Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 2e journée
  3. // Saint-Étienne/Bordeaux (1-1)

Henri a Saivet Willy

Au terme d'un match relativement équilibré et plutôt plaisant, Stéphanois et Bordelais se sont quittés dos à dos (1-1). Menés à l'heure de jeu, les hommes de Willy Sagnol n'ont jamais baissé les bras et sont allés chercher le point du nul dans les derniers instants du match.

Modififié

AS Saint-Étienne 1-0 Bordeaux

Buts : Romain Hamouma (58') pour Saint-Étienne // Henri Saivet (90'+2) pour Bordeaux

Alors qu'à l'heure de l'apéro, tout le monde se régalait d'un verre ou deux, la table de la Ligue 1 était bien bizarrement dressée. Onze Verts et onze Bordelais se battent en duel sur une nappe verte. De quoi donner tout de suite le tournis aux spectateurs attablés, donc ? Et bien, pas vraiment. Pour faire de ce match apéritif un vrai bon moment, il aurait fallu que les invités amènent une ou deux bouteilles de plus. De la bouteille, voilà ce qui manque au jeune Bahebeck pour faire la différence, par exemple, ou au reste de son équipe pour déstabiliser plus tôt le bloc imaginé par Willy Sagnol. Heureusement, les convives ont pu se rabattre sur les dégagement cacahuètes de Florentin Pogba, les dribbles crackers de Wahbi Khazri ou les actions périmées de Nolan Roux. Avant qu'arrivent Romain Hamouma et son toucher de balle grand cru, et Henri Saivet avec son abnégation hors norme. Avec un peu de retard, tout le monde a finalement vécu un beau moment de convivialité.

Brothers pas in arms


Avant leurs déplacements en fin de semaine pour les barrages de la Ligue Europa, Bordelais et Stéphanois se retrouvent face à face dans un Chaudron survolté. Et s'ils sont Brothers forever, ce n'est que dans les tribunes, et sûrement pas sur le terrain. Dès le coup d'envoi, les hommes de Willy Sagnol mettent la pression sur la défense stéphanoise. Toutefois, malgré des premiers ballons très compliqués pour Florentin Pogba, ce sont bien les Verts qui se créent la première occasion franche. Alors qu'il reprend un bon coup franc de Bahebeck, Bayal Sall est signalé hors-jeu (4'). Dommage pour Nolan Roux, qui pensait avoir enfin marqué un but. Assez fébriles derrière, les joueurs de Christophe Galtier paniquent face au pressing des Girondins comme un tennisman français panique dès qu'il passe les huitièmes de finale. Devant, en revanche, Bahebeck se donne beaucoup pour sa première et semble capable de dynamiter la défense adverse seul.

En face – une fois n'est pas coutume –, Khazri est en forme et le fait savoir en étant dans tous les bons coups des siens. Ils ne sont certes pas très nombreux, et rarement inquiétants, mais ils attestent tout de même que la bataille du milieu de terrain a été remportée par les Girondins. Il faut dire que sans véritable meneur de jeu, les Stéphanois peinent à construire leurs actions. Aucun joueur n'arrive à lier véritablement les récupérations de Sall et les accélérations de Bahebeck. En bref, les ingrédients sont là, mais pas le cuisinier. Et même quand les Verts parviennent à garder un peu le ballon, un très bon Saivet est là pour le récupérer. À la demi-heure de jeu, Hamouma – bien discret jusqu'alors – se montre enfin en adressant un amour de centre au deuxième poteau. Bahebeck se jette, mais ne parvient pas à cadrer sa tête. Juste avant la mi-temps, le même Bahebeck se fait découper dans la surface, mais monsieur Rainville décide de le sanctionner d'un carton pour simulation en plus d'oublier le penalty. Dommage, un but n'aurait fait de mal à personne.

Le bisou de Hamouma, le gros câlin de Saivet


Au retour des vestiaires, les Bordelais entendent bien passer la seconde. Après un corner bien tapé, Chantôme mine à bout portant, mais la cuisse de Pallois l'empêche d'ouvrir le score (46'). On ne sait pas vraiment qui contrôle Poko et guide ses pas, mais le jeune Girondin n'est pas au top cette après-midi. Dans la foulée, Hamouma trouve Roux dans un trou de souris, mais la Madjer – oui oui, la Madjer – de ce dernier ne trompe pas Prior. Saint-Étienne prend la mesure du jeu et subit les fautes à répétition des Girondins. Mais sur une énième action, Lemoine décale idéalement Romain Hamouma, qui, lancé, devance le défenseur bordelais. Tout en finesse, Hamouma caresse le ballon du pied droit, et l'envoie se loger tranquillement au ras du poteau gauche (58'). Orgueilleux, les Bordelais manquent d'égaliser dans la foulée, mais la barre transversale décide de dégoûter Cheick Diabaté.

Les deux équipes pratiquent un football plaisant et le cœur des spectateurs bondit une nouvelle fois lorsqu'Henri Saivet déclenche une praline monstrueuse (66') à l'entrée de la surface. Mais si les dieux du football existent, ils sont définitivement acquis à la cause des Verts cette après-midi. Une nouvelle fois, la barre transversale se met en travers de la route des Bordelais. Dommage, Saivet aurait pu inscrire un des buts de la saison. Les Verts gèrent leur fin de match sans toutefois oublier d'attaquer dans l'espoir de faire le break. Sauf que voilà, Saivet, incroyable pendant 90 minutes, égalise dans les arrêts de jeu d'un beau coup franc, bien aidé par un geste incompréhensible de Sall qui sort du mur au dernier moment. C'est le troisième coup franc encaissé par Ruffier en deux matchs. Au coup de sifflet final, les points sont partagés, et c'est bien normal.

Par Gabriel Cnudde
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 14:36 Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
Hier à 16:58 Neymar lance son propre jeu de foot 65 Hier à 14:14 La statue de Falcao 29 Hier à 14:13 Un Ballon d'or créé pour les femmes 44
Partenaires
Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 10:52 Zlatan aide le LA Galaxy à stopper sa mauvaise série 5
À lire ensuite
De Clairefontaine à l'Aube