes tard (81e, 1-2), puis Vestergaard finit même par égaliser sur corner (91e, 2-2), mais la messe est déjà dite. Ou plutôt Zlatan a déjà donné la messe. Après avoir manqué le Mondial brésilien, le Z ne pouvait décidément pas manquer l’Euro en France.

Par Eric Marinelli
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 17:53 Action commune et grève des chants dans les stades de Ligue 1 ce week-end 23
Hier à 16:34 Tuto Panini Adrenalyn XL : les points 14 Hier à 16:06 La boulette d'Ali Ahamada lors de Comores-Maroc 23 Hier à 15:31 La surprise de Zlatan aux enfants thaïlandais bloqués dans une grotte cet été 22 Hier à 14:32 Le père de Sandro Rosell offre un million d'euros pour libérer son fils 23 Hier à 14:28 Denis Balbir ne veut pas de femmes pour commenter les matchs 193
Partenaires
Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur