Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 6 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Quarts
  3. // City-OL (1-3)

Aouar, danse avec les stars

Auteur d'une performance XXL lors de l'exploit de l'OL face à Manchester City (1-3), Houssem Aouar a confirmé, voire dépassé toutes les espérances qui avaient été placées en lui. Besogneux en défense, étincelant au milieu et décisif en attaque : le prodige lyonnais a fait la totale aux hommes de Pep Guardiola.

Modififié
En zone mixte après la rencontre, le probable meilleur milieu de terrain du monde ne s'y est pas trompé. Au moment de donner l'identité du joueur qui l'avait le plus impressionné à l'issue de la défaite des siens face à Lyon (1-3), Kevin De Bruyne a vu une silhouette élégante, cheveux parfaitement coiffés et numéro 8 dans le dos. Non, le capitaine de City n'a pas mentionné Gündoğan : fidèle à lui-même, laconique et avare d'explications, il a simplement balancé le nom d'Houssem Aouar en ajoutant que le prodige lyonnais avait réussi « un bon match » . Un euphémisme pour qualifier la performance XXL du Gone de 22 ans, auteur d'une masterclass insensée aux yeux de l'Europe entière.

Milieu, attaquant, défenseur...


De fait, Houssem Aouar a été le patron de l’Olympique lyonnais ce samedi. Dans la conservation et l’utilisation du ballon, le joueur de 22 ans a été tout simplement phénoménal. Caution créative de l’entrejeu rhodanien, il a facilité la tâche de ses partenaires. En effet, Aouar a transformé ses 49 touches de balle en or puisqu'il a brillamment et très sereinement assumé la relance des siens en se défaisant du pressing mancunien grâce à sa qualité de dribbles, sa vista et son agilité (dix duels remportés et quatre dribbles réussis, personne n’a fait mieux). En phase de possession ou de transition, il a aussi créé les meilleures occasions lyonnaises en faisant parler la précision de son jeu de passe, le plus souvent dans le dos de la défense anglaise (67e, 72e). Mieux, le jeune Gone a été décisif en délivrant le ballon que transforme Dembélé à la 77e et en étant l’auteur de la frappe à l’origine du troisième pion à la 86e.


Plus étonnamment, le Lyonnais a également été très actif dans le travail de l’ombre. Un secteur de jeu où on l’attend moins, mais pourtant capital dans ce genre de rencontres. Parfaitement impliqué dans l’alignement défensif aux côtés de Guimarães et Caqueret, précis dans le placement et incisif dans le pressing, Aouar a de fait largement contribué à la rigueur des siens. En réalisant une interception, deux tacles et huit récupérations, il a largement limité l’influence de City. Dans un match où l’OL a passé la plupart de son temps en défense, le numéro 8 n’a jamais paniqué et s’est montré impressionnant dans la gestion du rythme : grâce à son jeu de corps quasi parfait, son intelligence tactique et son aisance technique, Aouar a permis aux Lyonnais de conserver le ballon à des moments-clés. Soit par des passes justes, soit en percutant balle au pied. Mis à l’amende, les Citizens ont commis quatre fautes sur le Gone (total le plus élevé de la partie). De quoi permettre au bloc français de se donner de l’air, et de remonter (22e, 28e, 31e, 68e).

L'Europe est prévenue


La performance est d’autant plus impressionnante qu’Aouar a pu se montrer irrégulier en championnat lors de la saison écoulée, du moins loin d’être toujours aussi brillant que face à Manchester City. Certes, il a pu pâtir d’un placement sur le terrain variable. Notamment sur le côté gauche au sein d’un 4-2-3-1, poste qui n’est pas le sien. Certes, le milieu lyonnais n’a que 22 ans et la régularité est une vertu qui apparaît souvent avec l’âge. Reste qu’Aouar peut présenter le défaut des joueurs élégants, voire romantiques. Ceux qui choisissent leurs matchs, ceux qui alternent le bon et le moins bon. Par chance, Rudi Garcia a réalisé des changements tactiques judicieux depuis la reprise qui ont permis de replacer le protégé de Jean-Michel au milieu et de lui laisser beaucoup d’espace face au jeu. Par chance également, l’international Espoirs (quinze sélections, quatre buts) a le don de choisir les bons matchs - en tout cas les matchs importants - pour produire des copies excellentes et capitales pour l'OL.


De fait, Houssem Aouar a été formidable en Ligue des champions cette saison. Essentiel en phases de groupes, notamment face à Leipzig (2-2), il a aussi été brillant face à la Juventus : au match aller, son débordement côté gauche amène le but de Tousart (1-0) tandis qu’au retour, son calme avait été précieux dans la conservation et la gestion (1-2). Mais sa performance face à Manchester City est encore plus impressionnante, parce qu’elle se déroulait en quarts de finale de C1 et parce qu’il y avait en face l’une des meilleures équipes du monde lorsqu'elle joue à son meilleur niveau. Classieux au possible lorsqu'il lève la tête et caresse le cuir, Aouar a prouvé à l’Europe qu’il était capable de hausser son niveau de jeu. Qu'il était à l’heure du temps, aussi, celui des milieux modernes et complets. Qu'il était à l’heure de son temps, enfin, car sa troisième saison complète à Lyon sera peut-être la dernière. Convoité par les plus grands d’Europe, le prodige lyonnais pourrait quitter sa maison sitôt la Ligue des champions terminée. Car au grand désespoir de papy Aulas, une telle performance devrait avoir fini de convaincre les sceptiques.

Par Valentin Lutz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Tsugi

PUTACLIC! Carlos Valderrama signe à Nogent-Le-Rotrou ! 16 Hier à 14:40 Viens fêter les 10 ans du magazine Pédale! cet aprem 7 Hier à 12:00 Philadelphie et Jamiro Monteiro régalent en MLS 6 Hier à 11:00 15 000 ours en peluche en tribunes pour soutenir les enfants atteints du cancer 6
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine